Val d'Ancœur : la cartographie participative au service de l'identité territoriale

Publié le
par
Banque des Territoires
dans

Dialogue citoyen

Smart city

Ile-de-France

Pour mettre en place le plan de paysage du Val d’Ancœur, la Communauté d'Agglomération Melun Val de Seine et la Communauté de communes Brie des Rivières et châteaux ont mobilisé toute la palette des dispositifs de concertation. La carte participative constitue un fil conducteur de ce processus.

Faire d'un paysage remarquable en levier de développement territorial, tel est le pari de deux EPCI de Seine et Marne. La Communauté d'Agglomération Melun Val de Seine et la Communauté de communes Brie des Rivières et châteaux se sont en effet alliées pour faire, reconnaitre et promouvoir le Val d'Ancœur. Une entité géographique, reconnue par l'atlas départemental des paysages du département, articulée autour d'une rivière, d'une vallée et ponctuée de plusieurs lieux remarquables, zones protégées et châteaux. " Le projet a émergé lors de l’élaboration du Contrat d’Intérêt National avec l’Etat et le Département. Un plan paysage permet d'aborder toutes les questions (mobilité, cadre de vie, écologie, animation) et d'anticiper les conséquences qu'auraient une augmentation de la fréquentation de notre territoire", explique Sandra Del Rio, responsable du service aménagement durable à la CA Melun Val de Seine. Le projet a été accéléré par une candidature à l’appel à projets « plans paysage » de l'Etat, la CA ayant le rôle de chef de file pour porter le projet. Au total le plan paysage du Val d'Ancœur concerne un territoire de 56 km², 11 communes et 61 000 habitants.

Une journée pour un territoire en partage

Ce projet est marqué par l'affirmation d'une identité territoriale, la plupart des habitants ayant peu conscience des richesses, des atouts et des spécificités de leur territoire. Leur pleine association au projet était donc fondamentale. Elle se devait aussi d'être multiforme pour toucher l'ensemble des parties prenantes. Un conseil consultatif, réparti en trois groupes de travail (mobilité et infrastructures, environnement et eau, patrimoine et animation) réunit les acteurs institutionnels et associatifs. L'association du grand public a ensuite pris plusieurs formes. L'événement "il était une fois le Val d'Ancœur", organisé le 19 mai 2019 dans 10 lieux et six communes du territoire, a permis de rendre visible la richesse du territoire, via des expositions photo ou des animations comme des ateliers de peinture. C'était aussi l'occasion de présenter les grandes étapes de la démarche : diagnostic partagé, définition des objectifs (2019) et plan action (2020). Des ateliers thématiques ont ensuite permis de creuser, avec un panel d’une trentaine d’habitants, plusieurs sujets : le paysage naturel et de l’eau, le paysage habité, le paysage agricole, les mobilités. Les deux EPCI ont enfin souhaité mobiliser les écoles au travers d'ateliers organisés avec les centres de loisirs car "cette jeune génération sera la première à vivre le Val d'Ancœur". Un kit pédagogique est du reste en préparation pour être diffusé dans toutes les écoles.

Une carte participative tout au long du projet

L'événement du 19 mai a été l'occasion de lancer le site du projet www.planpaysage-valdancoeur.fr et sa plateforme participative. Pour un projet visant à consolider une identité territoriale, une carte participative s'est naturellement imposée et a été intégrée au cahier des charges (cout : 16 000 euros). Conçue par la société "Fais la ville" et IMEDIA avec l’appui de l’équipe paysagiste SENSOMOTO, la plateforme visait à élargir la concertation en permettant à toute personne de participer, sans être contrainte de se déplacer pour une réunion. Via une interface conviviale, chacun pouvait (anonymement) géolocaliser un projet ou signaler, photo à l'appui, des manques ou des lieux à valoriser dans une dizaine de thématiques prédéfinies, commenter les idées des autres et voter pour elles. Ouverte pendant cinq mois, la plateforme comptait fin octobre 2019 57 inscrits, 85 avis et 59 votes. Si ces chiffres peuvent paraître modestes, ils complètent les éléments collectés lors des ateliers. La plateforme servira par ailleurs, jusqu'en 2020, à mettre en consultation les objectifs et les actions.

L'essentiel

Frise chronologique

Chiffres clés

Budget (carto)
16 k€

Satisfactions et difficultés

Une plateforme cartographique utilisée pour l'ensemble des phases du projet

Un outil ouvert à ceux qui ne résident pas sur le territoire

Difficulté à générer des propositions sur un projet au stade d'ébauche

On ne sait pas si les contributeurs de la plateforme ont participé en présentiel

Résultats

9 924 visites

57 inscrits

85 avis postés

59 votes

Une suggestion serait d'élargir la participation aux touristes et visiteurs du territoire.

Sandra DEL RIO, responsable du service aménagement durable

Collectivités

Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine

Nombre d'habitants :

133000

Nombre de communes :

20
297, rue Rousseau Vaudran
77198 Dammarie-lès-Lys

Sandra Del Rio

Responsable du service aménagement durable

Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux

Nombre d'habitants :

39000

Nombre de communes :

31
1 rue des petits champs
77820 Le Châtelet-en-Brie
accueil@ccbrc.fr

Sandra Del Rio

Responsable du service aménagement durable

Prestataire

Fais la ville

5 rue Emilio Castelar
75012 Paris
Haut de page