Pour sauver le commerce, les habitants créent "Saveurs, épicerie coopérative"

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Maine-et-Loire

L'épicerie de Savennières (49), commune de 1.415 habitants, a été mise en liquidation judiciaire en juillet 2007. Souhaitant préserver une offre de commerce de proximité, des habitants décident de relancer l'activité sous la forme d'une société coopérative d'intérêt collectif (Scic). Plus de 160 familles prennent des parts, permettant la réouverture d'un commerce pariant sur la qualité des produits.

Soucieux d'assurer une offre de commerce alimentaire de proximité, le conseil municipal de Savennières décide en 1998 d'investir dans la construction d'un magasin, au centre du village (un budget de 412.000 euros financé par 65,2% de subventions, 20% d'emprunt et 14,8% d'autofinancement communal). Le magasin ouvre sous l'enseigne "Proxi". Cependant, malgré la bonne volonté des deux gérants successifs, il est mis en liquidation judiciaire le 25 juillet
2007.

Comprendre les raisons du dépôt de bilan et trouver le bon positionnement

Des habitants de Savennières, parmi lesquels Jacques Chambrier, porteur du projet avec Richard Marais et Eric Beaudet, décident alors de relancer le commerce. Ils tentent dans un premier temps d'analyser les raisons de l'échec : "Le commerce était conçu comme une offre de dépannage, une mise à disposition de produits déjà élaborés, il créait donc peu de valeur ajoutée. De plus, il se positionnait sur des produits bon marché de manière à rivaliser avec les grandes surfaces. Or, une demande de plats préparés sur place, de produits du terroir et notamment issus de l'agriculture biologique existe réellement chez les habitants, estime Jacques Chambrier, aujourd'hui maire de la commune. De plus, il faut éviter le piège de l'endettement qui conduit à répercuter ses coûts financiers sur des prix prohibitifs. En outre, la commune ayant financé le bâtiment dans l'objectif d'ouvrir une boucherie, l'équipement en chambres froides était assez conséquent. Le loyer de 750 euros mensuels, justifié compte tenu des investissements effectués, était trop élevé. L'ancienne équipe municipale a accepté de le ramener à 490 euros mensuels, une somme qui couvre les charges de remboursement de la commune."

Vendre des produits de qualité dans un lieu de vie coopératif

D'emblée, les porteurs du projet ont opté pour un statut coopératif en pariant sur l'envie des saponariens de faire vivre leur commune. Dans un village, le commerce est un lieu de vie et le magasin, baptisé "Saveurs, épicerie coopérative", a été réaménagé avec des meubles en bois noble et des espaces de convivialité. L'intérêt des habitants pour des produits alimentaires de qualité s'est confirmé. Ainsi, environ quatre-vingts ménages consommateurs réguliers de produits biologiques ont manifesté leur soutien au projet.
"Nous sommes convaincus que les clés du succès résident dans un positionnement qualitatif (plus de 50% des ventes concernent les produits bio!) et dans la fidélité des clients qui, en tant que sociétaires, sont partie prenante du projet. A ce propos, plus de cinquante personnes bénévoles donnent régulièrement un coup de main pour aider à décharger un camion, mettre en rayon, refaire la déco, s'occuper des factures, du site internet... ils ne se substituent pas à un emploi salarié mais permettent de minimiser les charges. Et puis, comme ils viennent souvent aider au magasin avec leurs enfants, cela crée des moments intenses de vie sociale", confie Jacques Chambrier.

La Scic en chiffres

Le capital de Saveurs est réparti en quatre collèges : les clients (161 familles), les salariés (deux personnes), les mécènes (50 personnes hors commune) et les collectivités locales (Savennières et Béhuard). Au total, 577 parts de cinquante euros chacune ont été souscrites. "Nous avons dû racheter le matériel pour 8.000 euros et avons investi dans un four à vapeur, une cellule de refroidissement et d'autres équipements pour 7.000 euros, précise Jacques Chambrier. Le stock nécessaire était évalué à 10.000 euros et nos besoins de trésorerie à 10 .000 euros également. Au total, nous avions besoin d'un financement de départ de 35.000 euros. 700 parts souscrites auraient permis de couvrir ces besoins. Quatre mois après l'ouverture du magasin, début 2008, 577 parts ont été souscrites (28.850 euros). Le solde a été couvert à hauteur de 7.000 euros par deux coopérateurs qui ont fait une avance de trésorerie."
Deux salariés ont été embauchés pour 1,7 équivalent temps plein : une vendeuse expérimentée et un cuisinier chargé de l'activité traiteur. Le magasin est ouvert cinq jours et demi par semaine sur 35 heures.
L'équilibre de l'épicerie coopérative devrait être atteint pour un chiffre d'affaires annuel de 160.000 euros, soit une recette journalière de 650 euros, l'équivalent de quarante clients par jour pour un panier moyen de 15 euros.

Prochaine étape : le portage de repas à domicile

L'activité épicerie ayant bien démarré (environ 800 euros de chiffre d'affaires par jour), les coopérateurs travaillent actuellement au lancement d'une activité de portage de repas au domicile des personnes âgées. Le service de livraison municipal sera assuré par la commune de la Possonnière pour le compte des autres communes associées, Savennières et Béhuard.
Il s'agira de repas froids qui seront livrés trois fois par semaine les lundi, mercredi et vendredi. Il est prévu pour l'instant de livrer vingt personnes âgées ; soit 7.300 repas par an. A plein régime, ce service assurera un chiffre d'affaires annuel de 44.000 euros. Il permettra une meilleure rotation des produits frais et justifiera le passage à temps plein du salarié à temps partiel. "Comme l'objet de la Scic n'est pas de faire du profit, nous calculerons au plus juste la contribution demandée aux aînés, ce qui signifie que les prix seront abordables pour les plus modestes, le CCAS pouvant intervenir dans certains cas pour favoriser le maintien à domicile de ceux qui le souhaitent", souligne le maire de Savennières.

Nathalie Parent pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Mairie de Savennières

4 rue de la Cure
49170 Savennières
02 41 72 85 00
mairie.savennieres@wanadoo.fr

Jacques Chambrier

Maire
Haut de page