Un forum pour les aidants naturels en Argonne Ardennaise

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Ardennes

En Argonne, dans les Ardennes, comme dans de multiples territoires, nombreux sont ceux qui se dévouent pour maintenir à domicile un de leurs proches en dépendance. La communauté de communes de l'Argonne Ardennaise (2c2a) les invite à se rencontrer pour sortir de leur isolement et pour prendre la mesure du soutien à leur apporter.

Quand on est à Vouziers, on est au bord de cette forêt d'Argonne qui couvre une part importante du département des Ardennes. Le siège de la communauté de communes de l'Argonne Ardennaise (dites : 2c2a) est ici. La salle de réunions est pleine à craquer. Y sont assises les personnes auxquelles ce premier "Forum des aidants naturels" s'adresse, des Ardennais qui consacrent une forte part de leur temps à garder/soigner/maintenir à domicile l'un de leurs proches. Qui une épouse, qui un grand-père, qui un lointain voisin. Un être proche dont la garde est un devoir envers soi-même mais parfois (souvent) un poids énorme. Et aussi, comme on va le voir, une détresse morale cachée, car refoulée.
Tout autour du public assis on note un va-et-vient de trentenaires/quadragénaires en blouses blanches : ce sont ces professionnels (infirmiers, auxiliaires de vie, aides-soignant(es), assistantes sociales...) qui font fonctionner la chaîne du maintien à domicile. Enfin, en bout de salle, derrière l'un de ces panneaux servant à préserver l'intimité que l'on trouve dans les lieux de soins, monte un bruissement de fous rires d'adolescents. Ce sont les lycéens de la filière Carrières sanitaires et sociales. Ils vont entrer en scène dans un instant et jouer quelques saynètes écrites pour cette occasion (du type la fille du gendarme qui a perdu la mémoire et qui se retrouve en pyjama dans la rue). Histoire de faciliter les prises de parole.

Surtout, que la parole se libère...

Dans l'immédiat, Françoise Geille, vice-président de la 2c2a, chargée de la commission Vie sociale et culturelle, souhaite la bienvenue et indique le menu de la rencontre : après le théâtre, des témoignages puis des ateliers. Mais surtout, que la parole se libère, afin que cette condition de vie singulière qu'est celle d'"aidant naturel" cesse d'être repliée sur l'intime. Il faut que les choses soient dites au grand jour de façon à voir comment on peut aider les aidants.
"L'initiative de ce Forum des aidants naturels, explique Françoise Geille en interview, est partie du groupe de travail "Vivre le pays au quotidien" qui se réunit dans le cadre du conseil de développement du pays. Comme nous sommes une grande communauté qui associe 100 communes, le périmètre du pays est le même que celui de la 2c2a. Et comme le conseil de développement réunit des membres de la société civile, il fonctionne comme une sorte de force de proposition auprès des élus de la 2c2a. C'est ainsi que ce groupe de travail nous a fait part de la détresse de certains aidants naturels. Et la commission intercommunale que je préside a retenu cette proposition et a affecté une partie du temps de la chargée de mission du pays, Caroline Auroux, à cette question."

Une première enquête auprès d'un échantillon a montré le besoin d'échanges d'expériences

"Dans ce groupe de travail dont j'assure l'animation, explique Caroline Auroux, on a évalué à 350 le nombre de personnes qui aide un proche. Grâce aux professionnels du maintien à domicile qui participent au groupe de travail nous sentions qu'il y avait un besoin. Mais nous avons voulu l'évaluer. On a donc constitué un échantillon de dix-huit aidants naturels puis rédigé un questionnaire que nous avons remis aux professionnels pour qu'ils enquêtent par eux-mêmes. L'enquête a fait émerger toutes sortes de questions. Mais la demande majoritaire portait sur le besoin d'échanges d'expériences, sans que cela nécessite trop de déplacements. C'est pourquoi ce Forum se tient en trois lieux : hier à Grandpré, aujourd'hui à Vouziers, demain au Chesne. Le budget global s'élève à 3.100 euros (temps de travail des organisateurs compris) dont un tiers pris en charge par le conseil général des Ardennes, à travers le Coderpa (comité départemental des retraités et personnes âgées). Les différents partenaires qui soutiennent ce forum et les professionnels ne sont pas rémunérés par la 2c2a. Ils viennent ici sur leurs propres financements."

Le forum réunit tous les acteurs du maintien à domicile tous statuts et toutes conditions sociales confondus

"Ce qu'il faut bien voir, reprend Françoise Geille, c'est que nous, 2c2a, ne nous positionnons pas comme un acteur voulant inventer de nouveaux services. Nous voulons seulement que les acteurs du maintien à domicile présents sur le territoire se rencontrent, tous types de statuts et des conditions sociales confondus. De façon à faire d'une pierre deux coups. D'abord que les aidants naturels sortent de leur solitude et prennent conscience de la communauté de leurs conditions de vie. Ensuite que ces aidants naturels rencontrent les professionnels de l'aide à domicile, ici, hors de chez eux, afin qu'ils apprennent comment, dans quel type d'actions ils peuvent trouver un appui auprès des professionnels, et récupérer ainsi un peu de vie privée.
Le principal investissement que nous faisons ici, nous intercommunalité, se situe au niveau de l'animation des acteurs avec la mise à disposition de locaux et le temps de travail d'une technicienne. En ce moment, nous prenons la mesure des problèmes. Par la suite, on imaginera peut-être d'autres formes d'action. Mais toujours selon les mêmes principes."

 

François Poulle, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Communauté de communes de l'Argonne ardennaise

Nombre d'habitants :

18000

Nombre de communes :

95
44-46 rue du Chemin Salé
08400 Vouziers

Caroline Auroux

Chargée de mission

Françoise Geille

Présidente de la Commission Vie Sociale et Culturelle
Haut de page