Revitalisation de Guémené-sur-Scorff : un ancien café devient un lieu de concertation (56)

Publié le
par
Lucile Vilboux
dans

Citoyenneté et services au public

Morbihan

La municipalité de Guémené-sur-Scorff a engagé avec les habitants une démarche ambitieuse de revitalisation de son centre-bourg. Elle a notamment racheté un ancien café pour en faire un espace d’information et de propositions. Une dynamique prometteuse, puisqu’elle attire déjà de nouveaux habitants et commerçants.

Cette petite cité de caractère de 1.100 habitants dispose d’une cinquantaine de commerces. Elle souffre néanmoins d’une baisse démographique et d’une vacance croissante des logements et des locaux commerciaux. Cela est dû à son éloignement de bassins d’emplois importants, à la difficulté de faire rénover le patrimoine ancien du cœur de bourg, ainsi qu’à un foncier insuffisamment disponible.

Démarche pour impliquer les forces vives

La municipalité élue en 2014 s’est donc lancée dans une démarche globale de revitalisation du centre-bourg qui implique les habitants et les forces vives, associatives, économiques et sociales locales. Elle a déterminé 16 actions transversales autour de trois grandes problématiques : économie/social, culture/tourisme et architecture/patrimoine. Depuis 2016, un comité de pilotage (élus locaux, direction départementale des territoires (DDT), Roi Morvan Communauté, Pays Centre Bretagne et établissement public foncier de Bretagne) suit la démarche. Il est animé par un cabinet d’études mandaté par la commune pour travailler durant au moins cinq années.

Choisir des lieux selon les thèmes des débats

Des réunions publiques et des ateliers sont régulièrement organisés dans des lieux adaptés aux publics et thématiques abordées : dans les établissements scolaires pour les enfants et les jeunes, dans la salle polyvalente pour les commerçants et les acteurs économiques, etc. "Le principe est de leur soumettre nos projets. Ils réagissent et font des propositions qui permettent de réorienter et d’adapter l’idée initiale. Ensuite, nous lançons les études de faisabilité et les aménagements avec les personnes compétentes", explique le maire, René Le Moullec. Un espace permanent de concertation a été ouvert en 2018 du mardi au samedi, dans un des lieux emblématiques de la politique de revitalisation : l’ancien café l’Odyssée, acheté par l’établissement public foncier (EPF) en 2017 puis cédé à la commune pour un montant de 66.739,60 euros TTC. "Dans ce bâtiment, acquis avec une autre maison voisine, la maison Costumer, seront aménagés sept logements et un local commercial", précise l’élu.

Propositions très concrètes prises en compte

En attendant les travaux, estimés à 700.000 euros (les deux bâtiments et les aménagements publics autour, dont une passerelle qui les relie), les habitants et les visiteurs ont pu consulter dans l’ancien café des supports d’information réalisés et régulièrement actualisés par le cabinet d’études. Ils pouvaient déposer leurs suggestions dans une boîte à idées et discuter avec un étudiant stagiaire, animateur de la démarche durant l’année 2018. Ses frais étaient financés par la commune sur ses fonds propres (500 euros mensuels ainsi que le logement). S’y est déroulée une partie des ateliers thématiques de concertation.

Micro-trottoirs pour aller à la rencontre des habitants

L’étudiant a en outre complété ces expressions par des micro-trottoirs menés dans la ville. Plusieurs centaines de visiteurs ont franchi la porte du local durant l’année. L’ensemble de la concertation a permis à la municipalité d’intégrer de nouvelles propositions très concrètes comme l’aménagement d’espaces publics de jeux pour les enfants et d’un jardin intergénérationnel. En septembre 2016, la commune a aussi bénéficié d’un atelier d’architecture des étudiants de l’école d’architecture de Bretagne, organisé par l’EPF et le CAUE. 24 étudiants ont réalisé un diagnostic détaillé formulant des propositions, en lien avec le bureau d’études. Ils ont restitué leurs travaux et leurs propositions d’aménagements (espaces publics, logements, commerces, cheminements...) en février 2017 auprès des habitants. La passerelle entre l’ancien café et la maison Costumer en est issue.

Lieu de concertation pérennisé

Le permis de construire pour la réhabilitation de ces deux bâtiments ayant été déposé durant l’été 2018, le lieu de concertation sera bientôt déplacé vers la future maison de services aux publics, en cours d’aménagement dans une première maison achetée par la commune, la maison Limbour, typique du pays. L’étudiant ayant terminé son stage, il est prévu de recruter - via la communauté de communes du Roi Morvan -, un animateur pour poursuivre le travail engagé et conseiller d’autres municipalités voisines intéressées par la démarche.

La commune lauréate d’un appel à projets régional

Pour financer la mise en œuvre du plan d’actions, la commune a été lauréate d’un appel à candidatures régional en faveur du dynamisme des centres-villes et des bourgs ruraux, financé par l’État, la région, l’EPF de Bretagne, ainsi que la Caisse des Dépôts. Un million d’euros sur quatre ans a été accordé dans ce cadre à Guémené, pour un budget prévisionnel global du plan d’action qui s’élève à 3.235.767,68 euros.

"Nous avons lié un intéressant travail de partenariat avec la Caisse des Dépôts. Outre le prêt accordé pour l’achat des bâtiments, elle nous a conseillés et accompagnés dans notre travail de planification de la démarche", témoigne le maire. Les habitants de Guémené peuvent bénéficier d’aides et d’accompagnement liés à une opération programmée d’amélioration de l’habitat (Opah) en cours, à sa situation en zone de revitalisation rurale (ZRR), à son label de Petite cité de caractère ainsi qu’au dispositif Pass Commerce & Artisanat (voir encadré).

Attrait renouvelé pour le centre-ville

Alors que la démarche est loin d’être achevée, tout ce qui a été mis en œuvre jusqu’à présent a suscité un attrait pour Guémené de la part de nouveaux commerçants et habitants. "Nous avons déjà des demandes de logements et des commerces se sont récemment vendus dans le centre", se félicite l’édile. "Nous ressentons de la part des habitants un besoin de revenir vers davantage de proximité. C’est pour cela aussi qu’il est bien convenu, en bonne intelligence avec la grande surface de notre périphérie, également associée à la démarche de revitalisation, qu’elle n’ouvre pas de galerie marchande."

Pass Commerce & Artisanat

Ce dispositif a été engagé sur le territoire de Roi Morvan Communauté (21 communes), en partenariat avec la région Bretagne. Il vise à soutenir le commerce de proximité et l’artisanat. Tout porteur de projet de création, de reprise, de modernisation ou d’extension d’activité de moins de sept salariés peut solliciter cette aide, qui peut aller jusqu’à 7.500 € et 30 % des investissements subventionnables, plafonnés à 25.000 €.

Commune de Guémené-sur-Scorff

Nombre d'habitants :

1100
Place du Château
56160 Guémené-sur-Scorff
mairieguemene.surscorff@wanadoo.fr

René Le Moullec

Maire

Jean-Sébastien Sort

Direction générale des services
Haut de page