Les locaux libérés par la création de la commune nouvelle reconvertis en médiathèque (61)

Ses communes ayant été intégrées à l’agglomération voisine, la communauté de communes du Bocage d’Athis est dissoute en 2017. Devenue commune nouvelle, Athis-Val de Rouvre (4.286 habitants) a transformé des locaux administratifs pour y aménager une médiathèque.

Le large escalier de la médiathèque mène vers un étage lumineux et l’on peine à croire qu’auparavant s’y tenaient des bureaux. Ce bâtiment a en effet été construit dans le bourg d’Athis-de-l’Orne (aujourd’hui commune nouvelle Athis-Val de Rouvre) pour héberger les services de la communauté de communes du Bocage d’Athis (1993-2016) jusqu’à sa dissolution et l’intégration de ses communes dans l’agglomération de Flers (voir encadré). Depuis le mois de janvier 2020, il est devenu une médiathèque de 300 m2. Des cloisons ont été abattues, des réaménagements opérés, la décoration et l’ameublement soigneusement pensés. Chaque étagère de livres est par exemple installée sur roulettes pour être facilement déplacée s’il faut accueillir une conférence, une animation, etc. 

Local idéalement situé

"La réflexion a débuté bien avant que ce local soit disponible. Dès 2009, nous recherchions des lieux pour accueillir une médiathèque en raison de l’arrêt prévu du passage sur la commune du bibliobus de la médiathèque départementale de l’Orne", commente le maire, Alain Lange. "Mais faute d’avoir trouvé, nous avions demandé une prolongation du bibliobus. L’opportunité s’est présentée lorsque nous sommes passés à Flers agglo et que les locaux de la communauté de communes ont été vidés." Situés au-dessus de la crèche qui occupe le rez-de-chaussée, proches d’un Ehpad, de deux écoles, d’un collège et du centre-bourg, ces locaux ne pouvaient pas être mieux placés. 
Un comité de pilotage est constitué en 2018 : animé par la future responsable de la médiathèque, Mathilde Fourez-Guyomarc’h, il est composé d’élus locaux et d’habitants, du conseil départemental de l’Orne et de la Drac. Il est chargé de penser le fonctionnement, l’aménagement et la décoration des locaux. Les travaux d’un montant de 351.715,14 euros TTC, financés par l’État via la Drac (38 %), le conseil départemental (27 %) et la commune (35 %), débutent en juillet, pendant les vacances scolaires afin de ne pas gêner l’activité de la crèche.

Inscription gratuite

L’inscription à la médiathèque est gratuite y compris pour les habitants d’autres communes proches. Elle donne aussi accès à une seconde médiathèque gérée par une vingtaine de bénévoles depuis 2012 dans le village de Ségrie-Fontaine, distant d’une dizaine de kilomètres. Ce sont ainsi plus de 9.700 documents (livres, BD, mangas, albums, CD, DVD, quelques jeux...) qui sont ainsi mis à disposition. 
Mobilisés pendant une réunion de présentation du projet d’Athis, 23 autres bénévoles proches d’Athis, se sont proposés pour seconder la responsable. Ils ont bénéficié d’une formation apportée par la bibliothèque départementale de l’Orne, et sont chargés des permanences, de l’enregistrement et du rangement des livres, des animations et de l’accueil des classes. Chacun s’investit en fonction de ses envies, de ses compétences et du temps dont il dispose. "Gérer une équipe d’une quarantaine de bénévoles est exigeant, car il faut que chacun d’eux puisse trouver sa place, se former si besoin et assurer un service de qualité", témoigne la responsable. 

Deux mois, 200 inscriptions

Le fonctionnement des deux médiathèques coûte annuellement environ 75.000 euros à la commune qui bénéficie d’une aide départementale dégressive à l’emploi pendant trois ans, et d’une aide pour l’acquisition des ouvrages pendant deux ans. A peine deux mois après l’ouverture de la médiathèque, au début du confinement, presque 200 personnes s’y étaient inscrites. Des animations ont été menées, les enfants de la crèche y étaient accueillis et les collégiens l’ont adoptée. Une ancienne salle de spectacle associative totalement indépendante de la médiathèque, mais mitoyenne, vient d’être reprise par une association qui y organisera dès que possible des expositions et des animations culturelles. "Une activité très complémentaire à la médiathèque ", se félicite le maire. 

La médiathèque sort du confinement

La médiathèque a été fermée depuis le 16 mars sans activité parallèle. La reprise va se faire en quatre phases prévisionnelles (comme préconisée par divers groupes de réflexions (associations de bibliothèques, bibliothèque départementale, ministère de la culture, mairie) :
    Phase 1 : 18 mai pour 15 jours (durée prévisionnelle selon évolution) : retour des documents + mise en place d’un drive
    Phase 2 : début juin, réouverture partielle des locaux avec accueil d’un nombre limité de personnes, pour le choix de documents 10-15mn. Service drive de la phase 1 maintenu.
    Phase 3 : septembre (toujours selon évolutions bien sûr) : accueil de groupes, reprise des animations (peut-être pas avant octobre).
    Phase 4 : reprise normale à la fin de la pandémie.

Réorganisation territoriale : proximité préservée

La création de la commune nouvelle d’Athis-Val de Rouvre en 2016 et l’intégration de l’ex-communauté de communes dans l’agglomération en 2017 aurait pu éloigner les habitants des services des mairies. Selon le maire de la commune nouvelle, cela a permis au contraire aux communes de récupérer des compétences de proximité : gestion du personnel administratif, voirie, commerces (le reste de l’activité économique ayant basculé à l’agglomération)... Chaque commune déléguée a aussi conservé une grande partie des heures de permanence en mairie comme auparavant.

Commune nouvelle Athis-Val de Rouvre

Nombre d'habitants :

4286
16, place Saint Vigor - Athis de l'Orne
61430 Athis-Val de Rouvre

Alain Lange

Maire

Médiathèque d'Athis-Val de Rouvre

Mathilde Fourez-Guyomarc’h

Responsable de la médiathèque
Haut de page