À Thiers, des apprentis sont transportés sur leur lieu de travail par l’entreprise à but d’emploi (63)

Publié le
par
Stéphanie Le Dantec
dans

Transport mobilité durable

Puy-de-Dôme

Depuis octobre 2018, sur le territoire de Thiers Dore et Montagne, un service de transport personnalisé est offert à des apprentis sans solution de mobilité et hébergés dans une résidence de jeunes travailleurs Atrium située à Thiers. Parmi les partenaires impliqués, l’entreprise à but d’emploi Actypoles met à disposition chauffeurs et véhicules.

L’initiative a été rendue possible grâce à l’implication des partenaires que sont le syndicat des transports urbains thiernois (TUT), la communauté de communes Thiers Dore et Montagne, le parc naturel régional Livradois Forez et la plateforme mobilité 63. À l’origine, le constat de la communauté de communes Thiers Dore et Montagne (30 communes, près de 40µ.000 habitants) qui, comme de nombreux territoires ruraux, voit les jeunes de 18-24 ans quitter le territoire pour étudier. Et également pour rechercher un premier emploi, alors même que des entreprises locales peinent à recruter des jeunes et des apprentis. "L’une des raisons est la difficulté des jeunes non motorisés à se rendre sur des zones d’activités, dont la desserte en transport en commun est insuffisante, constate le directeur général adjoint de la communauté de communes, Christophe Castanié. C’est notamment le cas des apprentis logés à la résidence jeunes l’Atrium à Thiers. Conséquence : les demandes de logement y étaient en baisse. Il fallait casser cet engrenage." Pour cela, les partenaires locaux ont décidé de regrouper leurs forces.

Mobilisation de partenaires locaux publics et associatifs

Au printemps 2018, à l’occasion d’un appel à projets de l’Ademe, sept partenaires mettent rapidement au point un projet de transport à la demande :  la communauté de communes, le Sivu des transports urbains thiernois  - Sivu TUT , qui est  l’autorité organisatrice de la mobilité sur le territoire-, l’entreprise à but d’emploi (EBE) Actypoles, (issue de la démarche Territoire zéro chômeur de longue durée,  lire encadré), la résidence jeunes l’Atrium, le pays de la Vallée de la Dore, le parc Livradois-Forez et la plateforme mobilité 63.
 "Notre projet n’a pas été retenu, mais cela nous a permis de bien identifier les compétences des uns et des autres et d’imaginer ensemble des solutions nouvelles ", raconte le directeur général adjoint. Quatre partenaires - le syndicat de transport, l’intercommunalité, l’entreprise à but d’emploi et la résidence jeunes - ont décidé de s’impliquer dans une expérimentation à destination des jeunes logés dans la résidence Atrium à travers une convention. La solution testée dès la rentrée scolaire 2018 s’inscrit dans le cadre de deux plans de déplacement inter-établissements, mis en place dès 2017 dans deux zones d’activités du territoire : Felet à Thiers et Racine à La Monnerie.

Service combinant hébergement et mobilité

Concrètement, depuis octobre 2018, sept jeunes en contrat d’alternance logés à l’Atrium bénéficient gratuitement d’un service de transport personnalisé sur une amplitude horaire de 7h00 à 22h00, vers les deux zones d’activités : l’une située à 2 km, l’autre à 10 km de la résidence. L’entreprise à but d’emploi Actypoles et la résidence l’Atrium se coordonnent pour définir des trajets réguliers adaptés aux besoins de chacun des sept bénéficiaires. Deux postes de chauffeurs ont été créés au sein de l’EBE Actypoles pour assurer le transport. En complément, la communauté de communes a acquis deux vélos à assistance électriques disponibles à l’Atrium pour faciliter les déplacements de deux jeunes vers la zone d’activités la plus proche.
Les quatre partenaires assurent conjointement le suivi de cette expérimentation lors de réunions mensuelles, et chacun contribue à la mesure de ses moyens : l’EBE Actypoles utilise ses propres véhicules, tandis que la communauté de communes a financé en 2018 l’expérimentation à hauteur de 4.000 €. En 2019, le budget de fonctionnement du service, qui s’élève à 20.000 €, est intégralement pris en charge par le Sivu TUT et couvre essentiellement le salaire des deux chauffeurs.

Informer et poursuivre l’expérimentation à une échelle élargie

À la rentrée 2019, l’offre s’adaptera aux nouveaux stagiaires accueillis à l’Atrium.  "L’enjeu pour la rentrée 2019 est d’informer les centres de formation et les entreprises sur ce dispositif, souligne le directeur général adjoint. Pour cela, nous avons la chance de pouvoir nous appuyer sur l’Atrium qui constitue un espace ressources pour le tissu économique local : location d’espaces, restaurant, réunions du réseau d’entrepreneurs BNI."

Actypoles, une EBE sous forme de Scic

L’entreprise à but d’emploi (EBE) Actypoles est une Scic, créée en mars 2017 dans le cadre de l’expérimentation "territoire zéro chômeur de longue durée". Le modèle économique consiste à réaffecter les coûts dus à la privation d’emploi (RSA, CMU, etc.) au financement d’activités qui ne sont pas dans le champ de l’activité concurrentielle. Depuis sa création, Actypoles a recruté 69 chômeurs de longue durée pour proposer un large éventail d’activités : garage solidaire, livraison de paniers de produits locaux en circuit court, entretien des espaces verts, recyclage informatique, collecte des encombrants, etc.
(Lire notre article, Trente contrats de travail signés à Thiers, territoire zéro chômeur de longue durée (63).)

Contact(s)

Communauté de communes Thiers Dore et Montagne (CCTDM)

47 avenue du Général de Gaulle
63300 Thiers
04 73 53 24 71
contact@cctdm.fr
Nombre d'habitants : 39500
Nombre de communes : 30
Nom de la commune la plus peuplée : Thiers (12000 hab.)

Christophe Castanié

Directeur général adjoint, renouvellement urbain/cadre de vie, aménagement territorial et mobilités
ccastanie@cctdm.fr
Haut de page