Santé mentale des habitants : le pays de Redon - Bretagne Sud se mobilise

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Ille-et-Vilaine

Morbihan

Depuis 2009, le pays de Redon - Bretagne Sud coordonne la semaine d’information sur la santé mentale avec le centre hospitalier de Redon. Grâce à l’investissement d’une animatrice territoriale de santé dont le poste est cofinancé par l'Agence régionale de santé et le conseil régional de Bretagne, la manifestation monte en puissance et fédère un réseau d’acteurs de plus en plus large et conséquent.

"En 2012, l’organisation de la semaine d’information sur la santé mentale a constitué l’animation territoriale la plus visible et palpable dans le domaine de la prévention santé", indique Marjorie Chanlot, animatrice territoriale de santé sur le pays de Redon - Bretagne Sud. Rappelons que l’objectif national de cet évènement est de mieux faire connaître auprès du grand public tous ceux qui, sur un territoire donné, interviennent dans le domaine de la santé mentale. Au pays de Redon  -Bretagne Sud, l’édition 2012 a proposé plus de 20 animations : conférences, portes ouvertes, ateliers d’art-thérapie, temps d’échanges interprofessionnels, café-échanges dans un bus…

Un sujet large et vraiment porteur mobilisant de nombreux acteurs

Sur ce sujet pas facile, le pays Redon - Bretagne Sud a décelé une préoccupation très large et un thème vraiment porteur pour mobiliser de nombreux acteurs sur son territoire dont les indicateurs de mortalité, notamment par suicide, sont plus élevés que la moyenne nationale. Le diagnostic santé mené en 2009 avait mis en évidence ce constat. Le pays veut jouer la carte de la prévention en transmettant un message positif "Chacun peut être touché à un moment de sa vie par la dépression, nous délivrons des informations sur toute la chaine de soins existante sur le territoire : depuis l’écoute, la prévention jusqu’au traitement si besoin", souligne l’animatrice territoriale de santé.

Un collectif organisateur qui s’étoffe et gagne en autonomie

En 2012 comme les années précédentes, cette semaine d’information a été préparée au sein d’un comité de pilotage qui mobilise 14 partenaires représentant des publics divers : une mutuelle locale, une fédération locale d’éducation populaire, le centre médico-psycho-pédagogique, le centre local d’information et de coordination personnes âgées (Clic), la mission locale, des foyers d’hébergement sociaux, un groupe d’entraide mutuelle… Ce comité est co-animé par l’animatrice territoriale de santé du pays et un cadre de santé du secteur psychiatrie de l’hôpital de Redon.

Rôle pivot de l’animatrice territoriale de santé

L’implication de l’animatrice a permis la montée en puissance de la manifestation : "Avant, personne n’avait de temps à consacrer à la coordination de ce projet." Le travail commun de préparation, qui dure six mois, a généré d’autres idées de collaboration : les acteurs du handicap ont, par exemple, fait remonter l’attente d’être coordonné, de même, un projet de site internet sur les ressources locales de la santé mentale est en réflexion… Le collectif gagne en autonomie. L’animatrice santé va pouvoir progressivement diminuer son implication pour contribuer à faire émerger d’autres actions : notamment celles qui visent à faire travailler ensemble tous les acteurs de la santé, au sens large du terme, sur la question du bien-être psychique et de la santé globale de la population. C’est tout le sens de sa mission.

Des formes de communication et d’animation adaptées aux différents publics

"Pour chaque type de public, nous recherchons la forme de communication la plus pertinente et créons les animations de toute pièce. C’est ainsi que pour présenter aux élus les différentes ressources de la santé mentale sur le pays, nous avons utilisé une marionnette connue du territoire pour interviewer les professionnels concernés. Cela permet de transmettre le message sous une forme décontractée, avec humour. Les questions étant naïves et percutantes, les élus ont trouvé ça limpide."
Selon un premier bilan, un des principaux l’objectif est rempli sur le pays de Redon : les demandes de rendez-vous des habitants auprès des différents acteurs de santé mentale ont augmenté dans les semaines qui ont suivi la manifestation. L’autre objectif est de donner des outils aux élus et aux professionnels. "Sur notre territoire composé de petites communes, les adjoints aux affaires sociales sont en première ligne et sont souvent isolés par rapport à des situations individuelles complexes. Nous leur apportons la connaissance de l’offre locale."

Claire Lelong pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

Animatrices territoriales de santé : un dispositif régional tripartite au sein de la région Bretagne
Le GIP du pays de Redon - Bretagne Sud a recruté en 2009 son animatrice territoriale de santé, à l’image de huit autres territoires bretons engagés dans cette démarche. Ce dispositif régional créé en 2003 permet la création d’un poste dédié à la prévention santé et financé par trois partenaires : la région Bretagne, l’agence régionale de santé et la collectivité locale porteuse.
Les animatrices ont plusieurs missions :
• Elaborer un diagnostic local de santé puis animer un programme collectif d’actions en promotion de la santé sur leur territoire ;
• Etre conseil et accompagnement méthodologique sur le territoire ;
• Informer les acteurs du territoire ;
• Etre relais d’information vers les tutelles en regard des besoins du territoire.
Sur le pays de Redon - Bretagne Sud, la semaine de santé mentale fait partie des actions répertoriées au programme local d’action en promotion de la santé.

Pays de Redon - Bretagne Sud GIP

Nombre d'habitants :

91258

Nombre de communes :

55

19 rue Saint-Michel
35606 Redon Cedex

Yvette Année

Vice-présidente en charge des services à la population

Marjorie Chanlot

Animatrice territoriale de santé
Haut de page