À Malay-le-Grand, pour être accessible à tous, tout est possible (89)

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Yonne

Dans cette commune de l'Yonne de 1.600 habitants, les élus ont délibérément choisi de faire de la loi 2005 sur le handicap un atout et d’en tirer parti… Exemple avec le partenariat fructueux engagé avec les commerçants. En 2014, 80 maires s’y sont rassemblés pour découvrir ces différents chantiers tout simples.

C'est ainsi que la commune de Malay-le-Grand, limitrophe de Sens, a intégré l'accueil aux handicapés et aux personnes âgées à ses thématiques du respect de l'autre et du vivre-ensemble. Une sorte de "philosophie municipale" qui guide les élus, explique le maire, Guy Crost, également vice-président en charge des transports et des mobilités à la communauté de communes du Sénonais.
Dans le cadre général du plan d'accessibilité de la voierie et des espaces publics (le Pave), la municipalité a engagé le dialogue avec les commerçants et réfléchi avec eux à des solutions pour rendre leurs magasins accessibles à tous les publics. "Nous avons montré, d'une part, qu'il n'y avait pas d'impossibilité technique et que, d'autre part, le coût était un faux problème."

Rampe et plateau en zone 30

C'est le cas, exemplaire, de la pharmacie. En 2012, le pharmacien est décidé à prendre à sa charge la réalisation d'une rampe. La collectivité convient avec lui d'une rétrocession de la voirie communale. Elle aménage simultanément un plateau en zone 30 pour réduire la vitesse face au commerce. "Ce chantier, insiste l'élu, est caractéristique de ce dialogue réussi. Il a fait l'objet d'une large communication : les plans des travaux ont été présentés sur place aux habitants et les remarques des riverains prises en compte… Deux ans plus tard, les rares reproches qui ont pu s'exprimer, ont disparu et tous les habitants sont ravis."

Un simple caillebottis pour accéder au salon de coiffure

Il en fut de même pour l'accès au local du coiffeur qui posait aussi problème. L'aménagement d'un simple caillebottis en bois a été la solution retenue. Mobile, il sert alternativement de la chaussée au trottoir, puis du trottoir au magasin, car il n'est pas possible d'entreposer deux caillebottis à l'intérieur des locaux trop exigus. "Ce qu'il faut retenir de cette solution, c'est que la coiffeuse de notre village a adopté notre philosophie et s'est décidée, elle aussi par principe, à aider l'autre ! Avec ce simple caillebottis, on rend la personne handicapée ou senior autonome. Ici, la culture du vivre-ensemble existe concrètement."

Aménagements appréciés de tous

Depuis sept ans, la commune a engagé plus de 100.000 euros pour l'accessibilité sur un budget annuel de fonctionnement de 1,3 million. Chaque année, elle y consacre encore 5 à 10.000 euros.
"L'Etat considère que ce sont des dépenses de fonctionnement. Tous ces aménagements sont très appréciés des habitants et notre combat contre les préjugés avance. J'en veux pour preuve le réaménagement de la salle des fêtes, par exemple : un investissement de 700.000 euros, dont 80.000 euros pour la remise aux normes d'accessibilité, avec un ascenseur… Une réalisation très appréciée des habitants valides."

"En tant qu'élus, nous voulons démontrer que la mise en accessibilité profite à tous, que ce soit les personnes handicapés et les personnes âgées, bien sûr, mais aussi les personnes valides. C'est ainsi qu'en quelques années, le regard sur l'autre a changé."

Les chemins de l'accessibilité
Bénéficiant toujours de l'appui de la presse locale, ce programme de réalisations communales a rencontré un large écho dans l'ensemble du département, jusqu'à faire de Malay-le-Grand la référence en matière d'accessibilité. 80 maires s'y sont rassemblés en octobre 2014 pour découvrir ces différents chantiers. Depuis cet événement, deux familles avec des personnes handicapées ont quitté leur village pour venir s'y installer.

Michel Léon,Titres & Chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Commune de Malay-le-Grand

Nombre d'habitants :

1600

3 rue de la République
89100 Malay-le-Grand
mairie.malay@wanadoo.fr

Guy Crost

Maire, vice-président de la communauté de communes du Sénonais, en charge des transports et des mobilités
Haut de page