Creuse

Le pôle accueil de Combraille en Marche

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Organisation territoriale, élus et institutions

Le pays de Combraille en Marche, dans la Creuse, a mis en place en 2005 le pôle local d'accueil qui propose notamment un accompagnement spécifique pour les populations anglophones et organise des stages "découverte" à destination des candidats à l'installation

Le pays Combraille en Marche est composé de cinq communautés de communes (soixante-seize communes et 27.434 habitants). C'est un territoire enclavé victime d'un fort déclin démographique (il a perdu le tiers de sa population en quarante ans). Il est en outre marqué par sa faible densité (dix-sept habitants au km²) et le vieillissement de la population : 38% de la population a plus de 65 ans contre une moyenne française de 20,6%. Pour contribuer à rééquilibrer cette situation et permettre une meilleure intégration des nouveaux arrivants, le pays Combraille en Marche a mis en place un pôle local d'accueil, en 2005. Cet outil est proposé par le conseil régional du Limousin depuis le début des années 2000. A la demande des territoires intéressés et après analyse de leurs  forces et faiblesses en matière d'accueil, le conseil régional finance l'animation d'une politique d'accueil et encourage la création d'actions adaptées.

Repérage des offres d'activités et d'habitat

La mission du pôle local d'accueil consiste tout d'abord à sensibiliser les acteurs à la nécessité de l'accueil. "Ce travail se fait notamment par l'intermédiaire des cent personnes qui composent le conseil de développement et qui se font l'écho de cette politique d'accueil", explique Roland Desgranges, chargé de mission accueil au pays. "Il se fait également à travers la mobilisation des maires et par la lettre d'information du pays, diffusée deux fois par an auprès de tous les habitants. Nos messages associent toujours la volonté d'accueil à celle du maintien de l'existant. En effet, favoriser uniquement les projets des nouveaux arrivants pourrait être mal vécu par les personnes qui vivent ici depuis longtemps." La politique d'accueil se traduit également par le repérage des opportunités (bail à céder, nouveaux projets, etc.) et de l'offre en matière d'habitat. Cette mission repose sur la commission accueil du pays qui regroupe environ vingt-cinq membres (techniciens et représentants des chambres de métiers, de commerce et d'industrie, de la direction départementale de l'Equipement, de la direction départementale de l'emploi et de la formation professionnelle, des maires, des présidents des communautés de communes, des habitants...) et se réunit trois à quatre fois par an.

Cours de français pour la population anglophone et accompagnement administratif

Par ailleurs, au titre des actions spécifiques, le pôle local d'accueil du pays Combraille en Marche a mis en place notamment des cours de langue française et un accompagnement administratif au profit des populations anglophones ainsi que des stages "découverte", de cinq jours, pour les candidats à l'installation. Les cours de langue française, mis en place progressivement à partir de 2005, ont bénéficié à cent quarante personnes en 2007. La même année, cent cinquante personnes se sont rendues aux permanences administratives organisées tous les quinze jours, dans cinq communes différentes du pays, pour obtenir des réponses à des questions administratives relatives à la vie quotidienne. Pour compléter le dispositif, des soirées thématiques, consacrées à la sécurité sociale, à l'urbanisme, aux impôts, au tourisme, sont organisées quatre fois par an et ont attiré en 2006 environ quarante personnes, par soirée.

Des stages "découverte" de cinq jours pour "transformer l'essai"

Les stages "découverte" sont destinés à mettre en relation les candidats à l'installation avec les acteurs concernés par leur projet : techniciens des chambres consulaires, notaires, boutique de gestion, etc. Outre ces séances d'information/ formation, sont proposés des visites du territoire et un bilan personnalisé sur le développement des projets en fin de stage. Pendant la durée du séjour, un service de garde des enfants est assuré pendant les entretiens individuels et les séances de formations. Les enfants peuvent accompagner leurs parents pour les visites touristiques. Le Pays prend en charge l'hébergement et la restauration du midi, seul le repas du soir reste à la charge des participants. "L'objectif de ces stages n'est pas de faire avancer les projets mais de transformer l'essai, explique Roland Desgranges. Nous sélectionnons, en fonction des besoins du territoire, des personnes dont les projets sont déjà avancés, afin que l'installation puisse se réaliser dans l'année qui suit le stage. Le taux de réussite est satisfaisant puisque l'installation se concrétise en moyenne pour 50% des participants." Chaque année, 10 candidats suivent ces stages, organisés une fois par an. Sur les vingt-sept candidats ayant participé aux stages en 2004, 2005, et 2006, quinze se sont finalement installés.

Construction de locaux professionnels temporaires

Le budget de cette politique d'accueil s'élève à 40.000 euros pour l'animation, pris en charge par le conseil régional. Le coût des stages est de l'ordre de  7.500 euros, subventionnés par l'Etat. Les dispositifs en direction du public anglophone sont pris à charge à 50% par le Fonds social européen et à 20% par le conseil régional du Limousin.
"La politique d'accueil ne se résume pas au pôle local d'accueil, elle réunit tous les aspects économiques, sociaux, culturels du territoire. Tout est lié, souligne Roland Desgranges. Dans le cadre de cette politique, l'habitat est le chantier primordial et une OPAH à l'échelle du  pays est en cours." Le pays réfléchit également à la création de logements et de locaux professionnels temporaires. En projet : la construction d'un bâtiment de 100 m2, pour accueillir une activité en attendant que le porteur de projet trouve des locaux adéquats.

Maryline Trassard pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Pays de Combraille en Marche

11 grande Rue- BP 6
23700 Mainsat
05 55 83 11 17
Nombre d'habitants : 29000
Nombre de communes : 80
Nom de la commune la plus peuplée : Boussac (1327 hab.)

Roland Desgranges

Chargé de la création d'activités et de l'accueil
roland.desgranges@payscombrailleenmarche.org

Service de renseignements juridiques et financiers - SRJF

Un appui juridique accessible par téléphone ou en ligne

Haut de page