Une "e-valise" pour lutter contre la désertification médicale dans les Alpes-Maritimes

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Alpes-Maritimes

Depuis le mois d'avril 2009, onze généralistes volontaires, installés dans plusieurs hautes vallées du département des Alpes-Maritimes, bénéficient d'un nouvel équipement mis gratuitement à leur disposition par le conseil général : la e-valise médicalisée. Cet équipement de télémédecine permet à ces professionnels de bénéficier, en direct ou en différé selon l'urgence, d'une expertise médicale à distance.

"La e-valise médicalisée permet, sept jours sur sept et 24h/24h, aux médecins libéraux de transmettre directement à un service de cardiologie du centre hospitalier de Nice, les examens médicaux effectués au domicile du patient ou dans leur cabinet", explique le président du conseil général des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti. La transmission des données peut s'effectuer grâce à une liaison par satellite ou, plus simplement, par internet. L'intérêt est de pouvoir disposer rapidement d'un deuxième avis médical pour confirmer un diagnostic ou bénéficier de l'expertise de spécialistes hospitaliers pour déterminer la conduite à tenir en fonction de la pathologie du patient. Autre atout : la e-valise permet la réalisation et la transmission, en différé, d'examens moins urgents comme l'étude des capacités pulmonaires ou la photographie de lésions cutanées transmises dans les services hospitaliers correspondants. "L'obtention rapide d'un second avis spécialisé, par exemple celui du cardiologue des soins intensifs de cardiologie lors d'une suspicion d'infarctus, améliore le temps de réponse à l'urgence et évite des déplacements inutiles pour le patient", ajoute le docteur Fabien Josseran, sous-directeur chargé de la santé à la direction Santé, solidarités, insertion logement du conseil général. En pratique, la e-valise contient un ordinateur portable, une caméra haute définition, un appareil d'électrocardiographie, un tensiomètre et, en fonction des souhaits des médecins généralistes volontaires,  un spiromètre, un oxymètre, ainsi qu'un microlaboratoire. Depuis le mois d'avril 2009, onze généralistes volontaires, installés dans plusieurs hautes vallées du département des Alpes-Maritimes, ont adopté la e-valise, mise gratuitement à leur disposition par le conseil général.

 

La e-valise est l'une des actions en faveur du maintien de l'activité médicale dans les zones rurales

Le lancement de cette opération s'inscrit dans un contexte particulier : "L'évolution démographique du haut et moyen pays est marquée à la fois par un vieillissement de la population et par un risque de désertification médicale. Seuls trente médecins sur les 1.700 inscrits au conseil de l'ordre des Alpes-Maritimes y sont installés. Leur moyenne d'âge est de 56 ans et la question de leur remplacement va rapidement se poser", estime Le président du conseil général.
Face à ce constat, le département - comme de nombreuses autres collectivités territoriales - a décidé d'agir en proposant des aides financières à l'installation et au maintien des professionnels de santé (50.000 euros depuis 2007 pour l'installation de médecins et de sages-femmes), ainsi que des bourses pour les étudiants. De plus, il a mis en place le dispositif "medecin@païs" qui apporte un soutien aux médecins grâce aux nouvelles technologies de la télécommunication comme le satellite. Ce projet de télésanté, développé depuis 2004 en partenariat avec la faculté de médecine de Nice, porte sur la formation médicale, l'expertise et le partage des données à distance. Cette démarche a d'ailleurs été reprise et approfondie dans le cadre de certaines  des actions menées par le pôle d'excellence rurale "Santé et technologie", labellisé en 2006.
Pour Eric Ciotti,  le lancement de la e-valise représente donc un prolongement naturel des actions du conseil général en faveur du maintien de l'activité médicale dans les zones rurales. Le coût global du dispositif de la e-valise s'élève à 184.000 euros, financé à 70% par le conseil général.

 

Pascal Clouet / PCA pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Conseil général des Alpes-Maritimes

Route de Grenoble BP 3007
06003 Nice cedex 1

Fabien Josseran

Sous-directeur chargé de la santé à la direction "Santé, solidarités"
Haut de page