Pas-de-Calais

Arras développe les Kaps : colocations d'étudiants à but solidaire (62)

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

La ville d’Arras, en collaboration avec la communauté urbaine, teste depuis 2011 le principe de la colocation à projet solidaire, élaboré par une association étudiante au niveau national. Cinq jeunes en ont déjà bénéficié en 2011 en échange d’une implication dans la vie citoyenne. Un dispositif qui nécessite un peu de patience, mais que la ville souhaite développer.

Pas facile de loger des étudiants dans une ville récemment devenue universitaire (10.000 étudiants pour 47.000 habitants) et qui compte aujourd’hui des profils étudiants beaucoup plus divers qu’à l’origine. Composée au départ majoritairement d'étudiants locaux, l'université d’Artois, implantée à Arras, compte aujourd’hui environ deux tiers de jeunes d’Arras et de la région Nord-Pas-de-Calais, un tiers de jeunes d’autres départements et 10% d’étrangers.

Les besoins en logement étudiant évoluent et se diversifient

Sur le territoire de la communauté urbaine d’Arras (CUA), 1.600 logements sont à la disposition des jeunes et des étudiants (chambres en résidence universitaires, chambres et studios loués par les bailleurs sociaux, foyers de jeunes travailleurs, internats, logement intergénérationnel, colocations à projet solidaire les "Kaps" ou chez les particuliers) et une deuxième résidence universitaire gérée par le Crous va voir le jour en 2013. La ville d'Arras et la CUA innovent pour répondre à l'évolution des besoins en logement des étudiants présents sur le territoire. Les étudiants ont en effet de plus en plus de périodes de stage, de formations en alternance, ils doivent être plus mobiles et souhaitent aujourd'hui pouvoir avoir accès à des baux de courte durée, des baux plus souples et plus flexibles. En réponse à cette évolution, la ville qui a récemment aménagé 50 logements dans des bâtiments militaires désaffectés s’est tournée, avec la CUA, vers des solutions alternatives, comme le concept de Kaps (Koloc’ à projets solidaires) proposé au niveau national par l’association de la fondation étudiante pour la ville (Afev).

Deux ans de coordination et de repérage des logements

"Nous avons immédiatement convaincu par le principe des Kaps, lors de sa présentation par l’Afev en 2010, se souvient Nathalie Gheerbrant, conseillère municipale d’Arras, déléguée à la vie étudiante et à l’université. Cette idée de colocation bâtie autour d’un projet de solidarité correspond parfaitement au projet solidaire d’Arras et à l’analyse des besoins sociaux à laquelle nous avons abouti." Il a fallu deux ans pour mettre en place le dispositif. La principale difficulté a été de trouver des logements dans les quartiers que retenus en s'appuyant sur les besoins révélés par l’analyse des besoins sociaux. "En lien avec la communauté urbaine, nous avons associé le bailleur Pas-de-Calais Habitat qui, après validation du projet en conseil d’administration, a libéré deux logements", précise l’élue. À la suite de quoi, le Crous est rentré en contact avec l’Afev. "Un long travail de préparation, certes, mais au bout du compte, le jeu en vaut vraiment la chandelle…", témoigne-t-elle.

Un volontaire service civique accompagne les étudiants

Le Crous assure la gestion financière et matérielle de la location et contribue au recrutement des locataires. L’Afev gère le Kaps, l’anime et le coordonne grâce à l’intervention à plein temps d’un volontaire de service civique. À ce titre, la ville a accordé sur son budget "Vie étudiante" une subvention de 8.000 euros par an à l’Afev.
Durant l’année scolaire 2011-2012, cinq étudiants (quatre garçons et une fille) ont partagé deux logements meublés, dont Pas-de-Calais Habitat s’est engagé à modérer le loyer. Très vite, ils ont noué des contacts avec les habitants et ont participé au comité des résidents en contribuant principalement à l’aide scolaire en soirée. "Ces étudiants sont sensibles à la dimension de solidarité du Kaps, ce qui explique en partie leur forte implication locale", souligne l’élue.

Un nouveau regard sur la figure de l’étudiant

"Le résultat est extrêmement positif, notamment pour les jeunes du quartier qui voient leurs nouveaux voisins réussir dans leur cursus tout en contribuant à la vie de la cité. Leur regard sur la figure de l’étudiant s’en trouve modifiée. C’est la raison pour laquelle nous souhaitons amplifier cette démarche. Un deuxième Kaps devrait se mettre en place en janvier 2013 sur un autre quartier d’Arras, un troisième un peu plus tard, toujours en lien avec l’analyse des besoins sociaux."

Michel Léon, Titres & Chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Kaps
Le logement solidaire appelé Kaps - des logements communautaires pour étudiants solidaires imaginé par l’Afev à partir d’expériences développés en Belgique - est déjà présent à Grenoble, Lyon, Paris, Poitiers, Toulouse et Le Mans. www.kolocsolidaire.org

Contact(s)

Ville d'Arras

Place Guy Mollet - BP 913
62022 Arras cedex
03 21 50 50 50
Nombre d'habitants : 42000

Nathalie Gheerbrant

Conseillère municipale, déléguée à la vie étudiante et à l'université
n-gheerbrant@ville-arras.fr

Ludovic Galland

Responsable de la vie étudiante et du programme de réussite éducative
l-galland@ville-arras.fr
Haut de page