Ain

Jean-Luc Varin

A Toussieux, une commoderie associative donne du pep's au bourg "rurbain" (01)

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Dans ce village résidentiel à proximité de Lyon, une association d’insertion vient d’expérimenter une première "commoderie", une conciergerie de territoire. Le principe pourrait s’étendre aux villages ruraux et entreprises alentour.

Ce territoire du Val-de-Saône et de la Dombes, à une trentaine de kilomètres de Lyon, est devenu une zone purement résidentielle. Les villages gagnent sans cesse de la population, mais celle-ci, majoritairement, n’y fait que dormir. Les habitants ne se connaissent pas. Ils font leurs courses ailleurs et les centres bourgs se vident petit à petit de leurs commerces et de leurs services. Sur les 60 communes que comptent ce territoire, 30 n’ont plus aucun commerce, 15 en ont un seul, qui périclite. Le dernier commerce de Toussieux, un restaurant, a fermé en 2001 !

Pôle de rencontre et de services

Faisant ce constat, Dom’Innov, un pôle territorial de coopération économique, a conçu cette idée de conciergerie territoriale, qu’il a nommé une "commoderie" et qui avec très peu de moyen peut recréer un petit pôle de rencontre et de services divers dans un cœur de village.
Une association d’insertion locale, Valhorizon, avec un financement de Rhône-Alpes Active et du conseil départemental, a mené une étude de marché et réfléchi à un modèle économique. Elle a embauché fin 2016 une chef de projet, Blandine Berchoux, pour monter cette première commoderie-test. Toussieux, village de 900 habitants sans même une épicerie, s’est tout de suite porté volontaire pour prêter, au rez-de-chaussée de sa mairie, une pièce de 10 m2 à peine, mais qui est vite devenu un lieu de vie indispensable aux habitants.

De multiples animations et services marchands

Chaque jeudi après-midi et samedi matin, les habitants de Toussieux peuvent déposer à la commoderie de la couture, du linge à repasser, des vêtements à emmener au pressing. Des salariés en insertion de Valhorizon les emmènent chez les commerçants partenaires les plus proches et les ramènent la semaine suivante. Valhorizon se rémunère sur ces courses. On trouve aussi à la commoderie un peu d’épicerie de dépannage, les légumes d’une maraîchère qui reprend vite ce qui n’est pas vendu et le pain du boulanger le plus proche.

Jeux de société, salon de beauté… et des croissants le samedi

Une trentaine d’habitants bénévoles tiennent les permanences pour rendre service à leurs voisins. Une vendeuse de jeux de société à domicile organise des séances d’animation autour de ses produits. D’autres organisent un salon de beauté éphémère avec les produits qu’elles vendent chez elles. D’autres bénévoles, qui souhaitaient trouver dans le village des croissants le samedi matin, se sont organisés pour tenir une permanence à tour de rôle. Et, bien entendu, des personnes âgées trouvent sur place ce qui leur manquait le plus dans leur village : une occasion de rencontres. La fréquentation est très variable. Elle peut aller d’une dizaine de visites seulement le samedi matin, parce que les habitants ont encore d’autres habitudes, jusqu’à 150 dans la salle des fêtes à l’occasion d’événements particuliers.

Bientôt un local plus grand

La période test se terminant fin 2017, il est donc temps de faire le bilan. La chef de projet en tire déjà un certain nombre de leçons : "La mairie de Toussieux nous aide beaucoup, ainsi que le comité des fêtes, pour communiquer notre existence auprès des habitants. Le local actuel est manifestement trop petit pour permettre à la commoderie de développer tout son potentiel. Les élus de Toussieux vont essayer de trouver une solution. Car nous avons finalement mobilisé près d’une centaine de partenaires, producteurs et boutiques de tout le territoire."

Valoriser les travailleurs indépendants du territoire

"Nous pensons aussi valoriser la présence dans ces villages de nombreux travailleurs indépendants, des vendeuses à domicile en particulier. Au cours de l’étude de marché, nous avons recensé 50 entreprises de ce type dans ce petit village de moins de 1.000 habitants ! Nous avons noué aussi beaucoup de relations avec les associations locales, les associations de commerçants, les comités d’entreprise. Et c’est d’ailleurs une piste importante pour l’avenir que de créer des commoderies ailleurs sur le territoire, dans des villages et même de vendre le concept aux entreprises pour y faire des conciergeries. Cela nous permettrait en particulier de consolider notre modèle économique…".

Une classe vide à l’école… et hop, la commoderie déménage

Pour les élus de Toussieux, le test s’avère également très positif. "Notre vie associative ici est très riche, dit le maire Jean-Claude Aubert, mais seulement le soir et pendant le week-end. C’est pourquoi nous avons été tout de suite d’accord pour tester ce nouveau service, en prêtant une petite pièce pour lui permettre de démarrer. Devant le succès de l’opération, nous allons installer la commoderie dans une salle de classe qui se libère à l’école communale. Le local sera ainsi trois fois plus grand !"

Contact(s)

Commune de Toussieux

346 rue Morbier
01600 Toussieux
04 74 00 19 03
mairie@toussieux.fr
Nombre d'habitants : 900

Jean-Claude Aubert

Maire

Blandine Berchoux

Chef de projet Valhorizon
blandine.berchoux@valhorizon.fr
Haut de page