Loir-et-Cher

Révision du Scot de la région de Blois : le paysage au coeur du projet d'aménagement (41)

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Entre Tours et Orléans, la région de Blois abrite un patrimoine naturel et bâti remarquable. Sur ce territoire recouvrant la communauté d'agglomération de Blois -dite Agglopolys - et la communauté de communes du Grand Chambord, la révision du Scot est en cours. Pilotée par le syndicat intercommunal de l'agglomération blésoise (Siab), la démarche assoit le paysage comme fondement et cœur du projet politique. Pour mettre en œuvre ces ambitions, Agglopolys a recruté en 2012 une chargée de mission Paysage, mise à disposition du Siab.

Classement Unesco de la vallée de la Loire, festival des jardins de Chaumont, jardins à la française des châteaux de la Loire, Ecole nationale supérieure de la nature et du paysage (ENSNP)... les enjeux sont très forts en matière de paysage dans la région de Blois. Après un premier Scot "consensuel" et peu contraignant adopté en 2006, le syndicat intercommunal de l'agglomération blésoise (Siab, 65 communes, 125.000 habitants) a fait le pari d'une démarche de révision centrée sur l'identité paysagère. L'objectif ? Faire du paysage la valeur ajoutée de ce territoire, en lui permettant d’exister en tant qu'espace singulier et original.

Le paysage comme point de départ de la réflexion

"Lors de ce travail de révision du Scot, nous avons inversé l'approche classique du paysage. D'habitude, le paysage, c'est ce qui reste quand on a implanté tout le reste. Nous pensons au contraire que c'est par là que tout doit commencer", indique Stéphane Baudu, président du Siab. C'est ainsi que le projet d’aménagement et de développement durables (Padd) du Scot, débattu en comité syndical en octobre 2013, a fait de l'identité paysagère le socle du projet de territoire et l'axe premier de ce projet politique. A partir de cet axe, sont ensuite déclinés tous les autres aspects : développement économique et touristique, logement, transport... "En plaçant le paysage au cœur du projet de territoire, la limitation de l'étalement urbain va de soi, c'est bien plus facile à expliquer, souligne l’élu. Et nous préservons l'identité propre de chacun, puisque les développements sont fonction du paysage local. Les contraintes qui s'y rapportent pourront varier selon les paysages dans lesquels ils s'insèrent."

Résultat d’un travail de sensibilisation auprès des élus

Au-delà du contexte paysager fort et de l'importance du tourisme, c'est "la maturité des élus" qui a permis à ce projet politique d'exister. Tout au long du mandat 2008-2014, nombre d'entre eux se sont formés grâce à de multiples démarches menées sur le territoire. Les animations de la mission Val de Loire (voir encadré), mises en place pour faire vivre le classement Unesco qui concerne un tiers des communes du Scot, ont notamment joué un rôle important, tant vis-à-vis des élus que de la population. Le projet de la Loire à vélo, (lire La Loire à vélo" : un "Saint-Jacques-de-Compostelle" pour cyclistes) consistant à créer une continuité cyclable le long du fleuve de sa source à son embouchure, est également un support de mobilisation collectif très concret autour de la problématique du paysage. Les "Rencontres Nature et Paysage » proposées tous les deux ans par Agglopolys, en partenariat avec l'ENSNP et le CAUE du Loir-et-Cher, sont autant de rendez-vous pour débattre entre élus, chercheurs, techniciens et associations. Enfin en décembre 2013, l’agglomération a organisé un séminaire d'élus sur la loi Alur. "Il me semble que le territoire est aux prémices d'un PLU intercommunal, qui permettrait d'aller au bout de cette cohérence partagée en terme de paysage", observe le président du Siab. Pour ancrer encore davantage ses ambitions, la communauté d’agglomération Agglopolys se lance également en 2014 dans un plan d'action pour les paysages (voir encadré).

Une vision commune traduite dans un "Document d'objectifs et d'orientation"

La rédaction du document d'objectifs et d'orientation du Scot débutera en 2015, après la sensibilisation des nouveaux élus issus des élections municipales de 2014. Le président du Siab est confiant : "L'importance du paysage est un point de vue désormais largement partagé les élus, et cette maturité commune va nécessairement apparaître dans les dispositions de ce texte stratégique."

Claire Lelong pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

Plan d'action pour les paysages d'Agglopolys : En 2012, la communauté d'agglomération de Blois a recruté une chargée de mission paysage, mise à disposition du Scot pour 1/5e de son temps. Directement rattachée au directeur général des services, elle accompagne et forme au quotidien les services et élus ayant une action sur le paysage. Elle porte désormais aussi le projet de "plan d'action pour les paysages", cofinancé par le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie (Medde) dans le cadre de l'appel à projet "plans de paysage » 2013-2014. Ce plan d’actions bénéficie également d’une subvention régionale. Ce travail va permettre de sensibiliser scolaires et grand public et de décider d'actions opérationnelles et réglementaires en faveur du paysage, encore plus abouties que les dispositions générales du Padd.

La mission Val de Loire : Créée en mars 2002 par les conseils régionaux du Centre et des Pays de la Loire, la mission Val de Loire met en œuvre une démarche commune de ces deux régions - en concertation étroite avec l’Etat - en faveur de la préservation et de la valorisation du Val de Loire inscrit sur la liste du Patrimoine mondial.

Contact(s)

Syndicat Intercommunal du Blaisois (SIAB)

34 rue de la Villette
41000 Blois
02 54 56 51 58
Nombre d'habitants : 125000
Nombre de communes : 65
Nom de la commune la plus peuplée : Blois (47000 hab.)

Stéphane Baudu

Président

Julie Truffer

Responsable
j.truffer@aggloplys.fr

Flavie Bastille

Chargée de mission Scot
siab-fbastille@orange.fr
Haut de page