Finistère

Saint-Pol-de-Léon aide des habitants en difficulté à améliorer leur logement (29)

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Depuis 2012, le CCAS de Saint-Pol-de-Léon porte une opération d'auto-réhabilitation accompagnée, en partenariat avec les Compagnons bâtisseurs. Avec "Mieux vivre dans son logement", au-delà des murs, c’est bien de lien social qu'il est question.

 

"L’auto-réhabilitation accompagnée est une démarche dans laquelle les techniciens de l’association des Compagnons bâtisseurs réalisent des travaux d’amélioration de l’habitat, ou son embellissement avec la participation active du résident", résume la responsable du service CCAS de Saint-Pol-de-Léon, Morgane Kerouanton.
Pour cela, les Compagnons bénéficient, entre autres, d’une subvention de la ville (7.002 habitants), dans le cadre d’une convention (voir en fin de texte).

L’assurance de bénéficier d’un coup de main de professionnels

Grâce à ce dispositif, un ménage en difficulté qui souhaite améliorer son logement sait qu’il bénéficiera d’un coup de main de professionnels. Ces derniers sont des volontaires engagés dans le cadre d'un service civique par exemple, ou des bénévoles que les Compagnons bâtisseurs encadrent également sur chacun des chantiers. Parmi ces bénévoles, certains ont déjà bénéficié d'une auto-réhabilitation et "souhaitent à leur tour apporter leur aide".
Les Compagnons bâtisseurs aident les résidents à définir leur projet, puis en évalue la faisabilité financière. Enfin, ils accompagnent techniquement la réalisation des travaux.
Certains projets se limitent à de l'embellissement, comme refaire une tapisserie. D'autres réclament des travaux plus conséquents.

Plus-value sociale importante

Le CCAS a vu dans ce dispositif un moyen très adapté pour intervenir sur l’ensemble du parc immobilier saint-politain, qu’ils soit public ou privé, afin d’endiguer les problèmes de mal-logement connus sur la commune. Les élus voulaient à la fois travailler sur les problématiques de logement (cas d'insalubrité, factures de fournisseurs d'énergie élevées ou impayées) et la dynamique sociale.
"L’auto-réhabilitation accompagnée constitue un projet aux multiples facettes, très porteur socialement, se félicite l'adjointe aux affaires sociales, Nathalie Quemener. Il nous a permis de repérer des personnes en difficultés, et d'enclencher d’autres actions avec elles."
L'impact est toujours éloquent ajoute la responsable du service CCAS : "Les habitants qui ont participé retrouvent confiance en eux, regagnent de l'autonomie vis-à-vis de l’aide sociale notamment, et renouent des liens sociaux."

Conditions de la réussite : prendre le temps de sceller des partenariats solides

Le comité de pilotage composé d’élus, de représentant du CCAS et des Compagnons bâtisseurs, a pris le temps de mener un diagnostic approfondi sur la commune, et de sceller les partenariats. Celui avec le bailleur social Habitat 29 est essentiel pour assurer une certaine pérennité au projet, en particulier au niveau des collectifs sociaux.
“Au-delà, la bonne mobilisation des partenaires sociaux, au premier rang desquels la conseillère logement du service social du département, et l'appui politique de la mairie ont été déterminants”, assure la responsable du service CCAS.

C'est sans doute la force de ce projet, qui, entre 2012 et 2014, a vu déjà 16 chantiers d'auto-réhabilitation se réaliser (dont 14 auprès de locataires du parc public, 2 de propriétaires occupants). Au total, 25 ménages ont été ou sont accompagnés par les compagnons bâtisseurs.

La convention signée chaque année avec les les Compagnons bâtisseurs permet l’attribution d’une subvention. Cette dernière a connu une diminution relative, du fait d’une baisse des dotations globales de l’Etat. Cependant, l’investissement financier du CCAS reste important au regard de son budget, soulignant ainsi une ferme volonté d’accompagner les foyers les plus fragiles dans la lutte contre la précarité énergétique et l’insalubrité.

Emmanuelle Stroesser / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

CCAS de Saint-Pol-de-Léon

29 rue des Carmes
29250 Saint-Pol-de-Léon
Nombre d'habitants : 7002

Nathalie Quemener

Adjointe aux affaires sociales
nathquem@gmail.com

Morgane Kerouanton

Responsable du CCAS
ccas@saintpoldeleon.fr

Accompagner vos transformations

La transformation du secteur à travers les réformes engagées par les pouvoirs publics vous impacte et vous amène à évoluer

Haut de page