Olympiades intergénérationnelles à Sotteville-lès-Rouen (76)

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Tourisme, culture, loisirs

Seine-Maritime

C’est presque devenu une tradition : jeunes et moins jeunes, seniors autonomes ou dépendants, se retrouvent dans la pratique du sport et la dynamique associative et solidaire pendant une journée à Sotteville-lès-Rouen. Si chacun apprend à faire évoluer son regard sur l’autre, c’est grâce à une forte anticipation et à une organisation appropriée.

Depuis seize ans, la ville de Sotteville-lès-Rouen (30.000 habitants) organise des Olympiades intergénérationnelles autour de la pratique du sport (10.000 pratiquants sur la commune). Tout en restant ludique, l’événement, qui a lieu autour de Pâques, crée du lien entre 200 personnes à la découverte du vivre ensemble, de l’âge, du handicap et de la solidarité. En 2012, il a ainsi réuni dans un gymnase, le mercredi 25 avril, 122 adultes et 48 enfants, répartis en équipe pour pratiquer une dizaine de sports : volley, basket, tennis, tir à l’arc, escrime, golf, hockey, badminton, pétanque, etc.

Un projet né de l’idée de faire pratiquer un peu de sport aux seniors

Les vacances de printemps s’avèrent la période la plus propice pour réunir jeunes et moins jeunes, quand les grands-parents gardent leurs petits-enfants et que certaines structures, comme le conseil municipal des jeunes, sont encore disponibles. "Au départ, en 1996, précise Jacqueline Deforge, adjointe au maire en charge de la solidarité, il s’agissait de faire pratiquer un peu de sport à un public senior. Suite à la présence de petits-enfants emmenés par certains seniors, notre démarche a évolué en 2002 vers des Olympiades intergénérationnelles, puis s’est élargie vers des séniors dépendants des maisons de retraite de Sotteville". Les établissements accueillant des personnes âgées (trois résidences pour personnes âgées et deux maisons de retraite médicalisées - EPHAD), participent désormais chaque année.

Une trentaine d’équipes composées de 4 personnes âgées et de 2 enfants

Le matin de l’événement, une trentaine d’équipes sont constituées : chacune rassemble 4 personnes âgées, - parfois en fauteuil roulant -, et 2 enfants. Les participants font connaissance au cours d’un petit-déjeuner et découvrent les cinq sports - minimum - qu’ils auront à pratiquer l’après-midi. Des jeunes retraités bénévoles comptabilisent au fur et à mesure des ateliers les points obtenus. Au goûter, une fois les résultats affichés, les équipes reçoivent des médailles et des diplômes au cours d’une cérémonie, à laquelle participent le maire et les élus : "Si l’important c’est de participer, témoigne l’élue, les inscrits, jeunes et moins jeunes, se montrent très attachés à ce système de points et viennent même, parfois, négocier ! Mais l’essentiel, ce qui fait chaud au cœur, c’est surtout la rencontre autour de la découverte des autres, l’échange entre les générations, le regard sur l’autre, plus ou moins âgé, et l’approche par les plus jeunes de l’âge et du handicap."

Conserver la dimension humaine du projet

Certains établissements accueillant des personnes âgées de la banlieue de Rouen ont proposé de contribuer à l’événement. "Notre but, souligne l’élue, est plutôt d’aider ces structures à s’approprier l’action et à la développer dans leur commune. Nous ne pouvons pas accueillir toutes ces candidatures, si nous voulons garder la dimension humaine de l’événement, rester proches des participants et éviter l’ambiance kermesse". Cette initiative a été primée au concours Territoria en 2006.

Un important travail de coordination
La préparation de l’événement nécessite un important travail d’anticipation et de mise au point avec les associations sportives, les 25 bénévoles et les établissements accueillant des personnes âgées. Plusieurs directions de la ville (solidarité, jeunesse, petite enfance, sports, services techniques…) travaillent ensemble pour en parfaire dès septembre la mise au point, à l’aide d’un budget de 1.500 euros. L’animatrice intergénérations de la direction de la Solidarité de Sotteville-lès-Rouen assure cette coordination, en lien étroit avec l’élue en charge de la solidarité.

Michel Léon, Titres & chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Mairie de Sotteville-lès-Rouen

Nombre d'habitants :

30000

Place de l'Hôtel de Ville
76300 Sotteville-lès-Rouen

Jacqueline Deforge

Adjointe en chargée de la solidarité

Sakina Hotka - Belfort

Responsable du pôle gérontologie
Haut de page