Hérault

Un dispositif communautaire à étages pour l'hébergement de personnes en difficulté

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Dans le département de l’Hérault, la communauté de communes du Pays de Lunel a mis en place un large dispositif, coordonné par son CIAS, pour l’hébergement des personnes en difficulté.

C’est pour répondre à des besoins d’hébergement d’urgence auxquelles sont notamment confrontées les femmes victimes de violences, mais aussi pour proposer des solutions à moyen et long termes à d’autres publics, que la communauté de communes du Pays de Lunel (13 communes, 47.000 habitants) a mis en place un parcours résidentiel dont la coordination est assurée par le centre intercommunal d'action sociale (CIAS) et qui implique également la participation de différentes communes.

Mise à l’abri et logement d’urgence

Le dispositif traite d'abord les demandes d’hébergement en urgence, lorsqu'une femme est victime de violences dans la sphère conjugale et se retrouve à la rue avec ses enfants, ce qui est le cas le plus courant.
Un protocole de partenariat a été mis en place avec les services de la gendarmerie qui assure le relais auprès du CIAS pour la "mise à l'abri" immédiate dans l’un des trois hôtels du territoire conventionnés à cet effet sur une durée de trois nuitées maximum.
Dans un deuxième temps ces personnes peuvent intégrer le deuxième dispositif d’hébergement temporaire, il s’agit d’ "appartements de secours" mis à disposition par les communes et gérés par le CIAS.

Actuellement deux appartements sont opérationnels : à Saussines et à Saint-Christol

Sur Marsillargues, un projet de réhabilitation est en cours pour la création d’une "maison familiale" de quatre appartements destinée à des mères isolées ou femmes seules en difficulté.
La durée de séjour dans ces appartements est fixée à 3 mois maximum. Ce temps permet un accompagnement des personnes hébergées par le service social du CIAS vers une solution de relogement plus pérenne.

Des logements passerelles en attendant une solution pérenne

Le dispositif comprend également l’hébergement d’insertion sous la forme de 13 places de Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) mis en place sur Lunel par les services de la Ddass en 2007. Ce dispositif est géré par l’association Adages de Montpellier en lien avec le CIAS.
Depuis avril 2009, cette association gère également sur Lunel une "maison relais" de 17 places. Il s'agit d'une forme d'habitat durable pour des personnes précarisées sur un versant vieillissant.
Enfin, les assistantes sociales du CIAS assurent un accompagnement sur la prévention des expulsions, sur la constitution de dossiers HLM et la mise en rapport avec des bailleurs privés...

Des financements croisés

La communauté de communes, qui a mis en place une ligne budgétaire de 5.000 euros, n'est pas seule à intervenir, explique Bernadette Vignon, vice-présidente déléguée à la solidarité territoriale. Le conseil général et l’État participent à la prise en charge des personnes en difficulté. Les places de CHRS et le fonctionnement de la "maison relais", sont, par exemple, financés par l’Eat.

Ce sera également le cas du foyer de jeunes travailleurs qui doit ouvrir à Lunel dans le courant de l'année 2013. Il s'agit d'une priorité pour les élus de la communauté car il ya pénurie de logements accessibles pour les jeunes de 16 à 30 ans du territoire, en mobilités professionnelles formatives ou sociales et en décohabitation familiale. Cinquante places vont être créées à Lunel, sous la forme d’un foyer central et des logements disséminés dans les villages avoisinants bien desservis par les transports en commun.

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Communauté de communes du Pays de Lunel

386 avenue des Abrivades - BP 229
344001cedex Lunel
04 67 83 87 00
04 67 83 55 23
infos@cc-pays-lunel.fr
Nombre d'habitants : 41322
Nombre de communes : 13

Bernadette Vignon

Vice-présidente déléguée à la solidarité territoriale
bernadettevignon@gmail.com
Haut de page