Le pays d'Epinal Cœur des Vosges recherche de nouveaux débouchés pour son bois (88)

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Vosges

Pour trouver de nouveaux débouchés au bois de hêtre, le pays d’Epinal Cœur des Vosges a décidé d’organiser depuis 2011 une filière locale. Celle-ci repose sur des projets phares soutenus via une charte forestière de territoire et un programme d’actions labellisé "pôle d’excellence rurale".

Alors que le taux de boisement français est de 31%, celui du département des Vosges est de 51,5%, composé de deux tiers de feuillus, principalement des hêtres. Depuis quelques années, les difficultés économiques dans le secteur du bois ont renforcé la fragilité du marché du hêtre. De nombreuses scieries locales ont déposé le bilan, et celles qui ont résisté n’arrivaient plus à s’approvisionner en hêtre local, les bas prix de vente n’incitant pas les propriétaires à les faire couper.
"Il devenait urgent de réunir l’ensemble des acteurs de la filière bois pour valoriser le hêtre et lui trouver de nouveaux débouchés", explique l’élu référent Bois pour le pays d’Epinal Cœur des Vosges (226 communes) Philippe Eymard. En 2010, les représentants des propriétaires privés et publics, les scieurs, les élus locaux, avec des chercheurs et formateurs de la filière bois, ont bâti un projet, labellisé en 2011 "pôle d’excellence rurale" (PER). Objectif : "soutenir des investissements destinés à tester et à valoriser toutes les utilisations possibles du hêtre", poursuit l’élu.

Charte forestière et marque "Terres de hêtre"

Dès 2012, une large enquête auprès des acteurs de la filière est lancée pour poser un diagnostic de la ressource disponible. Animée par un comité de pilotage, des groupes de travail thématiques ont ensuite défini une stratégie et un plan d’actions décliné dans une charte forestière. "Nous avons notamment encouragé les communes forestières à livrer leur bois aux scieries locales via des contrats d’approvisionnement, commente l’élu. Des contrats ont d’ores et déjà été signés et surtout ces acteurs, qui ne se connaissaient pas vraiment avant, apprennent à travailler ensemble." Une marque "Terres de hêtre" est également déposée à l'Inpi par le pays et la communauté de communes de la Vôge, et un site internet créé.

Parallèlement, trois projets ont été définis dans le cadre du PER. Ils ont été financés à hauteur de 30% par les aides de l’Etat issues du PER, complétées selon les projets par la région et le département.

Accueillir les porteurs de projets : une pépinière d’entreprises du bois

Dès l’été 2015, une couveuse d’entreprises ouvre ses portes, dans la commune des Voivres sur un terrain racheté par la communauté de communes du Val de Vôge. "Dans le cadre du PER, nous avons réorienté notre projet initial de maison communale du développement durable vers la construction d’une couveuse intercommunale", précise le maire de Voivres et vice-président du pays, Michel Fournier.
La couveuse comprend bureaux et logements, et accueillera notamment les jeunes diplômés de l’Ecole nationale supérieure du bois d’Epinal désireux de créer leur entreprise. Dès le premier semestre 2015, cinq jeunes, prêts à créer leur activité de production artisanale de vélos et de lunettes en bois, ont déjà été accueillis par la communauté de communes dans un autre bâtiment industriel.

Construire en hêtre : 65 architectes ont répondu à un concours d’idées

Le second grand projet prend la forme d’un espace promotionnel, actuellement en construction sur la commune de Xertigny. Il s’agit d’un ensemble de six habitations de loisirs édifiées par la communauté de communes de la Vôge, déclinant différentes utilisations du hêtre. 65 architectes ont répondu au concours d’idées. Le suivi technique et scientifique est assuré par le centre technique industriel français, chargé des secteurs de la forêt, de la cellulose, du bois-construction et de l'ameublement (FCBA) et le centre régional d’innovation et de transferts technologiques des industries du bois (Critt). Le site sera géré par la commune.

Développer les usages en extérieur : un centre de traitement du hêtre

Un troisième projet en cours consiste à accueillir un pôle de traitement thermique du hêtre pour développer les possibilités d’usage en extérieur. Ce traitement qui a l’avantage d’éviter les solutions chimiques et polluantes, demande à être expérimenté... A suivre.

"Il faut du temps pour faire émerger une nouvelle dynamique. L’ensemble de ces actions devraient porter peu à peu leurs fruits", conclut l’élu.

Lucile Vilboux/magazine Village-L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Syndicat mixte du pays d'Epinal Cœur des Vosges

Nombre d'habitants :

155668

Nombre de communes :

226
4 rue Louis Meyer
88190 Golbey

Philippe Eymard

Président de la communauté de communes de la Vôge vers les rives de Moselle, et élu référent Bois pour le pays

Michel Fournier

Maire des Voivres, vice-président du pays d'Epinal Cœur des Vosges
Haut de page