Haut-Rhin

Tourisme pédestre de gîte en gîte sous la marque Hautes-Vosges Randonnées (68)

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Depuis mai 2014, le réseau de gîtes d'étape au sud des Vosges alsaciennes accueille des randonneurs en leur offrant une qualité d’hébergement garantie par une charte, sous la marque "Hautes-Vosges Randonnées". Une démarche pilotée par le syndicat mixte du pays Thur Doller.

Avec ses 600 km de sentiers pédestres, émaillés d’anciens refuges ou fermes-auberges accueillant les randonneurs, le pays Thur Doller (Haut-Rhin, 3 communautés de communes, 63.200 habitants) est attractif pour les randonnées en moyenne montagne. "Jusqu’alors notre territoire disposait d’un hébergement vieillissant sur les massifs, avec une offre en dortoir prépondérante, alors que la clientèle attend aujourd’hui une offre quasi-hôtelière", explique Guillaume Dechambenoit, chargé de mission économique au pays Thur Doller. En 2007, le syndicat mixte du pays entreprend de développer le tourisme sur le massif en développant un produit d'hébergement de qualité aux randonneurs itinérants. Ce projet s’inscrit dans la stratégie de développement du tourisme vert engagée la même année, visant à faire du pays Thur Doller une destination de séjour grand public. Un projet au long cours, puisqu’il a fallu 7 ans de concertation, de montage de dossier, et une ingénierie financière complexe (voir encadré ci-dessous) avant qu’un premier réseau de huit sites d’hébergement rénovés ne soit achevé. Le réseau de gîtes d'étape ouvre en mai 2014 avec une capacité de 162 lits. Retour sur la démarche.

Formalisation d'un réseau d'hébergement en montagne

Pour commencer à constituer un réseau d’hébergeurs, un appel à candidatures permet d’identifier une quinzaine d’établissements d’altitude, publics et privés. Les réflexions menées avec eux conduisent à définir une charte de qualité assurant aux randonneurs un service équivalent tout au long de leur circuit. Cette charte joue le rôle de cahier des charges (voir Charte de qualité en document joint) : elle prévoit de doter chaque établissement d'une capacité de 15 à 25 lits, avec un espace sanitaire par chambre, ainsi qu'une cuisine, une salle de repos et une salle de séjour communes. Le standard fixé est "1 étoile" pour un prix de 49,5 euros la demi-pension. En cours de route, le réseau des hébergeurs s’affine : au final, le projet rassemble neuf sites d’hébergement, dont sept structures communales exploitées par des gestionnaires privés et deux établissements privés. En 2009, une étude de marché sur l’hébergement en altitude, financée par le pays Thur Doller, permet de valider le projet.

Le pays, aux côtés des sept maîtres d’ouvrage que sont les communes

"Dans un projet au long cours, le dialogue avec les partenaires est essentiel pour les informer des avancées et garder une souplesse dans la gestion de projet", témoigne le chargé de mission économique. Afin d'assurer le respect de la charte qualité, le pays Thur Doller endosse le rôle de coordinateur chef de projet. Le syndicat mixte accompagne les maitres d’ouvrages privés et publics dans le montage financier des opérations. Les communes recrutent elles-mêmes leurs équipes de maitrise d’œuvre qui réaliseront les travaux. Par la suite des gestionnaires des sites d’hébergement sont sélectionnés dans le cadre de délégations de service public ou de baux commerciaux. En 2013, le réseau des hébergeurs se structure et s’organise sous forme d’association Hautes-Vosges Randonnées. Ce qui permet de commercialiser les séjours itinérants le long du circuit sous cette marque. Les élus quant à eux ont porté le projet auprès des habitants. "Le projet a généré certaines craintes auprès de la population, poursuit le chargé de mission économique. Les élus ont dû faire preuve de pédagogie en insistant d’une part sur leur souci de valoriser le patrimoine bâti, d’autre part sur l'intérêt économique de développer une telle offre touristique sur le territoire."

Perspectives

Afin de soutenir l’association des hébergeurs et la marque, le syndicat mixte accompagne la création d’un site de vente en ligne de séjours de randonnées, www.hautes-vosges-randonnees.com (voir brochure touristique jointe). Il est destiné à proposer des services numériques adaptés aux randonneurs (gestion des disponibilités en temps réel, traces GPS téléchargeables, …). Un neuvième site d’hébergement ouvrira ses portes en 2015. "Au-delà, l’idée est d’ouvrir ce réseau de gites aux hébergements des départements limitrophes, notamment au Territoire de Belfort. Ce qui rapprocherait notre circuit Hautes-Vosges Randonnées de la gare TGV de Belfort", conclut le chargé de mission.

Delphine Lethu / L’Œil à la Page, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

Ingénierie financière complexe et différentes étapes
Ce projet innovant a demandé une ingénierie financière complexe. En 2010, la pré-étude architecturale portant sur les neuf sites estime le besoin de financement à 4.000.000 euros. En 2010, le pays reçoit le label "pôle d’excellence rural nouvelle génération" assorti d’un financement partiel du projet. L’année suivante, le tour de table mixant 11 partenaires publics est bouclé (voir détail dans le document "présentation du projet"). Les hébergements privés sont subventionnés à hauteur de 50% et les hébergements communaux à 70% (Europe, État, région, département, Leader). Avant de démarrer les travaux en 2012, une étude d'incidence Natura 2000 est réalisée sur les sites.

Contact(s)

Pays Thur Doller

5 rue Gutenberg
68800 Vieux-Thann
03 89 35 70 96
Nombre d'habitants : 63839
Nombre de communes : 46
Nom de la commune la plus peuplée : Cernay (11451 hab.)

François Tacquard

Vice-président délégué au tourisme

Guillaume Dechambenoit

Chargé de mission économique
economie@pays-thur-doller.fr
Haut de page