Un guichet unique Petite Enfance ajusté au plus près d'un territoire rural (69)

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Rhône

Territoire rural au cœur d'un triangle entre Roanne, Saint-Etienne et Lyon, la communauté de communes Chamousset-en-Lyonnais a en charge la compétence Petite Enfance. Pour répondre aux attentes de la CAF, elle créé en 2014 un guichet unique sur l’offre des modes de gardes. En pariant sur la diversité plutôt que sur la centralisation.

Les 14 communes de la communauté de communes du Chamousset-en-Lyonnais (13.311 habitants) disposent d'une offre de garde de la petite enfance plutôt équilibrée, entre la garde à domicile et l'accueil collectif. Le relais assistantes maternelles (196 adhérentes) est géré par une association. Une entreprise privée gère, sous délégation de service public, la crèche multi sites (72 berceaux répartis dans 4 lieux). La communauté de communes s'occupe, elle, des centres de loisirs.

Les élus ne souhaitaient pas déposséder les acteurs déjà investis

Les parents ont l'habitude de se rendre directement chez l'une ou l'autre de ces trois structures pour y inscrire leurs enfants. La communauté de communes doit cependant adapter cette organisation pour se conformer aux directives de la CAF, qui stipulent que l'organisme qui a la compétence Petite Enfance doit proposer un guichet unique des modes de garde.
Les élus ne souhaitaient pas déposséder les acteurs déjà investis. Plutôt que de mettre en place de but en blanc un nouveau système d’information et d’inscriptions, ils ont misé sur une réponse concertée. En 2012, ils réunissent tous les acteurs - RAM, PMI, ADMR (association proposant aussi de la garde d'enfants à domicile), l'entreprise gestionnaire des crèches, les crèches - afin d’imaginer ensemble un modèle de guichet unique qui satisfasse tout le monde.

S’appuyer sur les permanences du relais des services publics

Spontanément, l'idée émerge d'installer le guichet unique Petite Enfance au sein de la nouvelle maison des services publics qui accueille déjà les permanences du relais des services publics, l'ADMR, la CAF, la MSA.
L'option retenue est simple et légère : les agents du relais des services publics sont formés pour renseigner les parents sur les offres d’accueil des jeunes enfants, et une plaquette récapitulant toutes les informations est éditée par l'EPCI.
Dans les cas où les parents auraient besoin de renseignements plus précis, la directrice du CIAS reçoit alors sur rendez-vous. "Je n'ai eu que deux/trois appels téléphoniques, autrement dit très peu", indique-t-elle. Autant dire que le choix d'une organisation légère et peu coûteuse se révèle judicieuse !

Besoin d'accueil confirmé pour les nouveaux habitants

Reste que les familles qui ont fréquenté le relais ou demandé un supplément d'information à la directrice du CIAS sont généralement celles qui s'installent sur le territoire. Pour elles, ce type d'accueil paraît donc nécessaire. Par ailleurs, la large diffusion de la plaquette a sans doute facilité une meilleure connaissance de l’offre auprès des parents.

Emmanuelle Stroesser / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Communauté de communes Chamousset-en-Lyonnais

Nombre d'habitants :

13656

Nombre de communes :

14
Le Pontet
69930 Saint-Laurent-de-Chamousset

Marie-Luce Arnoux

1re vice-présidente déléguée à l'enfance et à la jeunesse, aux personnes âgées, aux services à la personne et au CIAS

Cécile Granocchia

Directrice du CIAS

Laure Dalmais

Coordinatrice enfance jeunesse
Haut de page