On trouve tout à la maison des services du Pays de Murat !

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Cantal

Pour désenclaver le territoire, retenir les jeunes actifs et accueillir d'autres populations, la communauté de communes du Pays de Murat (Cantal) s'est dotée d'une maison des services où les habitants peuvent contacter trente-cinq organismes différents, assister à des visioconférences, s'initier à l'informatique, voire télétravailler.

Bernard Delcros, président de la communauté de communes du Pays de Murat, a porté le projet de maison des services depuis l'origine. "Je considère qu'un lieu de services multimédia est un outil indispensable à une démarche globale de développement d'un territoire comme le nôtre, dit-il. La campagne est redevenue attractive parce qu'elle fournit un cadre de vie de grande qualité. Encore lui faut-il une offre de services suffisante pour que les jeunes qui sont nés ici aient envie d'y rester et que des cadres puissent venir y travailler dans des conditions correctes. C'était tout l'enjeu d'une maison des services."
Les travaux ont débuté en 2003 et l'équipement a ouvert en septembre 2005, sur deux niveaux, dans une grande bâtisse de 900 m2 mise à disposition par la mairie de Murat et qui abrite également les bureaux de la communauté de communes. Corinne Ibarra dirige d'ailleurs les deux structures en parallèle.

 

Trois personnes accueillent et accompagnent les usagers

La maison des services est d'abord un lieu d'accueil convivial créé et conçu pour tous les habitants du territoire sans exception. Regroupés en six pôles (emploi-formation, services aux personnes, conseil juridiques, agriculture, entreprises et jeunesse), trente-cinq organismes au total y tiennent régulièrement permanence, physiquement ou par "visio-accueil". Une salle multimédias avec huit ordinateurs connectés à internet accueille en permanence les collégiens, les lycéens, les habitants de tout âge et de plus en plus de personnes âgées qui souhaitent apprendre à envoyer des mails à leurs petits-enfants, des touristes qui viennent y relever leurs mails pendant leurs vacances. Le Greta y organise des formations, la mission locale y prépare des jeunes au permis de conduire et la CCI apprend aux commerçants locaux à se fabriquer un site web. Une salle de documentation permet de s'informer sur tous les sujets possibles, sur les offres d'emplois ou la recherche d'un stage. Une salle de visioconférence de 190 m2 en location et des bureaux individuels permettent aux télétravailleurs de la région d'organiser des séances de travail ou d'accueillir des clients. Trois personnes se partagent l'accueil et l'accompagnement des usagers, pour l'équivalent de deux temps pleins.

 

Un exemple pilote en Auvergne, avec 1.000 visites par mois

Très vite, la maison a reçu par mois 1.000 visites accompagnées d'une prestation, sans compter les visiteurs qui n'y viennent que pour lire le journal. Et le rythme ne baisse plus. L'équipement est souvent saturé et le temps d'utilisation des ordinateurs doit être limité pour permettre à davantage d'usagers de s'en servir. Car des habitants des territoires voisins commencent à venir à Murat, à tel point que sa maison des services est devenue pilote en Auvergne. Il ne se passe pas de semaine sans que des élus ou des agents de la fonction publique venant d'ailleurs visitent l'équipement de Murat pour s'informer.
La réalisation a coûté 800.000 euros, subventionnée à 80%, par les partenaires habituels : conseil général, conseil régional, Etat, Europe. Mais les contribuables du Pays de Murat ne paient ni taxe d'habitation ni taxe foncière à la communauté de communes, seulement la taxe professionnelle (unique). C'est donc le développement économique qui a fourni l'autofinancement pour la maison des services, pas les habitants.
"Nous n'avons pas imposé le projet sans l'expliquer, explique Bernard Delcros. Nous avons organisé une réunion publique dans chacune des treize communes de la communauté pour concevoir la maison avec les habitants, pour qu'elle réponde à leurs besoins réels. Ils y trouvent aujourd'hui des services qui les obligeaient à faire des kilomètres jusqu'à Saint-Flour ou Aurillac. Nous avons aussi monté un service de transport à la demande qui permet à chacun, même s'il habite dans un endroit isolé, d'accéder à la maison des services au moins une fois par semaine. Je ne connais personne ici qui soit insatisfait de l'existence de cet équipement." "Je reste persuadé, conclut-il, que l'offre de services est déterminante pour l'avenir des territoires ruraux. Il faut que les élus sachent anticiper les évolutions pour créer de nouveaux services, sans rester arc-boutés sur la défense de l'existant."

 

Jean-Luc Varin, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Communauté de communes du Pays de Murat

Nombre d'habitants :

6000

Nombre de communes :

13

4, rue Faubourg Notre-Dame
15300 Murat
contact@paysdemurat.fr

Corinne Ibarra

Directrice
Haut de page