Le pays de Bitche construit son propre réseau haut débit

Publié le
dans

Organisation territoriale, élus et institutions

Moselle

Dans ce territoire rural mosellan, face au peu d’empressement des opérateurs en télécommunication, le syndicat des communes du pays de Bitche a entrepris de piloter l’installation d’un réseau de fibres optiques.

Dans le pays de Bitche (2 communautés de communes, 46 communes, 14.000 foyers), le réseau câblé datant de 1978 est devenu obsolète, la bande passante, saturée ne pouvant s’adapter aux nouveaux usages de l’internet (jeux en réseau, visio-conférence, wifi…). D’où la décision des élus de passer à une nouvelle technologie capable de supporter les évolutions à venir. "Mais les opérateurs du marché n’étaient pas prêts à équiper notre territoire en raison de sa faible densité de population", explique Paul Dellinger, vice-président du syndicat des communes du pays de Bitche.

Construire Tubéo, le réseau du futur

Début 2009, le syndicat décide de lancer une consultation en vue de la construction de son propre réseau. Le cahier des charges stipule que la nouvelle installation doit permettre aux habitants d’accéder à une offre "triple play" de télévision (avec 120 chaînes contre 22 actuellement), de téléphonie illimitée vers les fixes en France et d’internet haut débit pouvant aller jusqu’à 100 Mb/s. A l’issue de la sélection en avril 2009, la construction du réseau du pays de Bitche -baptisé Tubéo- est lancée. Il s’agit d’un réseau de type FTTH (Fiber To The Home) en fibres optiques, qui est raccordé au réseau haut débit de la Moselle (le RHD57). L’investissement s’élève à 13,8 millions d’euros HT dont 25% à la charge du syndicat. Le solde a été financé par des subventions publiques : Etat (volets NTIC et aménagement du territoire du contrat de projet Etat-région à hauteur de 1,1 million d’euros et contrat de site pour un montant de 1,5 million d’euros), Feder (3 millions d’euros), conseil régional de Lorraine (878.700 euros) et conseil général de la Moselle (3,9 millions d’euros).

70 % des foyers des communes équipées souscrivent un contrat.

Lancé depuis mai 2009, le réseau équipe fin 2010, 14 des 46 communes du pays de Bitche, et les travaux se poursuivent pour couvrir l’ensemble du secteur d’ici à la fin 2011. A chaque fois que le réseau arrive dans une commune, le syndicat communique à l’aide de dépliants distribués aux habitants et organise une réunion publique afin de présenter le dispositif et l’offre. Chaque foyer qui souhaite être raccordé prend contact avec le syndicat et signe un contrat. Celui-ci est transmis à l’entreprise chargée de la construction du réseau qui vient raccorder le foyer. "Le succès nous prend de cours. Près de 70 % des foyers des communes équipées souscrivent un contrat. Nous avions prévu 8.000 raccordements mais nous atteindrons probablement les 10.000 auprès des particuliers et probablement 18.000 raccordables en incluant les entreprises", estime l’élu.

Des forfaits à la carte

Le raccordement est gratuit pour les foyers déjà câblés ou coûte 46 euros à condition de s’inscrire pendant la construction du réseau. Au-delà, il coûtera 146 euros. Au-delà du raccordement, les habitants paient un abonnement mensuel. Une offre globale à 27,90 euros TTC par mois donne accès à la télévision, internet et la téléphonie. D’autres offres à la carte, permettent un accès pour un coût plus modeste ; 13,90 euros TTC uniquement pour la télévision, 19,90 euros TTC uniquement pour internet et la téléphonie, etc. Une souplesse appréciée par les habitants qui peuvent choisir un forfait adapté à leurs besoins réels.
Une fois la construction du réseau achevée fin 2011, le syndicat lancera une nouvelle consultation afin de décider s’il confie l’entretien et la gestion du réseau à un opérateur où s’il assure lui même cette mission. "Cette seconde option nécessitera l’embauche d’un personnel qualifié", précise Paul Dellinger

Aude Rambaud / PCA pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Syndicat des communes du pays de Bitche

Nombre d'habitants :

26274

Nombre de communes :

46

38, rue du Colonel Teyssier- B.P. 80043
57232 Bitche Cedex

Paul Dellinger

vice-président
Haut de page