Pas-de-Calais

Tourisme : une intercommunalité valorise les richesses du patrimoine local

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Mettre en valeur le patrimoine local pour attirer davantage de visiteurs est souvent le fruit d’un long cheminement. Au bout du processus initié par la communauté de communes de l’Artois, l’ensemble des élus est convaincu de l’intérêt de se doter d’outils pour faire découvrir des richesses patrimoniales et des curiosités insuffisamment mises en valeur.

Située dans le Nord-Pas-de-Calais, entre la communauté urbaine d’Arras et la communauté d’agglomération de Lens-Liévin, la communauté de communes de l’Artois (7 communes, 7.000 habitants) est visitée par environ 150.000 touristiques chaque année. Champs de batailles et cimetières des deux guerres mondiales attirent des visiteurs de toutes nationalités. Ce territoire périurbain, de moins en moins rural, dispose en outre d’un patrimoine propre à séduire les touristes de passage : abbayes, châteaux, oppidum romain, fermes traditionnelles… "En développant le projet de circuit touristique Cœur d’Artois (1), notre objectif est notamment de bénéficier du renforcement de l’attractivité de la région lié à l’ouverture au public de la citadelle Vauban d’Arras et du Louvre-Lens qui, à lui seul, devrait générer 600.000 visiteurs supplémentaires", souligne Jean-Pierre Bavière, vice-président de la communauté de communes, en charge du patrimoine et du tourisme.

Donner une visibilité toute l’année aux richesses patrimoniales dispersées

Le projet démarre en 2000 avec la réalisation de l’inventaire du patrimoine bâti et naturel dont dispose le territoire intercommunal. "Cette étape, réalisée avec l'association Campagnes vivantes, la chambre des artisans et petites entreprises du bâtiment (Capeb 62), le CAUE 62, et des avis de la Drac, s’est déroulée jusqu’en 2003, précise François Beirnaert, chargé de mission Patrimoine et Tourisme à la communauté de communes. Parallèlement, nous avons organisé des visites pour faire redécouvrir aux habitants les richesses parfois méconnues de leurs propres villages." A côté des sites imposants et de bonne notoriété, le territoire fourmille en effet de curiosités parfois difficiles à trouver pour les touristes. Le défi est de donner une meilleure visibilité à ces richesses dispersées et de donner les moyens aux visiteurs de mieux les apprécier. Une fois l’inventaire réalisé, l’offre touristique commence à se structurer en 2004. Un Point d’information touristique est ouvert durant le printemps et l’été, tandis que des visites guidées sont organisées dans les sept communes de la communauté pendant la période estivale. Afin de pallier l’absence de guide sur tous les sites et le restant de l’année, il faut imaginer d’autres solutions. D’où la décision de développer un circuit balisé de découverte du patrimoine en créant un réseau de 18 panneaux d’interprétation. "Nous avons d’abord pris conseil auprès des offices du tourisme de Lens et d’Arras, précise le chargé de mission, et nous sommes inspirés des circuits 'Cœur ruraux' mis en place dans l’agglomération Lens-Liévin." Le projet a été suivi en lien avec les élus de chaque commune.

Un pilotage du projet basé sur la concertation avec les communes membres

Le pilotage du projet était assuré par la commission Patrimoine et Tourisme de la communauté de commune de l’Artois, au sein de laquelle siège au moins un élu par communes. Plusieurs réunions ont été organisées au sein de la communauté, ainsi que dans chaque municipalité qui faisait ensuite remonter ses propositions à la commission Patrimoine et Tourisme, avant qu’une décision soit prise par le conseil communautaire. "Ce travail s’est déroulé dans un esprit d’échanges qui a stimulé l’implication des élus municipaux dans le projet", souligne le vice-président. Les coûts sont partagés : la réalisation des panneaux est financée à 100% par la communauté de communes de l’Artois, tandis que leur installation, leur entretien et les travaux d’embellissement sont pris en charge par les communes. Installés en été 2012, les 18 panneaux comportent une présentation du site, une carte de situation et des indications pour se rendre sur un ou plusieurs autres sites à proximité.

Quelques clés pour valoriser le patrimoine local

Pour mener à bien un tel projet plusieurs conditions ont été réunies. "Le fait de disposer d’un chargé de mission à temps complet, a grandement facilité la mise en œuvre des décisions des élus", souligne le vice-président. D’autres éléments sont aussi très importants : avoir une vision claire du patrimoine local, savoir ce qui intéresse les visiteurs, étudier les lieux où sont posés les panneaux avec l’aide des services techniques des communes, informer d’abord les habitants, penser aux traductions pour les visiteurs étrangers, ne pas imposer de longs parcours mais proposer des visites courtes que les visiteurs pourront multiplier en fonction du temps disponible.

Désireux de continuer à faire vivre ce projet, dans le cadre du rattachement de la communauté de communes de l’Artois à la communauté urbaine d’Arras au 1er janvier 2013, les élus vont se lancer dans une procédure de labellisation Villages Patrimoine qu’ils espèrent engager avant la fin 2012. "Une chose est sûre, conclut l’élu, cette démarche a donné envie aux municipalités d’embellir leur village."

Victor Rainaldi pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

 

(1) La dénomination Cœur d’Artois n’est pas encore officiellement retenue.

 

Contact(s)

Communauté de communes de l'Artois

2 ter rue Aimé-Mabilais - BP 43
62161 Etrun
03 21 58 89 00
Nombre d'habitants : 7000
Nombre de communes : 7
Nom de la commune la plus peuplée : Mareuil (2500 hab.)

Jean-Pierre Bavière

Vice-président en charge du patrimoine et du tourisme
mairie.montsainteloi@orange.fr

François Beirnaert

Chargé de mission
tourisme@ccartois.fr
Haut de page