Hauts-de-Seine

Luc Blanchard

Un square bientôt mué en ferme urbaine participative à Malakoff (92)

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Plébiscité par les habitants, un projet de ferme urbaine est en gestation à Malakoff, dans les Hauts-de-Seine. La ville a symboliquement remis les clefs d'un square à un groupe d'habitants et les accompagne dans la création d'un espace collaboratif.

En 2016, la ville de Malakoff, 30.500 habitants, organise les rencontres citoyennes "Malakoff et moi". Elle souhaite impliquer un plus grand nombre d'habitants dans la vie communale et commence par demander aux Malakoffiots ce qu'ils veulent pour leur ville. Onze réunions sont organisées avec l'aide d'un bureau d'étude. Un sujet revient dans tous les groupes : l'environnement. Aux portes de Paris, Malakoff est une ville dense dans laquelle les espaces de nature manquent.

Retrouver la nature en ville

Attentifs à ce besoin, les élus proposent un lieu : le square Corsico. Propriété de la ville, il nécessite une réhabilitation et, plutôt que de le refaire à l'identique, ils proposent d'y créer une ferme urbaine de 1.800 m2. Le concept est encore flou, mais ce sera aux habitants de le préciser à travers leurs expérimentations. "Nous sommes dans la logique des Incroyables Comestibles, explique le maire adjoint en charge du développement durable, Rodéric Aarsse. Personne n'est propriétaire de ce qu'il cultive dans le potager collaboratif et, comme l'ancien square, la ferme urbaine reste en libre accès."

Démarche autogestionnaire

Un groupe d'une trentaine de personnes se mobilise autour de ce projet et se met à rêver : dans une ferme il y a des animaux, il y aura donc des poules et deux moutons. Un abri devra être construit pour les moutons, une serre, ainsi qu'une grande cabane d'au moins 50 m2, afin de pouvoir se réunir et partager des moments conviviaux. Le potager collaboratif sera l’œuvre commune, mais il y aura aussi un endroit réservé pour accueillir des scolaires ou des centres sociaux qui ne peuvent pas s'insérer dans le projet collectif...

Du rêve à la réalité

La ville avait provisionné 60.000 € pour la réfection du square, elle les investit dans les travaux de préfiguration de la ferme urbaine. Les sols sont analysés, les clôtures, les toilettes sèches et la serre sont installées.
Les élus se rapprochent de l'association Espaces, qui a pour but l'insertion par l'écologie urbaine, elle propose un éco-berger, en contrat d'insertion, 23 heures par semaine. Il s'occupera des animaux et des composteurs qui se mettent à fleurir en ville.
Enfin, la métropole du Grand Paris prend fait et cause pour le projet et le subventionne à hauteur de 100.000 €. La ville triple la mise et la ferme urbaine se trouve dotée d'un budget de 360.000 €.

Remise des clefs

Le 8 octobre 2017, la ville remet symboliquement un cadenas à chiffres aux habitants investis dans le projet. Les participants ont choisi de ne pas se constituer en association mais d'être à tour de rôle "porteurs éphémères de projets ". Les dépenses sont effectuées par la ville, qui gère le budget de la ferme urbaine, mais la liste des courses est établie collectivement.
En mai 2018, le square Corsico doit rouvrir ses portes au public, d'ici là tout est à inventer. Durant les réunions, les questions fusent : que faut-il planter pour amender les sols ? Ne faudrait-il pas clôturer le potager collectif pour que les enfants ne se blessent pas avec les outils ? Si l'on veut avoir des arbres fruitiers, ne faudrait-il pas les planter maintenant ? Chacun donne son avis. Un groupe est en train de naître, il est informel mais déborde d'énergie.

Contact(s)

Commune de Malakoff

1 place du 11 Novembre 1918
92240 Malakoff
01 47 46 75 00
Nombre d'habitants : 30500

Roderic Aarsse

Adjoint en charge du Développement durable, Agenda 21, déplacements, aménagement numérique

Accompagner vos transformations

La transformation du secteur à travers les réformes engagées par les pouvoirs publics vous impacte et vous amène à évoluer

Haut de page