Drôme

Mix'âges, un pôle communautaire multiservices en Rhône Valloire

Santé, médico-social, vieillissement

Social

A mi-distance entre Lyon et Valence, la communauté de communes Rhône Valloire, regroupe depuis 2009 sur un même lieu plusieurs services d’accueil et d’information destinés à des publics d’âges différents. L’élément déclencheur a été le départ d’un bailleur social de la Drôme de l’une des communes membres, Saint-Rambert-d'Albon, petite ville de 5.200 habitants. Les élus de la communauté d’agglomération se sont saisis de cette opportunité pour installer dans les locaux ainsi libérés plusieurs services d’information. Ils donnent ainsi forme à un pôle communautaire multiservices et intergénérationnel : Mix'âges.

La communauté de communes Rhône Valloire (15 communes, 20.768 habitants) a regroupé quatre structures dans un même lieu : le pôle Mix'âges.
Le point d’information jeunesse (PIJ) y joue un rôle central. Ouvert dix-neuf heures par semaine, il emploie un animateur à temps plein, et reçoit plus de 700 jeunes par an, dans deux salles dotées de six ordinateurs reliés à internet et d’un fonds documentaire.
Sous le même toit, l'équipe de prévention spécialisée du conseil général de la Drôme - représentée par l'association "La sauvegarde de l'enfance" -, accompagne des jeunes de 11 à 20 ans en risque de marginalisation, à raison de dix heures chaque semaine. Et ce, dans le cadre d’une convention qu’elle a signée avec la communauté de communes.
Quant au point d'information logement (PIL) - dont la coordination est assurée par une chargée d'urbanisme de la communauté de communes-, il accueille une à deux fois par mois des permanences d’information, assurées par l'agence départementale d'information sur le logement (Adil), le centre d'amélioration du logement de la Drôme et le CAUE de la Drôme.
Dernière arrivée sur le lieu, l'association pour le retour à l'emploi des seniors (Apres) effectue une permanence de trois heures hebdomadaires. Ces quatre services partagent 239 m² de locaux et cinq salles pour un loyer annuel de 17.340 euros charges comprises, entièrement assumé par la communauté. L'autofinancement du projet (investissements et coûts d’installation) est de 3.720 euros sur un volume total de 18.600 euros. Les aides, qui s’élèvent à 14.880 euros, se décomposent entre celles de la région, du Feder (37,5% chacun) et les celles de l’Etat (FNADT et DDJS à raison de 12,5% chacun).


Les avantages du regroupement : mutualisation, visibilité et surtout, l'intergénérationnel

Outre les gains économiques obtenus par la mutualisation des espaces et des équipements, le pôle multi services renforce la visibilité de chacun des services, qui se font connaître mutuellement auprès du public : on peut, par exemple, découvrir la permanence logement en se rendant au PIJ. La plus-value la plus importante de Mix'âges réside dans son aspect intergénérationnel, comme le rappelle Irène Fourel, vice présidente en charge des affaires sociales à la communauté : "En regroupant dans un même lieu l'information destinée à divers publics, nous souhaitons favoriser les flux d'information et les liens sociaux, particulièrement entre générations." Reste qu’avec un an d'existence, Mix'âges est au début de son histoire. "Pour favoriser le lien social entre les publics, il faudra d'abord renforcer les liens entre les structures. Pour l'instant, les services fonctionnent isolement et ne partagent pas encore d'objectifs communs", constate Stéphane Hubert, chargé de mission affaires sociales.

Un projet qui continue d'évoluer

En mars 2011, un espace public internet (EPI) s'installera dans les locaux de Mix’âges. Se posera alors la question de son intégration dans une dynamique déjà dessinée. Mais il y a surtout la question délicate de l'accessibilité du lieu. Situé sur l’une de communes les plus excentrées d'un territoire de 180 km², Mix'âges pâtit d'un accès compliqué. Sans remettre en cause le choix de Saint-Rambert-d'Albon comme commune d'accueil, la communauté de communes hésite entre une signalétique plus efficace et un nouveau local.
A suivre donc.


Myriam Journet / Agence Traverse, pour la rubrique Expériences du site www.mairieconseils.net

Contact(s)

Communauté de communes Rhône Valloire

Le creux de la Thine
26140 Albon
04 75 03 05 36
Nombre d'habitants : 20000
Nombre de communes : 14
Nom de la commune la plus peuplée : Saint-Rambert d'Albon (4856 hab.)

Irène Fourel

vice présidente en charge des affaires sociales

Stéphane Hubert

chargé de mission affaires sociales
shubert@ccrv.fr
Haut de page