En Argonne ardennaise, un centre social itinérant avec "À plus dans le bus" (08)

Publié le
par
Emmanuelle Stroesser
dans

Social

Ardennes

Imaginé par le centre social de Vouziers, un bus aménagé s’installe régulièrement depuis 2018 dans des communes éloignées au sein du territoire de l'Argonne ardennaise pour briser la solitude en milieu rural. Aménagé comme un food-truck, ce dispositif intitulé "À plus dans le bus" propose des activités dans des communes

Aux yeux des élus de la communauté de communes de l'Argonne ardennaise (95 communes, 18.000 habitants), la mobilité figure en haut de la liste des problématiques à traiter. Un premier dispositif d’itinérance avait été testé entre 2014 et 2017 pour la maison de services au public (Lire "Si vous ne pouvez vous rendre à la MSAP, elle vient à vous : test en Argonne ardennaise (08)".
Au vu du bilan, les élus communautaires ont décidé d’aller plus loin en soutenant le dispositif itinérant "À plus dans un bus", une initiative du centre social FJEPCS La Passerelle : depuis 2018, un bus aménagé sillonne les communes les plus isolées afin d’aller au-devant et au plus près des habitants. Pour financer le camion et son équipement, le centre social s'est appuyé sur la conférence des financeurs soutenant des actions en faveur des personnes âgées isolées, réunissant l’État, l'agence régionale de santé et le conseil départemental (voir encadré).

Une fois par mois dans cinq communes

Le bus se rend au moins une fois par mois dans cinq communes de l'Argonne ardennaise -les anciens chefs-lieux de canton- pour stationner une demi- journée. Le fonctionnement des tournées s’organise avec une salariée du centre social de Vouziers et des bénévoles, et s’articule autour de l’offre de cinq ateliers : nutrition, atelier cuisine et dégustation, jeux et création, manutention et ergonomie, et enfin informations sociales. "On adapte les activités en fonction de la population et de ses problématiques : familiale, sociale, parentale ou isolement ?" explique la responsable du projet à La Passerelle, Mélanie Toussaint.

Appui des élus communautaires et des communes

"Dès le démarrage, nous avons pu présenter le projet lors d'un conseil communautaire. Cela a été un moment très important pour informer tous les maires", souligne le directeur du centre social, Franck Voluer. "Le projet répond bien aux problématiques du territoire identifiées par les élus, à savoir la mobilité, la parentalité, le vieillissement et l'isolement, résume la directrice générale adjointe de la communauté de communes, Karine Odienne. La présentation en conseil communautaire nous a semblé le bon moyen pour sensibiliser l’ensemble des communes." Résultat : celles qui accueillent "À plus dans un bus" mettent des locaux à disposition pour que le centre social itinérant déploie plus facilement ses activités, quelle que soit la météo. "Les maires ont compris notre action, la soutiennent et la relayent aux habitants, c'est primordial" assure la responsable du projet. Surtout dans une communauté de 95 communes !

Bien repéré par les habitants

Le maire de Monthois (400 habitants), Vincent Fleury, apprécie la réactivité du centre social aux demandes des maires. Il a fait venir dans sa commune "À plus dans le bus" une première fois début septembre 2018, à l'occasion d'un comice agricole "pour que le bus se fasse connaître d'un large public, souligne-t-il. Aujourd’hui, l’équipe du bus a déjà établi un lien avec plusieurs familles et j'en suis très content", témoigne-t-il. Ce lien a juste eu besoin d’un peu de temps, le temps que la confiance s'installe. "Des parents ont manifesté leur intérêt : ils sont demandeurs d'échanges", ajoute la responsable du projet. Dernier point fort :  pour les personnes ne pouvant se déplacer, "À plus dans le bus" peut, si besoin, faire appel à l’un des deux agents mobilité du centre social.

Nouvel animateur pour une fréquentation plus forte que prévue

La fréquentation dépasse aujourd'hui les espérances des élus et du centre social. En sept mois, entre septembre 2018 et mars 2019, le bus a accueilli 279 personnes différentes, soit 527 en cumulés. "Au début, nous tablions sur sept à huit personnes par activité, nous rassemblons parfois 30 personnes." Le bus devient presque victime de son succès et il faut une organisation logistique importante. Le centre social a justement décidé de recruter un animateur pour augmenter la fréquence des passages dans les communes. "Car d'autres maires nous sollicitent pour que 'À plus dans le bus' se rende dans leur commune."

Financement

Le centre social s'est appuyé sur la conférence des financeurs concernant les actions en direction des personnes âgées, réunissant l’État, l'agence régionale de santé et le conseil départemental, pour financer le camion et son équipement (aménagement de la cuisine ambulante). "Le territoire de l'Argonne avait été identifié comme prioritaire pour des actions favorisant le maintien à domicile, ce qui suppose de maintenir le plus longtemps en bonne santé, et pour cela de sortir les personnes de leur isolement, cela a justifié que nous obtenions une aide pour monter le projet", explique la responsable de projet. La communauté de communes ou les communes n'ont pas eu à verser de subvention supplémentaire.

Contact(s)

Communauté de communes de l'Argonne ardennaise ((2C2A))

44-46 rue du Chemin Salé
08400 Vouziers
03 24 30 23 94
Nombre d'habitants : 18000
Nombre de communes : 95
Nom de la commune la plus peuplée : Vouziers (4359 hab.)

Francis Signoret

Président

Karine Odienne

Directrice générale adjointe
karine.odienne@2c2a.com

Vincent Fleury

Maire de Monthois
vincentfleury@wanadoo.fr

Centre social de Vouziers, FJEPCS La Passerelle

15 rue du Champ de Foire
08400 Vouziers
03 24 30 99 61

Mélanie Toussaint

Responsable de projet à la FJEPCS La Passerelle
Haut de page