Personnes âgées : l'agglomération d'Annecy adopte une charte de la bientraitance

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Haute-Savoie

Pour promouvoir la bientraitance et garantir la qualité de l'accueil dans ses établissements pour personnes âgées, le centre intercommunal d'action sociale (CIAS) de la communauté d'agglomération d'Annecy (Haute-Savoie) a engagé un travail de fond avec les administrateurs, les élus, le personnel et les représentants des conseils de vie sociale. Le CIAS a ainsi élaboré un référentiel éthique regroupant une charte de la bientraitance, un code de bonne conduite et un guide des bonnes pratiques.

En septembre 2007, le conseil d'administration du CIAS de la communauté d’agglomération d’Annecy (13 communes, 138.000 habitants) a engagé le personnel des établissements d’accueil des personnes âgées à faire œuvre de bientraitance. "Cette démarche s'appuie sur les orientations du plan en faveur du développement de la bientraitance adopté par les pouvoirs publics cette année-là, et traduit notre volonté de prendre soin de la personne, dans le respect de ses droits et de ses libertés", souligne Marise Farez, directrice du centre intercommunal d'action sociale. L’enjeu est essentiel pour les sept établissements d'hébergement des personnes âgées gérés par le CIAS, où vivent quatre cent cinquante résidents, et pour les autres services du centre (service d'aide et d'accompagnement à domicile, portage de repas, accueil de jour...).
La démarche a débuté par l'élaboration d’une charte définissant les valeurs partagées entre les administrateurs et le personnel du CIAS : respect de la personne, responsabilité et engagement professionnel, respect de la justice et de l'équité et, enfin, bienveillance, tact et sollicitude.

Faire évoluer les pratiques professionnelles

Ces valeurs ont ensuite été traduites en objectifs opérationnels, dans un "Code de bonne conduite". "Pour cela, nous avons mis en place des groupes de travail issus des différents établissements et services. Regroupant une quarantaine de personnes sur les 350 agents du Cias, ils sont composés des professionnels et tous les métiers y sont représentés". Leur réflexion a permis de concrétiser les valeurs revendiquées par la charte. Attitudes individuelles et comportements collectifs à l'égard des personnes dépendantes et vulnérables sont décrits en reprenant les situations vécues par le personnel. Les groupes de travail ont également élaboré un "Guide des bonnes pratiques". Conçu pour aider les professionnels à répondre à des situations délicates, cet outil est destiné exclusivement aux équipes travaillant dans les établissements. Enfin, le Cias a mené une étude auprès des agents sur leur perception de la bientraitance et sur les difficultés rencontrées par le personnel dans son application. Pour Marise Farez, le travail accompli jusqu'à maintenant est très encourageant : "Il révèle la richesse de la réflexion sur l'éthique, qui est à la base de l'accompagnement des personnes fragilisées par l'âge et la dépendance. Il a mis en évidence l'engagement des personnels qui assurent au quotidien cette fonction d'accompagnement." Des actions de sensibilisation et de formation sont également prévues.
Cette notion de bientraitance sera intégrée dans les nouveaux contrats de séjour en établissement et dans les contrats de l'aide à domicile. "Pour progresser, il faut être capable de se remettre en question, d'interroger ses pratiques pour toujours mieux faire. Ce questionnement individuel et collectif n'est pas synonyme de faiblesse ; bien au contraire, c’est un signe d'ouverture d'esprit", conclut Marise Farez

Pascal Clouet / PCA pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils
 

Centre intercommunal d'action sociale de la communauté d'agglomération d'Annecy

46, avenue de Iles
74007 ANNECY

Maryse Farez

Directrice
Haut de page