Gironde

Mutualiser, moderniser et communiquer, trépied de la filière "tuiles et carreaux de Gironde" à Saint-Savin

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Depuis 2003, la communauté de communes du canton de Saint-Savin (33) soutient le savoir-faire traditionnel des artisans tuiliers et fabricants de carreaux de Gironde réunis dans l'association "Terre de Gironde".

Dans le département de la Gironde, la fabrication artisanale de tuiles et de carreaux à partir de l'argile locale est une activité qui remonte à l'époque romaine. Depuis le début du 20è siècle, les centaines d'entreprises qui vivaient de cette activité ont été victimes de l'industrialisation de la technique. Aujourd'hui, il reste dix entreprises artisanales dans le département, dont trois sont situées sur le territoire de la communauté de communes du canton de Saint-Savin (seize communes et 18.277 habitants). Elles emploient chacune en moyenne trois salariés.
En 1985, ces dix entreprises ont créé l'association "Terre de Gironde" afin de mutualiser leurs moyens et de faire reconnaître leur savoir-faire. Au début des années 2000, la filière a bénéficié d'une aide à l'investissement du conseil général, ce qui a permis aux entreprises de moderniser leurs outils de production.
"Si cette filière emploie peu de salariés, son existence est très positive en termes d'images à travers le savoir-faire qu'elle représente. En outre, elle joue un rôle déterminant dans la préservation de notre patrimoine bâti", explique Alain Renard, conseiller général et président de la communauté de communes. Forte de ces arguments, la communauté a décidé de soutenir de manière volontariste la filière et l'association.

Une semaine d'animation autour de la filière "Terre de Gironde"

En 2003, en partenariat avec la chambre des métiers et le conseil général, la communauté a organisé une semaine d'animation en proposant trois types d'actions vers trois publics ciblés. Tout d'abord, une journée professionnelle pour sensibiliser les architectes, les entreprises du bâtiment et les collectivités à l'utilisation des tuiles et carreaux de Gironde. Soixante-dix personnes y ont participé. Dans la même semaine, une exposition présentant le processus de production, les outils utilisés et une démonstration de pose de carreaux par des entreprises a été proposée aux jeunes en formation. Les collégiens, apprentis et compagnons du devoir qui ont participé à cette journée (environ quatre-vingts jeunes) ont pu aussi visiter les entreprises. Enfin, troisième volet de cette semaine, une exposition grand public a attiré deux cents personnes. Le coût total de cette manifestation était de 8.500 euros financé par la communauté de communes (1.000 euros), le conseil général (4.495 euros), la chambre de métiers (1.700 euros), l'association "Terre de Gironde" (405 euros) et les recettes (900 euros).

Un courrier aux maires des 542 communes du département

La communauté de communes limitrophe (communautés de communes de l'Estuaire) était dotée d'un centre de formation aux métiers du BTP sur la commune de Reignac. En 2004, les deux communautés et les entreprises de la filière réunies dans l'association "Terre de Gironde" ont signé une convention avec le centre de formation, pour la création de CAP et BEP spécifiques de couvreur et carreleur. Dans le cadre de cette convention, les entreprises se sont engagées à fournir aux élèves une partie des matériaux avec lesquels ils s'exercent et les communautés de communes apportent leur soutien à la filière. En mars 2006, Alain Renard a adressé un courrier aux cinq cent quarante-deux maires du département pour les inciter à utiliser ces produits. "Ce courrier soulignait l'intérêt de ces matériaux dans le cadre d'une politique de développement durable, raconte Michaël Tourneur, chargé de mission développement économique, aménagement de l'espace de la communauté. "En effet, leur utilisation satisfait l'un des dix critères définis par le département pour l'obtention d'une aide du conseil général, attribuée en faveur des constructions ou réhabilitations respectant un objectif de développement durable." Les élus ont donné l'exemple en réhabilitant et construisant la nouvelle Maison de la communauté de communes avec les tuiles et carreaux de Gironde.

L'action conjointe des entreprises et des collectivités permet à la filière de vivre

"Au départ, dans cette démarche, notre inquiétude portait sur notre capacité à mobiliser les entreprises. Or, elles ont toutes répondu présent. Sur le plan financier, la collectivité a aidé les entreprises en finançant la fabrication des supports de communication (panneaux d'exposition, maquette des produits) qui permettent aux entreprises de participer dans de bonnes conditions aux salons spécialisés ou à la semaine du patrimoine", explique Michaël Tourneur. "Les retombées sont difficiles à évaluer précisément, en termes de nombre de chantier par exemple. Mais le premier résultat est que la filière continue à vivre. Vue de l'extérieur, la Gironde, c'est avant tout le Bordelais et le vin. Il était important pour nous de montrer que nous avons aussi la terre  et des entreprises qui détiennent un savoir-faire spécifique."

Maryline Trassard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et de Localtis

Contact(s)

Maison de la communauté de communes du canton de Saint-Savin

BP8
33920 Saint-Savin
05 57 58 98 87
economie@cdc-saintsavin.fr

Michaël Tourneur

chargé de mission développement économique -aménagement de l'espace
Haut de page