Une maison de santé pluridisciplinaire en Haute-Saône

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Haute-Saône

Alertés en 2007 par le Pays de Vesoul Val-de-Saône sur les risques de désertification médicale, les élus de la communauté de communes du Pays de Saulx ont parié sur le fait que les professionnels de santé sont prêts à s'investir dans une maison de santé pluridisciplinaire, pour peu qu'ils soient accompagnés dans ce projet. L’équipement ouvre en 2012.

Intervenant sur un vaste territoire rural de la Haute-Saône, le Pays de Vesoul Val-de-Saône (10 communautés de communes, environ 70.600 habitants) est engagé dans une démarche active de lutte contre la désertification médicale. En novembre 2007, il alertait l’un de ses membres, la communauté de communes du Pays de Saulx (17 communes, 3.871 habitants) de l’imminence du départ à la retraite des deux médecins de la commune centre (868 habitants), sans qu’aucun remplacement ne soit prévu. Face la difficulté de trouver des professionnels de santé prêts à s'installer dans les campagnes, le pays suggère de procéder au recrutement d'un médecin étranger. Une proposition qui ne satisfait pas les élus de la communauté de communes, qui souhaitent une solution plus globale. Ils lancent alors l'idée de créer un pôle santé comprenant une maison de santé pluridisciplinaire et une pharmacie.

Répondre à plusieurs besoins

Ce parti pris de regrouper sur un seul site des professionnels de santé permet de répondre à plusieurs besoins à la fois : non seulement aux attentes des jeunes médecins qui y voient l'opportunité de ne pas travailler de manière isolée et de partager leurs charges ; mais aussi à ceux de la maison de retraite de Saulx qui manque cruellement de personnels paramédicaux. Le cabinet infirmier, déjà présent sur la commune, est intéressé, le kinésithérapeute aussi. Entre 2007 et 2012, soit en moins de cinq ans, un pôle de santé est sorti de terre.

La mobilisation des professionnels de santé, un des points-clés

La communauté de communes du Pays de Saulx s'est d'emblée appuyée sur la Fédération des maisons de santé comtoises, qui a aidé les élus à structurer leur projet de pôle. Chef de projet développement de la communauté de communes, Sophie Butard explique qu'il importe avant tout de trouver un "moteur" parmi les professionnels de santé : "Nous avons eu la chance de rencontrer très vite une médecin qui s'est totalement investie dans le projet. Ensuite le bouche-à-oreille a fonctionné. En février 2009 nous avions huit professionnels intéressés : deux médecins, un pharmacien, une diététicienne auquel il faut ajouter trois infirmiers et un kiné, qui étaient déjà sur le territoire". Parallèlement, la communauté de communes se pose la question des locaux nécessaires pour accueillir le nouvel établissement. Une réhabilitation est d'abord envisagée, puis un projet de construction neuve s'impose. En août 2009, les professionnels de la santé - libéraux mais aussi associatifs- créent une association loi 1901 afin de formaliser le projet et de signer une convention avec la communauté de communes.

Une convention fondatrice

La première convention (voir pdf), passée début 2010, précise : la communauté de communes d’une part s'engage à construire dans le centre du village de Saulx une Maison de santé comprenant une unité de kinésithérapie, une salle d'urgence et tout ce qui convient à un équipement performant. L'association pour sa part engage ses membres, professionnels de santé libéraux mais aussi associatifs, tels que l'ADMR, à intégrer cette maison. Ils devront également l'équiper et payer un loyer à la communauté de communes. La convention précise enfin qu'un engagement définitif devra être signé avant le début des travaux.

Un an pour boucler le programme et le budget

Il faudra un an pour définir précisément le programme, choisir un architecte et boucler le montage financier. Le budget définitif s’établit à 1.638.000 euros pour l'ensemble du pôle santé qui comprend un studio, la Maison de santé de 780 m2 et, à terme, un équipement public qui n'est pas encore défini. La Maison est subventionnée à hauteur de 63% par L’Europe, la région et le département, les 37% restants étant pris en charge par la communauté de communes. Robert Diziain, maire de Genevrey et vice-président de la communauté, s'est occupé des relations avec les banques : "C'est un bon projet que nous n'avons pas de mal à financer. Les établissements bancaires savent que nous sommes adossés à la Sécurité sociale et aux mutuelles, ils ont confiance".

Ainsi tout est allé très vite et les travaux ont pu commencer en mai 2011, l'ouverture de la maison de santé est prévue en mai 2012. Usagers et praticiens l'attendent avec impatience.

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Communauté de communes du Pays de Saulx

Nombre d'habitants :

3871

Nombre de communes :

17
27 Grande Rue
70240 Saulx
ccps70@wanadoo.fr

Robert Diziain

vice-président

Sophie Butard

chef de projet développement
Haut de page