Alpes-Maritimes

Une maison de santé rurale pour les Monts d'Azur

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Le médecin du canton, proche de la retraite, ne trouvait pas de successeur. La communauté de communes des Monts d’Azur (Alpes-Maritimes) a inauguré une maison médicale rurale au début de l’année 2008. Un deuxième généraliste et des spécialistes s’y sont installés, une salle d’urgence a été créée. La population, rassurée, est ainsi incitée à rester dans l’arrière-pays.

Le docteur Puig, médecin généraliste dans l’arrière-pays grassois, approchant de la soixantaine, s’est demandé en 2002 comment trouver un successeur. Egalement conseiller municipal de Valderoure (384 habitants), village situé dans le canton de Saint-Auban (3.144 habitants), Christian Puig a eu l’idée de regrouper des généralistes en les associant, afin de contrer la désertification médicale dans ce pays de moyenne montagne. L’hôpital le plus proche se trouve en effet à Grasse, à quarante-cinq kilomètres.
La communauté de communes des Monts d’Azur (14 communes, 3.144 habitants, dont 510 habitants à Escragnolles et 513 habitants à Andon, commune la plus peuplée) a pris le projet à bras le corps. Elle a monté le dossier de financement pour construire une maison médicale à Valderoure. Le bâtiment abrite une salle d’urgence, un cabinet médical pour deux médecins qui travaillent en alternance, quinze jours chacun, des cabinets pour les infirmiers, le podologue, l’orthophoniste, le dentiste, le kinésithérapeute. S’y ajoute un cabinet polyvalent accueillant les permanences de divers spécialistes. En permettant aux médecins d’avoir une vie de famille presque normale, cette nouvelle organisation a incité un généraliste à venir s’installer... ce qui permet au docteur Puig d’attendre la retraite sereinement. A l’étage, une salle de réunion équipée en visioconférence sert à la formation des praticiens et va bientôt permettre d’interpréter des radios à distance, évitant ainsi aux médecins locaux ou aux patients de se déplacer à Grasse.
Le centre médical a ouvert ses portes en novembre 2007 et a été inauguré en février 2008. L’investissement équipé d’une chaudière bois, qui a coûté 1, 2 million d’euros TTC, a été financé à 80% par l’Etat dans le cadre de la dotation de développement rural et par le conseil général. L’équipement intérieur (mobilier et matériel médical) s’élève à 345.000 euros TTC, financés à 40% par l’Etat au titre du pôle d’excellence rurale, à 40% par le conseil général, les 20% restant par la communauté de communes. Celle-ci récupère son apport grâce aux loyers versés par les praticiens du centre médical.
En deux ans d’existence, la maison de santé rurale a fait ses preuves. “Les médecins sont propharmaciens, autrement dit, ils délivrent eux-mêmes les médicaments qu’ils prescrivent. Nous avons également passé contrat avec les hélicoptères de la sécurité civile. Les habitants se trouvent ainsi complètement rassurés bien que l’hôpital soit éloigné. De nombreuses personnes âgées ne songent plus à déménager en ville ou vers la côte pour y finir leurs vieux jours”, raconte Thierry Gueguen, vice-président de la communauté, maire de Séranon et conseiller général du canton.

Jean-Luc Varin / Agence Traverse pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils
 

Contact(s)

Communauté de communes des Monts d'Azur

344 avenue des Hôtels
06850 Saint-Auban

Marion Luigi

mluigi.montsdazur@orange.fr

Thierry Gueguen

Vice-président, conseiller général

Michèle Olivier

Présidente
Haut de page