Des rencontres citoyennes construisent la commune nouvelle de Baugé-en-Anjou (49)

Publié le
par
Victor Rainaldi
dans

Dialogue citoyen

Citoyenneté et services au public

Maine-et-Loire

Dans un contexte où les citoyens souhaitent échanger davantage avec leurs élus, la commune nouvelle de Baugé-en-Anjou a mis sur pied des rencontres citoyennes, au cours desquelles elle présente les projets de la ville et écoute l’avis des habitants. Ces derniers, intéressés, ont proposé la création de nouveaux espaces d’échanges.

Composée de 15 communes historiques et de 12.300 habitants sur une superficie de 264 km2, nettement supérieure à celles de Paris ou de Marseille, la commune nouvelle de Baugé-en-Anjou est l’une des plus grandes de France. Cette situation atypique dans une commune rurale a conduit le maire, Philippe Chalopin, à créer des rencontres citoyennes pour rapprocher les élus et les agents des habitants.

Échanger avec les habitants

"Nous avions besoin d’expliquer nos projets et aussi la volonté de prendre en considération les avis et les suggestions des habitants." Toute la gamme des outils de communication déjà utilisés (magazine municipal, site Internet, réseaux sociaux…) ne peut remplacer, selon le maire, "le contact direct avec la population"

Six rencontres citoyennes

La gestation de trois grands projets – plan de responsabilité sociétale et environnementale, PLU à l’échelle du nouveau périmètre communale et projet de territoire –, a également contribué à motiver la mise sur pied des rencontres citoyennes. Organisées à partir de septembre 2018, elles ont permis d’aborder six thématiques transversales : aménagement du territoire, environnement, agriculture ; bâtiment, voirie, patrimoine classé ; social ; activité économique ; enfance, jeunesse ; communication, associations, culture et tourisme. Outre les élus, elles mobilisaient les agents qui, pour beaucoup, n’ont pas l’occasion d’être en contact direct avec les habitants dans le cadre de leurs fonctions.

Expliquer les projets, écouter les habitants

Les rencontres étaient organisées en deux temps : un premier, d’environ une demi-heure, était consacré à la présentation des travaux par les présidents des commissions ; un deuxième temps, plus interactif, était dédié à des ateliers thématiques, animés par deux élus et retranscrits par un agent qui prenait note des remarques et suggestions des participants. Pour aborder davantage de sujets certaines rencontres se sont déroulées avec des ateliers tournants de vingt minutes chacun.

Des échanges qui inspirent le travail des commissions

À l’issue des six rencontres citoyennes, une réunion de synthèse, baptisée le "grand débrief", a réuni représentants des commissions et habitants sur les stands où étaient présentés leurs projets. Ces échanges vont inspirer et nourrir les 21 commissions de la commune nouvelle qui travaillent sur les actions à entreprendre en faveur des habitants.

Participation des jeunes : une satisfaction

De 60 à 80 personnes ont participé à chacune des rencontres citoyennes, ce que le maire estime très encourageant "dans une commune rurale ou les habitants ont moins l’habitude d’être consultés qu’en secteur urbain où les conseils de quartier se sont développés. Les participants ont apprécié le principe de ces réunions et nous avons eu la grande satisfaction de voir de nombreux jeunes de moins de 25 ans y venir. Certains avec des projets qui n’étaient pas très structurés, mais démontraient une volonté de s’impliquer dans les politiques publiques notamment sur les questions environnementales."

… et une volonté d’échanges informels

Afin de prendre en compte cette volonté, la commune nouvelle réfléchit à la création d’un espace informel de dialogue en plus du conseil municipal des jeunes. "J’ai compris qu’ils souhaitaient pouvoir échanger avec le maire sans vouloir s’inscrire dans une démarche trop formelle", précise l’édile.

Impulser la rencontre entre anciens et nouveaux habitants…

Ces rencontres citoyennes ont aussi permis aux ruraux, habitants traditionnels du territoire, et aux élus de côtoyer les nouvelles populations en provenance des zones urbaines. De leurs échanges est née l’idée de créer une assemblée citoyenne permettant d’échanger au moins une fois par an sur les projets en cours et à venir.

… et créer de lieux d’échanges

Ces nouveaux lieux d’échanges avec les jeunes et les habitants viendraient compléter ceux qui existent déjà tels que les permanences intitulées "Le maire à votre rencontre" organisées dans les communes historiques une à deux fois par an ou les conseils communaux représentatifs qui intègrent parfois des habitants. "Les mentalités évoluent et il n’est plus possible de se contenter d’un seul moment d’échange avec les habitants au moment des élections", précise le maire de Baugé-en-Anjou qui souhaite programmer de nouvelles rencontres citoyennes si le calendrier le permet avant les municipales.

L'essentiel

Résultats

De 60 à 80 participants

De nombreux jeunes de moins de 25 ans

Des agents au contact de la population

Les mentalités évoluent et il n’est plus possible de se contenter d’un seul moment d’échange avec les habitants au moment des élections

Philippe Chalopin, Maire de Baugé-en-Anjou

Contact

Commune nouvelle de Baugé-en-Anjou

Nombre d'habitants :

12300
Mairie Place de l’Europe
49150 Baugé-en-Anjou

Philippe Chalopin

Maire
Haut de page