Clubs sportifs : une école de sport itinérante pour accompagner les bénévoles (08)

Publié le
dans

Tourisme, culture, loisirs

Ardennes

Sur le territoire de la communauté de communes des Crêtes préardennaises, les 100 clubs sportifs actifs fonctionnent le plus souvent uniquement avec l'implication des bénévoles. La création en 2009 d'une école de sport itinérante, où officient aujourd'hui deux professionnels, a apporté à ces clubs un soutien à même de relancer la dynamique en matière sportive. Ce qui offre des perspectives pour la réforme des rythmes scolaires.

Difficulté à renouveler l'encadrement dans les clubs, compétences limitées des bénévoles, manque d'outils techniques pour préparer des séances : tels étaient les constats dressés en 2008 par l'office d'animation des Crêtes préardennaises (OACP). Créé deux ans plus tôt par la communauté de communes (95 communes et 21.000 habitants), l’OACP (voir encadré) devait en effet redéfinir son projet associatif. Le diagnostic, piloté par le coordinateur de l’office d’animation en lien avec une quinzaine de clubs, a été mené avec l’aide d’un cabinet de consultants, financé via un dispositif local d’accompagnement (DLA 08). Les conclusions ont convaincu clubs sportifs et élus de mettre en place un dispositif de soutien professionnel aux clubs dès 2009. Son objectif : accompagner sans prendre la place des bénévoles. Quatre ans plus tard, ce dispositif prenait la forme d’une "école de sport itinérante", avec deux animateurs qui œuvrent sur les différents secteurs géographiques du territoire.

Recrutement de deux animateurs sportifs

"Il ne s’agit pas de prendre la place des dirigeants et bénévoles des clubs, mais de les soutenir par des conseils pour la mise en œuvre des séquences d'animation, tout en maintenant leur implication", indique Renaud Tessari, directeur de l'OACP. Un premier poste d’animateur sportif est créé en 2009, suivi d'un second un an plus tard sous l'égide d'un groupement d'employeurs local (Geda 08). La mission première des animateurs est d’accompagner les bénévoles en charge des cours hebdomadaires. L'intervention des animateurs est facturée 13 euros de l'heure aux clubs utilisateurs. Une mallette technique composée de fiches (le rôle de l'éducateur, outils techniques pour une séance, gérer la communication…) est aussi mise en place, outil local complémentaire de celle proposée par le comité départemental olympique et sportif.

De nouvelles activités sportives lancées

"Sur ce vaste territoire intercommunal constitué de petites communes, les équipements sportifs disponibles sont peu nombreux, ce qui peut parfois limiter l'offre nouvelle, observe le directeur de l'OACP. On ne dénombre en effet que 6 gymnases, dont 2 sont relativement vétustes. La dynamique de l'implantation de terrains de jeux, type JSport, permet cependant d'offrir des espaces d'animation complémentaires aux beaux jours". D’où l’importance de ces deux animateurs qui initient et soutiennent la création d'activités nouvelles comme des stages durant les vacances scolaires. Ils sont également force de propositions pour lancer des animations sportives auprès des Accueils de loisirs sans hébergement (ALSH).

Mise à disposition encadrée par des conventions renouvelées annuellement

Chaque année, une convention annuelle est revisitée et adaptée en fonction des projets de chacun des clubs. Aujourd'hui, plus de 50 structures (clubs, accueils de loisirs…) locales ont recours à l'école de sport itinérante et les animateurs sont désormais salariés directs de l'OACP. "Quelques clubs restent à l'écart. Certains n'y sont pas prêts, soit parce qu'ils ont la crainte de se faire déposséder de leur liberté d’action, soit parce qu’il n’y voit pas l’intérêt, soit parce que l'arrivée d'un éducateur sportif oblige à réévaluer ses propres méthodes et parfois à les remettre en cause», observe le directeur. Globalement le projet a permis de renouveler le volant des bénévoles qui se sentent désormais moins seuls.

Elargissement des missions et perspective de la réforme des rythmes scolaires

L'OACP devient ainsi un opérateur qui compte localement. Il s'implique désormais aussi auprès des seniors et vient d'être missionné par les élus pour animer la réflexion dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires qui sera mise en place à la rentrée 2014.

Claire Lelong pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

L'office d'animation des Crêtes, une création de la communauté de communes
En 1998, à la naissance de la communauté de communes des Crêtes préardennaises, un poste de chargé de mission "animation" est créé au sein de l'EPCI. Il aura en charge de faire vivre le contrat d'animation rurale signé avec le ministère de la Jeunesse et des Sports sur les zones de revitalisation rurales dans quatre départements dont les Ardennes. Ce contrat permettait de déployer un projet de participation des jeunes à l’animation culturelle et sportive avec le soutien de l’Etat. En 2006, les élus externalisent l'ensemble des projets d'animation développés au sein d'une structure associative plus souple, l'office d'animation des Crêtes préardennaises. L'Office associe aujourd'hui dans sa dynamique de projet, l’Ufolep-Usep 08, la Ligue de l'enseignement, des comités, des partenaires, des associations locales et la communauté de communes, et fonctionne aujourd'hui avec huit salariés.

Communauté de communes des Crêtes préardennaises

Nombre d'habitants :

21400

Nombre de communes :

93

Rue de la Prairie
08430 Poix-Terron
communaute@lescretes.fr

Robert Bocquillon

Président, maire de Puiseux

Office d'Animation des Crêtes Préardennaises

1 rue Cécilia Gazanière
08430 Launois sur Vence

Renaud Tessari

Directeur
Haut de page