Une foire d’art ancrée dans un terroir (58)

Née à Pouilly-sur-Loire, épicentre de l’appellation Pouilly-Fumé, la Foire internationale d’art actuel dans les chais en Pouilly-Fumé (FIAAC en Pouilly-Fumé) apporte au territoire une notoriété de plus en plus grande, qui vient s’ajouter à celle que lui apportent ses vins.

« La FIAAC en PF est devenue un rendez-vous annuel incontournable qui a fait de notre village un territoire d’expérimentation puis d’élection car la réussite est totale. L’évènement est ancré dans notre territoire bien au-delà de Pouilly : Boisgibault-Tracy, Maltaverne, Saint-Andelain… et on observe une montée en puissance d’année en année. De plus, cela crée une émulation qui favorise de nouveaux projets », explique Françoise Crottet-Figeat conseillère municipale de Pouilly-sur-Loire et conseillère communautaire de Cœur de Loire, en charge des affaires culturelles et touristiques.

Un salon de peinture actuelle dans les chais 

À l’origine de la FIAAC en Pouilly-Fumé, un enjeu majeur : créer sur tout le territoire de l’appellation, et avec les vignerons, un salon artistique de qualité consacré à la peinture, crédible dans le milieu de l’art et attirant les collectionneurs autant que les amateurs de vin. Presque dix ans plus tard, le pari est réussi avec près de 2.000 visiteurs chaque année contre 600 pour la première édition et une quarantaine de viticulteurs partenaires depuis 2013. « La première vigneronne m’ayant contactée n’avait pas du tout pensé à exposer dans son chai. La plupart des vignerons d’ailleurs, ne voyaient pas leurs chais comme des galeries potentielles, ils ont été surpris et flattés que nous les artistes, en soyons enthousiasmés », explique Pascale Nectoux, artiste peintre venue installer son atelier à Pouilly-sur-Loire en 2011 et l’une des initiatrices de l’évènement, alors que le maire de l’époque cherchait… une idée. Alain Caïlbourdin, vigneron convaincu de la première heure et élu de Boisgibault-Tracy-sur-Loire, confirme : « la FIAAC en PF a réellement rapproché nos deux mondes. En dix ans, nous avons gardé le contact avec de nombreux artistes, certains sont devenus des amis. Ils ont appris notre métier et les vignerons ont, pour certains, découvert le monde de l’art. »

Une foire très professionnelle

Concrètement, les artistes exposés (15 à 20 nouveaux par an) viennent de toute la France et de l’étranger. Ils ont été choisis sur dossier, après un appel à artistes lancé l’automne précédent. Le bureau de l’association Les Rendez-vous du Pouilly-Fumé, constitué d’artistes et de viticulteurs, propose une présélection. In fine, ce sont les vignerons qui choisissent « leur » artiste. Et ils font bien plus que lui prêter leur chai, puisqu’ils l’hébergent, le nourrissent et l’abreuvent avant, pendant et après l’évènement. Ils réalisent également l’accrochage avec l’artiste, sur les cuves, les tonneaux, et ils déplacent tout si nécessaire ! Ensemble, ils accueillent les visiteurs pendant les quatre jours de la foire. Au total, une soixantaine de personnes, artistes et vignerons compris, travaillent toute l’année, bénévolement, à la préparation de l’événement… pour l’amour de l’art et de leur appellation ! Au terme des quatre jours, un jury, composé de personnalités reconnues du monde de l’art attribue deux Prix : le Grand Prix à un artiste et le Prix Zeuxis à un couple artiste-vigneron pour le meilleur accrochage. Les artistes, eux, attribuent le Prix Dionysos au meilleur des vins de « leurs » vignerons.

Un catalogue, 350 à 400 exemplaires avec une double page pour chaque domaine et son artiste complète ce dispositif de qualité très professionnelle.

Un rayonnement au-delà du territoire

Sans préciser leur chiffre d’affaires, plusieurs vignerons indiquent que la FIAAC en Pouilly-Fumé représente un chiffre d’affaires de l’ordre de celui d’un « grand salon », tandis que les artistes déclarent un montant des ventes avoisinant 40.000 € en 2019. De fait, le rendez-vous annuel du 1er mai contribue au développement du territoire : « Hôteliers, restaurateurs, commerçants… Tous bénéficient de cet évènement, explique Sylvain Cointat, président de la communauté de communes. J’espère que la FIAAC en Pouilly Fumé va se développer encore et il est naturel que nous la soutenions comme toutes les manifestations contribuant à amplifier l’attractivité touristique de notre territoire. » La FIAAC est aujourd’hui largement appréciée des vignerons, y compris par ceux du Sancerrois, sur l’autre rive de la Loire. Son intérêt dépasse aussi le territoire, avec de plus en plus de collectionneurs et de galeristes venus des villes environnantes : Bourges, Chavignol-Sancerre, Nevers, Joigny… mais aussi de Paris, ainsi que de pays étrangers : « Nous avons reçu en 2016 l’association des Néerlandais de Paris et tous sont repartis avec des achats de tableaux et de vins », se rappelle Pascale Nectoux.

Côté budget, le coût de fonctionnement, essentiellement consacré à l’accueil du jury et aux actions de communication, se situe entre 12.000 et 15.000€, principalement financés par les cotisations et le mécénat d’entreprise (voir encadré). À ceci s’ajoute la contribution annuelle de la commune de Pouilly-sur-Loire, via la Tour du Pouilly-Fumé, Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC), qui prête à la FIAAC son espace de réception et d’exposition. Le département a attribué une subvention de 400 € en 2019 et une subvention de 2.500 € est prévue par la communauté de communes pour l’édition 2022.

Pendant le confinement, la FIAAC en Pouilly-Fumé continue…

Le premier report de la 8e FIAAC en PF en avril-mai 2020 a donné lieu à la création sur internet d’une Grande Galerie d’Art Actuel en Pouilly-Fumé, réunissant les 100 artistes venus comme invités ou membres du jury depuis 2013. En trois semaines, tous les artistes ont participé avec enthousiasme à cette Grande Galerie d’Art  qui a généré 12.000 pages vues le 30 avril 2020, jour où devait débuter la FIAAC en Pouilly Fumé. En mai-juin 2021, nouveau report. Mais tous les acteurs sont restés mobilisés à travers Les Rendez-vous de la FIAAC en Pouilly-Fumé, une opération de vidéos mettant en valeur les 15 domaines et leurs artistes qui devaient exposer cette année. À voir sur www.facebook.com/FIAAC, en attendant de rencontrer les protagonistes, du 28 avril au 1er mai 2022, dans les chais, comme d’habitude.

Chiffres clés

3.000 m² d’exposition répartis sur l’ensemble de l’appellation (1.320 ha)

1.500 œuvres en moyenne exposées à chaque FIAAC en Pouilly-Fumé

2.000 visiteurs

15 à 20 artistes-peintres invités, différents chaque année

15 à 20 vignerons-galeristes participant tous les ans ou par roulement

1 soixantaine de bénévoles actifs

40.000 € de vente déclarés par les artistes en 2019

Les mécènes de la FIAAC en Pouilly-Fumé:

Crédit Agricole, Groupama, Tonnellerie Berthomieu-Ermitage (Groupe Charlois), plusieurs PME locales : Avenir Paysages, La Boîte Informatique…

Communauté de communes Cœur de Loire

Nombre d'habitants :

27000

Nombre de communes :

30
4 place Georges Clemenceau BP 70
58203 Cosne-sur-Loire cedex

Sylvain Cointat

Président

Françoise Crottet-Figeat

Conseillère communautaire, en charge des affaires culturelles et touristiques