Côte-d'Or

Une étude pour connaître les attentes des retraités

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Afin de donner aux communes des éléments pour décider des services à mettre en place pour les personnes retraitées, notamment en matière de logement, la communauté de communes du pays d'Alésia et de la Seine (21) a fait réaliser une étude-diagnostic sur les perceptions, attentes et besoins de ce public.

La communauté de communes du pays d'Alésia et de la Seine (Copas), territoire rural qui réunit vingt-cinq communes et 8.200 habitants, avait réalisé en 2003 une première étude-diagnostic afin de mieux cerner les attentes et besoins des jeunes en matière de services extrascolaires. Elle a décidé de réitérer la démarche au profit des personnes ayant quitté la vie professionnelle. Dans la communauté, 2.225 habitants ont plus de soixante-cinq ans, soit 27% de la population (contre 21% en moyenne départementale). "Nous étions face à des interrogations et à des affirmations très diverses quant aux besoins de logement à venir des personnes retraitées explique Patrick Molinoz, président de la Copas : fallait-il dans telle ou telle commune créer une maison de retraite ? Un lieu d'accueil médicalisé ? Favoriser le maintien à domicile ? A l'instar de ce qui a été fait pour les jeunes, il nous a semblé qu'une étude préalable était une démarche intelligente pour définir les attentes et besoins réels de cette population."

130 entretiens et 600 individus touchés

L'étude, confiée au bureau spécialisé Sherpaa, a démarré fin 2006. Un large panel a été constitué. les personnes travaillant avec le public ciblé (médecins, associations, mutualité sociale) ont été interrogées, ainsi que les personnes facilement repérables (clubs d'aînés, associations), mais également des individus isolés. Cent-trente entretiens individuels, d'une à deux heures, ont été conduits mais environ six cents personnes ont été touchées par des discussions en petits groupes à l'occasion de réunions telles que les repas d'aînés. Les entretiens portaient sur le logement, l'accès aux services et les activités attendues par cette population.
Cette étude a fait l'objet d'une campagne de communication auprès des associations et dans la presse locale. L'objectif était de faire connaître aux habitants la démarche et son intérêt, d'autant plus que la communauté souhaite créer un forum permanent autour de ces questions, voire un observatoire, afin de maintenir le lien avec les retraités et de continuer la réflexion à l'issue de l'étude. Dans cet objectif, un coordinateur des services à la personne, au sein de la communauté, pourrait être chargé du suivi. Le coût de l'étude s'est élevé à 29.900 euros, dont une subvention 3.000 euros de la Mutualité française.

"Faire émerger des choses auxquelles nous n'aurions pas pensé"

"Les résultats de l'étude aideront les communes à prendre des décisions. Rien n'est engagé, par exemple en termes de logement, car il ne s'agit pas de faire valider par l'étude des choix qui auraient été faits avant, souligne Patrick Molinoz. Ce qui est nouveau par rapport à d'autres démarches prévisionnelles comme les schémas départementaux en faveur des personnes âgées, qui s'appuient souvent sur des outils statistiques, c'est que nous entrons dans un échange que l'on pourrait qualifier de 'participatif' avec le citoyen. L'objectif est de faire émerger des propositions auxquelles nous n'aurions pas pensé ou au contraire d'invalider des idées que nous avions et qui pourraient s'avérer 'à côté de la plaque'. C'est pourquoi il était important d'identifier les individus isolés, qui n'appartiennent pas à des associations, ceux que l'on ne voit jamais mais qui pourtant vivent là. Notre démarche a beaucoup intéressé la Caisse d'assurance maladie qui est convaincue que l'implication des aînés dans des activités est un vecteur de santé publique."
La communauté de communes a disposé des premiers résultats de l'enquête début 2007, la restitution a eu lieu en septembre 2007 à partir des entretiens. Elle précise les grandes orientations et les actions à conduire.

 

Maryline Trassard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Communauté de communes du pays d'Alésia et de la Seine

8 avenue Jean-Jaurès
21150 Vénarey-les-Laumes
Nombre d'habitants : 8200
Nombre de communes : 25

Patrick Molinoz

Président
mairie@vll.fr

Aurélie Fondard

Secrétaire générale
aurelie.fondard@cc-alesia-seine.fr
Haut de page