Une structure d'accueil de jour pour les personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Bas-Rhin

La communauté de communes du Pays de Wissembourg (Bas-Rhin) a acquis un immeuble en centre-bourg pour y installer un service d'accueil de jour. Le centre hospitalier de Wissembourg en assure la gestion et a constitué une équipe soignante spécialisée. Le service peut accueillir simultanément tous les jours dix personnes âgées de plus de 60 ans, dépendantes psychiques ou physiques, vivant à domicile. C'est également un lieu de rencontres, de parole et d'écoute pour les familles "aidantes".

En 2002, une enquête met en évidence la forte proportion de personnes âgées sur le territoire de la communauté de communes du Pays de Wissembourg (3.500 personnes de plus de 70 ans sur 17.400 habitants) et l'isolement de ces personnes et de leur famille : plus de 250 personnes n'ont personne à qui parler pendant de longues périodes et certaines familles soignantes ne peuvent plus supporter la charge physique et morale du soutien à leurs parents, notamment lorsqu'ils sont atteints de la maladie d'Alzheimer. La collectivité décide de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes en créant, en partenariat avec le centre hospitalier de Wissembourg, une structure et un service d'accueil de jour. Cette solution permet de mieux encadrer les malades et de soulager les personnes qui les soignent.

Un espace sécurisé, véritable lieu de rencontres, d'écoute et d'accompagnement

La communauté de communes modifie ses statuts pour mettre en oeuvre son projet. Elle souhaite "favoriser l'accueil temporaire de jour des personnes âgées par l'aménagement et l'équipement de structures adaptées". Dès lors, deux appartements au rez-de-chaussée d'un immeuble à Wissembourg sont acquis et aménagés conformément aux directives des maisons de retraite et de l'hôpital. Le lieu représente 224m2 : une salle d'accueil, trois pièces de séjour, une salle de soins, des sanitaires et une cuisine doublée d'une salle à manger climatisée. D'une pièce à l'autre, un circuit tracé au sol et une main courante permettent de circuler. Les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer sont souvent enclines à déambuler et en être empêchées les angoissent. Cet aménagement sécurisé répond à ce problème. Un circuit équipé selon le même principe est aménagé à l'extérieur du centre dans le jardin public proche. La communauté de communes s'est rapprochée du centre hospitalier de Wissembourg qui assure la gestion de l'équipement et détache une équipe soignante sur le site : une infirmière en gériatrie et des aides-soignantes reçoivent les personnes âgées ; une psychologue, une ergothérapeute et une animatrice accompagnent les malades et les familles. Le comité médical et la préfecture ont donné leur accord pour un accueil de dix personnes par jour au sein du centre.

Le service accueille des personnes âgées de plus de 60 ans dépendantes psychiques ou physiques vivant à domicile. Leur admission nécessite une évaluation préalable réalisée par l'hôpital de jour gériatrique du centre hospitalier de Wissembourg. Aux personnes âgées accueillies, on propose des ateliers d'activités centrés sur les gestes de la vie quotidienne (cuisine, lecture, jeux de société, chants) et des ateliers thérapeutiques visant à préserver et à restaurer le niveau d'autonomie  psychique et physique (exercices de mémoire, de prévention des chutes mais aussi entretiens individuels et groupes de paroles). Les familles et l'entourage bénéficient d'un espace d'écoute et de parole pour surmonter leur fatigue physique et morale, leur donner un temps de répit et la possibilité de partager l'expérience d'autres familles vivant des situations identiques. Les personnes âgées sont accueillies à la journée selon une fréquence de passage arrêtée par l'hôpital de jour gériatrique en collaboration avec la personne accueillie et sa famille sur la base de périodes d'un mois. Le tarif de la journée est actuellement de 38 euros par jour, repas compris, il est fixé annuellement par la direction départementale des affaires sanitaires et sociales et le conseil général. Des aides financières peuvent être attribuées (aide personnalisée à l'autonomie, mutuelles complémentaires maladie). L'organisation et le coût de transport restent à la charge de la personne accueillie et de sa famille.

Des subventions multiples pour un projet qui fait l'unanimité

L'acquisition des surfaces a coûté 230.000 euros et les travaux d'aménagement 192.000 euros. La communauté de communes a bénéficié de subventions du conseil général, de la MSA, de la caisse complémentaire Médicis, de la caisse régionale d'assurance vieillesse et de la Fondation de France. Sa part d'autofinancement s'est élevée à 30% du montant total du projet. L'hôpital de Wissembourg a fourni le mobilier et assure le fonctionnement du service. La communauté de communes assure la responsabilité du propriétaire et met à disposition les locaux au centre hospitalier. Des réunions trimestrielles permettent d'observer comment fonctionne le service et quelles sont les personnes accueillies.

Le service d'accueil de jour a ouvert ses portes en mars 2004. Les personnes accueillies au début étaient surtout des femmes, puis une mixité s'est instaurée. Selon les jours, le service accueille entre six et dix personnes. "Les personnes accueillies et les familles trouvent un réel lieu d'écoute, de rencontre et un temps de répit, remarque Joseph Richter, président de la communauté de communes. L'adhésion au projet est totale, il existe un esprit de famille exemplaire au sein du service d'accueil de jour et il y a un véritable souhait d'améliorer le sort des malades et des aidants."

Le succès de ce projet ouvre d'autres perspectives

La communauté de communes est prête à poursuivre l'opération dès que le besoin s'en fera sentir et elle envisage d'acquérir un second lieu sur une commune à 8 km de Wissembourg pour 2006. Cette opération n'est pas isolée, elle s'inscrit dans une véritable politique de services aux personnes âgées : guichet unique pour le conseil et la formation des aides à domicile, et, dans le même immeuble, un autre appartement acquis et aménagé par la communauté de communes et mis à disposition du conseil général pour l'ouverture d'un "espace d'accueil pour les seniors" (Espas). La communauté de communes a également acquis un fauteuil de dentiste afin que des stomatologues viennent sur place faire les prothèses des personnes âgées en maison de retraite, elle a acquis deux camionnettes réfrigérées pour livrer les repas à domicile. Les véhicules sont utilisés par l'association chargée du portage, qui gère aujourd'hui plus de 16.000 repas par an. Les élus prévoient d'ici peu d'organiser le transport en taxi des personnes âgées chez le médecin au prix des transports en commun.

Valérie Bourgoin, chef de projet au centre permanent d'initiatives pour l'environnement Bresse du Jura

Article rédigé en février 2005

 

Le conseil des élus

"Il convient de ne pas se lancer tête baissée dans ce type de projet. La gestion d'un tel service doit être assuré par une structure professionnelle comme le centre hospitalier dans notre cas. L'adhésion au projet de tous est primordiale. Sur notre territoire, l'enquête et la presse ont permis de sensibiliser le plus grand nombre et de recueillir l'assentiment de la population, les médecins généralistes ont été d'important relais auprès des malades et de leur famille. Enfin, le bureau communautaire dans son ensemble a soutenu le projet."

Communauté de communes du Pays de Wissembourg

Nombre d'habitants :

17400

Nombre de communes :

12

4 quai du 24-Novembre
67160 Wissembourg
contact@cc-pays-wissembourg.fr

Joseph Richter

Président
Haut de page