Saint-Laurent sauve son dernier commerce avec Foncier de Bretagne

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Côtes-d'Armor

Grâce à son sens de l'anticipation et avec le soutien de l'établissement public foncier régional, ce bourg costarmoricain a soigné son cœur en y maintenant un café-épicerie et en y greffant six logements pour personnes à mobilité réduite.

Située à dix minutes de Guingamp et à vingt minutes de Lannion, la commune de Saint-Laurent (520 habitants), membre de la communauté de communes du Pays de Bégard dans les Côtes-d'Armor, est passée de 420 à 520 habitants au cours des dix dernières années. Ce rythme de croissance n'a aucune raison de faiblir dans les années qui viennent, d’autant qu'elle dispose en centre-bourg d'un commerce multiservice... qui a bien failli disparaître !

Anticiper le maintien du dernier commerce

"Tout est parti du plan local d'urbanisme que nous avons adopté en 2007, explique Yves Chesnot, maire de Saint-Laurent. Comme nous avions des inquiétudes quant à l'équilibre économique du café-épicerie-tabac existant, ce PLU prévoyait un droit de préemption de la commune au cas où il serait mis en vente." Une parcelle de 1.900 m2 est en effet attenante au beau bâtiment qui abrite cette activité et les élus craignaient de voir l'ensemble faire l'objet d'une opération strictement immobilière. "Nous voulions à tout prix maintenir ce commerce, ajoute le maire, car, avec l'école, c'est un facteur essentiel du lien social."
Malheureusement, après un an d'arrêt d'activité, le café est mis en liquidation judiciaire début 2010. La pression foncière étant forte sur cette commune, des investisseurs se manifestent rapidement. Le maire les a alors informés que la commune ferait valoir son droit de préemption. En conséquence, la vente à la bougie n'a attiré qu'un candidat à l'acquisition, qui a fait une offre à 36.000 euros.

Foncier de Bretagne assure le relais

Le prix d'achat est très raisonnable, mais il faut quand même trouver 43.000 euros pour pouvoir préempter. "J'ai alors pris contact avec l’établissement public Foncier de Bretagne qui se mettait tout juste en place, raconte le maire. Notre situation correspondait exactement à sa mission : assurer le portage provisoire d'un bien pour aider une collectivité à réaliser un projet en matière de développement économique ou d'habitat social"

Des résultats rapides

"La compétence économique étant du ressort de la communauté de communes, cette dernière a fait l’acquisition du fond de commerce, puis ensemble nous avons trouvé un gérant, explique le maire. L'opération a été rondement menée et les résultats ont vite été tangibles, malgré l’interruption d’un an qui fait perdre la licence Tabac. Début 2012, un accord est passé avec un gérant qui fait vivre le café-épicerie et paie à la commune une location mensuelle de 300 euros. En ce qui concerne la parcelle attenante située en cœur du bourg, nous avons pris en compte une étude de la communauté de communes qui pointe la faiblesse de l'offre locative en direction des personnes âgées ou à mobilité réduite. Six logements vont être construits par un organisme spécialisé lié à une banque privée. Le multiservice y gagnera des clients potentiels", poursuit l’élu. Alors que le portage financier était prévu pour durer jusqu'à cinq ans, la collectivité n'a mis qu'un an à rembourser Foncier de Bretagne.

Alain Chanard, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 Lire aussi notre article L'outil d'aide à la gestion du Foncier en Bretagne

Mairie de Saint-Laurent

Nombre d'habitants :

520
5, place du Bourg
22140 Saint-Laurent

Yves Chesnot

Maire

FONCIER DE BRETAGNE

72, boulevard Albert 1er - CS 90721
35207 Rennes cedex 2

Didier Vilain

Directeur
Haut de page