Côtes-d'Armor

Louannec expérimente l'embauche d'une apprentie déficiente intellectuelle

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Une petite commune des Côtes-d'Armor recrute une apprentie déficiente intellectuelle. Une expérience humaine réussie malgré des problèmes d'administration.

Depuis 2009, la commune de Louannec (3.037 habitants) accueille dans son restaurant scolaire une jeune apprentie déficiente intellectuelle : Irène (1). Elle y effectue la partie pratique de son CAP d'employée des collectivités, en alternance avec le centre de formation d'apprentis de Lorient (CFA), responsable quant à lui de la partie théorique. Pour ce travail, elle est rémunérée chaque mois d’un salaire d’apprenti de 669 euros net. L'expérience s'est bien déroulée. Même si des complications d'organisation et d'administration l'ont un peu perturbée.

Une démarche préparée par étapes

L'institut médico-éducatif (IME) dans lequel Irène était scolarisée a procédé par étapes. Il a sollicité la commune pour mettre en place deux stages de trois semaines chacun, avant de suggérer un apprentissage sur un an. Cette démarche a permis à tous de s'engager dans l'aventure sans appréhension.
Monique Le Parlouër, directrice générale des services (DGS), qui aborde la question du handicap en l'intégrant dans un parcours professionnel et de vie, a voulu apporter une réponse personnalisée. Ainsi les horaires d'Irène ont été calés sur ceux de son maître d'apprentissage pour une surveillance maximale. Le plus difficile a été de gérer les étapes administratives du projet.

Des difficultés administratives et d'organisation

Le premier écueil a concerné le temps passé à obtenir la reconnaissance de travailleur handicapé indispensable au contrat d'apprentissage. "Nous nous sommes tournés un peu tard vers la direction du travail", regrette la directrice. Par ailleurs, le manque de relations entre le CFA morbihannais et la collectivité n'a pas facilité la coordination des programmes suivis par Irène. "Mais il faut préciser que le CFA est surchargé de travail et situé à 160 km de Louannec", remarque la DGS qui assume toutes les réunions nécessaires à l'accompagnement de la jeune femme (CFA, IME...). Malgré ces inconvénients, elle souligne le remarquable travail des structures entourant Irène et plus particulièrement celui de l'association "Grafic Bretagne" chargée de faire un point hebdomadaire sur son apprentissage.
La longueur des délais de paiement du Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) a constitué un troisième inconvénient. Selon la convention associant Louannec, Grafic Bretagne et le CFA de Lorient, le FIPHFP doit rembourser l'avance que la collectivité effectue à Graphic Bretagne, verser une prime à l'apprentie et quatre-vingt-dix euros mensuels à son maître d'apprentissage (correspondant à vingt points d'indice supplémentaire). Les aléas retardant la participation financière du Fonds sont d'autant plus perturbants que cette aide est fondatrice du recrutement des personnes handicapées.

Reste que l'expérience humaine est une réussite et le travail effectué par Irène apprécié de tous. La DGS aimerait recruter définitivement la jeune femme, mais le degré d'autonomie de celle-ci est encore insuffisant.

Myriam Journet / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

(1) Pour préserver l'anonymat de l'apprentie, Irène est un nom d'emprunt

Contact(s)

Mairie de Louannec

3, route de Perros-Guirec
22700 Louannec
02 96 23 20 63
mairie-louannec@orange.fr

Monique Le Parlouër

directrice générale des services

Jean Nicolas

maire
Haut de page