"Mangeons 24" : une Scic pour l'alimentation locale en Périgord (24)

Publié le
par
Fabrice Bugnot
dans

Cohésion des territoires

Dordogne

Lancée à l’initiative de la chambre d'agriculture avec les collectivités locales et le soutien du département de la Dordogne, la Scic Mangeons 24 met en relation des producteurs du Périgord et des restaurants collectifs pour favoriser l’approvisionnement en produits agricoles locaux.

Les collectivités locales font souvent face à des difficultés pour approvisionner leurs cuisines centrales ou cantines en produits locaux et bio : offre dispersée, contraintes réglementaires et logistiques, impératifs sanitaires… Dès 2010, un salarié de la chambre d’agriculture de Dordogne consacrait une part de son temps à gérer la mise en relation directe entre producteurs et collectivités développant de tels projets. Rapidement, l’ampleur de la tâche et la progression de la demande poussent à aller plus loin.

Démarche de longue haleine soutenue par une forte volonté politique

Ensemble, producteurs et collectivités, en lien avec la chambre d’agriculture et soutenus par le département de la Dordogne, créent en septembre 2011 une société coopérative d’intérêt collectif. La Scic Mangeons 24 joue le rôle d’intermédiaire entre les producteurs locaux et les collectivités pour approvisionner les cuisines centrales et restaurants collectifs (cantines scolaires, Ehpad) en produits locaux, fruits et légumes, viandes et produits laitiers.
Avec trois salariés (dont l'un est mis à disposition par la chambre d’agriculture), Mangeons 24 assure la centralisation des demandes et des offres, transport et stockage, livraison, facturation et gestion administrative… "Monter une telle structure représente un travail de longue haleine", estime la chargée de mission de la Scic, Aude Liquière. La chambre d’agriculture a subventionné la Scic à hauteur de 30.000 € lors de son lancement, comme le conseil général de la Dordogne (35.000 €) qui soutient également la structure par des subventions ou augmentations de capital.

Réseau d’une cinquantaine de fournisseurs pour des repas à prix fixe

La coopérative livre régulièrement une vingtaine de clients et assure un total d’environ 40.000 repas par an sur les 15 millions de l’ensemble de la restauration collective du département. Mangeons 24 propose notamment des repas à prix fixe, à moins de trois euros, avec mention des composants principaux : crudités, laitage, viande, féculents… La Scic, qui doit gérer la saisonnalité et les irrégularités de la production cherche à intégrer un "plus" qualitatif en intégrant autant de bio et d’artisanal possible. En s'engageant sur la nature des composants, elle répond aux exigences des collectivités en termes d’équilibre nutritionnel… La livraison de repas complets avec une facture mensuelle unique sont un vrai atout pour les collectivités.

Des élus testent et passent contrat

C’est ainsi qu’après un test d’un mois et demi, la commune de Chancelade s’est engagée à acheter des repas complets en produits locaux, chaque vendredi, pour environ 350 élèves durant l’année scolaire 2016-2017. Le maire adjoint à la vie scolaire, Augustin Casaurancq, précise que le chef de la cuisine centrale avait déjà l’habitude de travailler avec certains producteurs locaux. "L’avantage de Mangeons 24, c’est que tous les produits pour un menu sont fournis et livrés sur place, sans que nous ayons à nous préoccuper des commandes. Maintenant, nous avons environ 63% de produits bios ou locaux par an", explique l’élu.

Planification, contractualisation, adaptation

L’équipe de Mangeons 24 essaie de planifier ses approvisionnements en passant des contrats avec des producteurs. Elle s’appuie aujourd’hui sur un réseau d’une cinquantaine de fournisseurs, une boucherie et des artisans - notamment pour les laitages.
Tout l’enjeu est de faire en sorte que l’offre locale s’adapte aux contraintes de la restauration collective. Ainsi les restaurants collectifs doivent faire connaître la programmation de leurs menus à l’avance, pour que les salariés de la Scic aient le temps de faire le tour des producteurs. Le défi étant de réunir les volumes nécessaires auprès des fournisseurs. Du côté des petits producteurs, notamment bios - dont la production est diversifiée, aléatoire et aux volumes très réduits - reste à trouver des solutions d’organisation pour qu’ils s’intègrent davantage dans ce réseau d’approvisionnement.
"Pas facile pour nous d’acheter des légumes locaux, indique la salariée de la Scic. Les producteurs de légumes passent beaucoup par la vente directe, et n’ont pas vraiment besoin de nous pour écouler leur production."

Une volonté claire, mais des freins à lever

Après six ans d’existence, la part de produits locaux utilisés par les collectivités a augmenté. Le chiffre d’affaires de la Scic a également progressé, de 150.000 euros en 2013 à 260.000 euros aujourd’hui, intégrant environ 50.000 euros de subventions, notamment de la chambre d’agriculture et des intercommunalités. Mais la marge réalisée sur la vente (environ 22%) ne permet encore d’atteindre l’équilibre.
"Il y a une volonté politique, claire et visible, estime la chargée de mission. Mais il y a beaucoup de freins et de contraintes, économiques, sanitaires, réglementaires… Le code des marchés publics doit évoluer sur ce sujet."
La gouvernance et l’animation d’une coopérative de ce type, notamment en raison des changements d’interlocuteurs dans les collectivités, reste également un défi.

La Scic Mangeons 24
Elle est dirigée par un conseil d’administration composé des membres élus par six collèges regroupant 47 sociétaires. Les sièges des administrateurs sont ainsi répartis : salarié (1), associations de développement agricole (3), producteurs en groupement et entreprises agroalimentaires (3), collectivités territoriales (3, dont le conseil général et 2 communautés de communes), établissement consulaires (3), personnes morales contribuant à l'activité (2, dont 1 lycée agricole et 1 pays).

Contact(s)

Conseil départemental de Dordogne

2 Rue Paul Louis Courier
24019 Périgueux
05 53 02 20 20

Mme Pistolozzi

Conseillère départemental en charge du dossier

Scic Mangeons 24

Creavallée Nord
24060 Périgueux

Aude Liquière

Chargée de mission
aude.liquiere@dordogne.chambagri.fr

Commune de Chancelade

2, avenue des Reynats
24650 Chancelade
05 53 07 91 00
mairie@chancelade.fr

Augustin Casaurancq

Maire adjoint à la Vie scolaire
Haut de page