Libourne renforce l'attractivité de son réseau de bus

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Gironde

Après avoir instauré la gratuité du service de bus pour les personnes à faibles revenus, puis pour les jeunes, la ville de Libourne (Gironde) l’étend à tous les habitants de la commune. Couplée à une extension du réseau et au renouvellement du parc de bus, cette mesure vise à gagner 30% de voyageurs supplémentaires. Le pari est en bonne voie.

Libourne, comme de nombreuses villes d’Aquitaine, est une bastide. Cela fait son cachet, mais en centre-ville de nombreuses rues sont étroites et vite saturées par la circulation automobile. Pour y remédier, lors des élections municipales de 2008, les élus s’étaient engagés à renforcer et dynamiser le réseau de bus, et à offrir la gratuité aux Libournais. C’est chose faite depuis le 28 août 2010.

Une gratuité mise en place progressivement


Dans un premier temps, une carte de transport gratuit a été proposée aux personnes les plus démunies. Puis elle a été étendue en 2009 aux moins de dix-huit ans. L’impact, pour cette ville de 23.000 habitants, a été considérable : en quelques mois, le nombre d’abonnés appartenant à cette classe d’âge a plus que quadruplé, passant de 360 à 1.300 ! Lorsque la gratuité a été élargie aux adultes, fin août 2010, l’engouement a été le même : l’objectif fixé était de 5.000 cartes de transport attribuées d’ici la fin de l’année ; en un mois, 4.095 ont été délivrées. "Nous visons 30% d’usagers supplémentaires pour notre réseau Libus", précise Catherine Bernadeau, adjointe au maire, déléguée à l’évaluation des politiques publiques, aux modes de gestion du service public, au commerce et à l’artisanat.
 

La gratuité ne fait pas tout


L’élue met cette performance en perspective : "La gratuité est une mesure phare, qui doit être accompagnée par une amélioration des dessertes. C’est ce que nous avons fait". La localisation des nouveaux arrêts du réseau libournais a ainsi été validée quartier par quartier. Il fallait tenir compte de l’évolution urbaine, des spécificités de la ville et surtout des nouvelles réglementations en matière d’accessibilité : avant 2015, tous les bus doivent être accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Mise à plat du contrat avec la société délégataire


La renégociation de la délégation de service public (DSP) a permis de mettre à plat les demandes de la ville : renouvellement du parc de bus, extension du réseau, amélioration des dessertes inter-quartiers. D’autres améliorations sont envisagées, comme la mise en service d’un minibus les jours de marché, ou une augmentation de la fréquence des bus. Pour financer cette opération d’envergure, la ville a décidé d’y affecter l’intégralité de la taxe du versement transport, que versent les entreprises libournaises de plus de neuf salariés, soit 1,4 million d’euros. Une autre ligne de crédit sera ouverte pour financer les travaux de voirie.

Agir sur le stationnement pour réduire l’usage de la voiture en centre-ville


Reste la question de la place de la voiture en ville. L’idée est de modifier son usage en limitant le stationnement de longue durée au centre-ville. Dans l’hyper-centre, les tarifs de stationnement ont été revus à la hausse pour permettre une meilleure rotation des véhicules, tandis que deux parkings gratuits étaient implantés en périphérie.

"Nous nous devons d’avoir une vision globale et de nous interroger sur la place de la voiture dans la ville, en associant la population à nos réflexions", souligne Catherine Bernadeau. La communication qui a accompagné le passage à la gratuité du Libus a mis l’accent sur le développement durable. Une vision globale qui fait tache d’huile : Libourne est la treizième commune française à avoir choisi la gratuité pour les transports en commun.

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences du site www.mairieconseils.net

 

Société des transports libournais

45 allée Robert Boulin
33500 Libourne

Michel Lalanne-Dasque

directeur de la société des transports libournais

Ville de Libourne

42, place Abel Surchamp
33505 Libourne Cedex
communication@mairie-libourne.fr

Catherine Bernadeau

maire-adjointe en charge du commerce, de l'artisanat et de la délégation de services publics
Haut de page