Ardèche

Restauration des tourbières dans le PNR des Monts d'Ardèche

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Energie

Pour préserver un patrimoine naturel indispensable à l’équilibre écologique du parc naturel régional des Monts d’Ardèche, une opération de restauration d’un réseau de tourbières a été réalisée sur le plateau de Montselgues. Plusieurs partenaires sont à la manœuvre.

"Sur ce plateau, situé à plus de 1.000 mètres d’altitude et pauvre en éléments nutritifs, les tourbières remplissent un rôle écologique majeur : elles assurent le filtrage de l’eau et garantissent la survie de plusieurs espèces animales et végétales rares et protégées, qui font de ces sites une zone exceptionnelle", souligne Marc Lutz, responsable du pôle patrimoines, urbanisme et environnement du parc naturel régional (PNR) des Monts d’Ardèche.

Très bons résultats de la commune de Montselgues

La restauration d’une des tourbières avait été engagée depuis 1995, lors de la première édition du programme Life, par le Conservatoire Rhône-Alpes des espaces naturels (Cren) en collaboration avec la commune de Montselgues. Elle avait donné de très bons résultats, tandis qu’une étude menée en 2007 confirmait le rôle protecteur du réseau des tourbières. D’où la décision du Cren, de l’agence de l’eau et du conseil général de l’Ardèche de reconduire l’opération pour le réseau de tourbières du plateau de Montselgues.

Acquisition foncière et plan de gestion sur cinq ans

En 2008 le conseil général se charge de l’acquisition foncière du terrain, sur le territoire du PNR, soutenu par le travail d’animation foncière du Cren réalisé auprès des propriétaires. Un plan de gestion sur cinq ans établi par le Cren, définit les modalités du programme de travaux : lutter contre l’envahissement par les pins, combler les anciens fossés de drainage, désenclaver les tourbières et sensibiliser le public à leur préservation. Pour préserver l’écosystème, les travaux sont effectués au cours de deux hivers successifs (2008-2009 et 2009-2010), avant la période de nidification de nombreux oiseaux. Par ailleurs, les coupes d'arbres ont été réalisées à l'aide de tronçonneuses fonctionnant avec des huiles biodégradables. Le Cren fait également appel aux agriculteurs locaux pour la réalisation de certains travaux : des équipes de 2 à 6 agriculteurs procèdent au bûcheronnage sélectif des pins sylvestres et à la mise en place d’un seuil en pierre et en bois. Au total, un budget de 20.000 euros, co-financé par l’Europe, l’Etat, la région, le département et l’agence de l’eau, est consacré au chantier.

Evaluations du dispositif et sensibilisation du grand public

A l'issue des travaux, plusieurs dispositifs d’évaluation sont mis en place : un réseau de capteurs mesure les progrès réalisés dans le filtrage de l’eau et un suivi du déplacement des insectes étudie l’isolement des tourbières. Puis le parc et le conservatoire ont mis en place des actions conjointes de sensibilisation du grand public en organisant des journées événementielles autour de la préservation des tourbières et en créant des outils pédagogiques (posters, livrets…) pour présenter les réalisations.

Pascal Clouet/ PCA pour la rubrique Expériences du site www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Parc naturel régional des Monts d'Ardèche

Domaine de Rochemure
07380 Jaujac
04 75 36 38 60
04 75 36 38 61
Nombre d'habitants : 56000
Nombre de communes : 132
Nom de la commune la plus peuplée : Aubenas (12731 hab.)

Benoît Pascault

chargé d'étude au conservatoire Rhône-Alpes des espaces naturels
benoit.pascault@espaces-naturels.fr

Marc Lutz

responsable du pôle "Patrimoines, urbanisme et environnement"
mlutz@parc-monts-ardeche.fr
Haut de page