Interview : découvrez FoxNot, la plateforme qui digitalise la relation entre le notaire et son client

Mobilisée pour accompagner la digitalisation des professions juridiques, la Banque des Territoires s’engage auprès de startups de la legaltech pour vous proposer des solutions digitales innovantes. Aujourd’hui, découvrez FoxNot, plateforme digitale de relation entre le notaire et son client, avec Michaël Dadoit, notaire à Orléans et associé fondateur de Foxnot et Julien Letourneux, chief executive officer chez FoxNot.

 

 

 

Julien Letourneux

Chief executive officer chez FoxNot

 

 

 

Michaël Dadoit

Notaire à Orléans et associé fondateur de Foxnot

En quoi et pourquoi la transformation digitale est-elle un enjeu fort aujourd’hui pour la profession notariale ?

Michaël Dadoit : La transformation digitale présente, en fait, un enjeu double pour la profession notariale : la relation client et les ressources humaines. Concernant la relation client, si le notariat avait pris un temps d’avance en déployant la signature électronique dans les années 2010, il n’a pas évolué concernant la relation client. En effet, très récemment encore, le notaire travaillait en silo, par téléphone, courriers voire emails, mais sans lien informatique avec ses clients. Le notariat apparaît donc, aujourd’hui, en décalage avec ces nouveaux usages, adoptés par ailleurs par les clients et que proposent beaucoup d’autres plateformes. Un des premiers enjeux est donc d’aligner le notariat aux autres prestataires de service en lui offrant une plateforme de relation avec les clients, mais plus généralement avec tout l’écosystème (banque, agent immobilier, syndic de copropriété, promoteurs…) pour échanger de manière moderne et directe.

Le deuxième enjeu, lui, est apparu au fil du temps, c’est le décalage subi par le personnel des études de notaires. Lorsque les jeunes prennent leur poste dans les études notariales, ils ne retrouvent pas les outils digitaux ou les interfaces simples et intuitives qu’ils utilisent dans leur quotidien. Et ceux qui imaginaient être au plus près des clients à élaborer des solutions passent, en réalité, 80 % de leur temps à faire de la saisie informatique. Il y a donc une attente et demande des utilisateurs professionnels à disposer d’outils digitaux plus souples, plus automatisés leur permettant un gain de productivité. La digitalisation de la profession s’impose !

Comment FoxNot contribue-t-elle à faire évoluer la relation client ?

Julien Letourneux : Avec FoxNot, nous avons développé une plateforme biface de relation client. Elle s’adresse à la fois aux clients et aux collaborateurs simultanément. Son ergonomie simple et intuitive a été conçue pour apporter une expérience de navigation incomparable pour ses utilisateurs. Cette plateforme répond aussi à la demande de gain de productivité et d’automatisation formulée par les utilisateurs. En diminuant fortement le temps consacré à des tâches mécaniques, comme la saisie voire la ressaisie, cela permet aux professionnels de se concentrer sur ce qui contribue à la valeur ajoutée d’une étude notariale, le conseil.

Michaël Dadoit : Avec les lois dites Macron, la vieille structure du notariat a été bouleversée avec la création massive d’études. 4800 offices étaient recensés et 2400 ont été créées, ce qui est très significatif. Par conséquent, de nombreux nouveaux notaires arrivent sur le marché et disposent de peu de moyens pour se différencier puisque sans accès à la publicité. La plateforme FoxNot est donc un moyen de se distinguer, de proposer une nouvelle forme de relation client plus rapide, plus simple, plus moderne, plus agile et, bien sûr, digitalisée. Ces créateurs sont bien souvent des notaires plus jeunes qui apportent un renouveau dans la profession et qui vont inciter les plus assis à se moderniser et à suivre le mouvement.

Comment est née la plateforme FoxNot ?

Michaël Dadoit : Les prémices de FoxNot datent de 2014. C’est à ce moment-là que j’ai pris conscience, que nous, notaires, n’avions pas évolué dans notre manière de travailler. J’en ai fait part à Thierry Arnaly, ingénieur informatique, que je connaissais de longue date et nous avons commencé à travailler sur la construction économique et technique de ce projet. En 2015, nous avons créé la première plateforme de relation entre les clients et les notaires. Après plusieurs levées de fond, dont la première auprès du groupe Monassier auquel j’appartiens, nous avons embarqué avec nous 124 notaires par crowdfunding, en 2017, et ainsi levé 1,2 M€. Ensuite, fin 2019, la Banque des Territoires est entrée au capital, ce qui nous a permis une nouvelle accélération avec une nouvelle version de la plateforme sortie en septembre dernier.

Julien Letourneux : L’arrivée de la Banque des Territoires a été très positive car cela nous a permis d’accélérer nos développements. Nous avons par ailleurs des interlocuteurs ayant non seulement une approche de moyen/long terme, notable pour un actionnaire, mais avec l’envie de nous accompagner dans nos réflexions au quotidien. Nous avons pu bénéficier de conseils avisés des experts de la Banque des Territoires, notamment sur les sujets de sécurité informatique, de produit et d’expérience utilisateurs.

Justement, comment FoxNot protège-t-elle les données des notaires et de leurs clients ?

Julien Letourneux : C’est un point extrêmement important et nous avons conçu notre plateforme afin d’atteindre des standards très élevés de sécurité. Nous avons une équipe de deux experts dédiés spécifiquement à cette mission. Un développeur (DevSecOps) qui gère la sécurité informatique et un administrateur système qui est en charge de sécuriser l’infrastructure, l’ensemble des outils, des serveurs et des échanges de données et informations de la Société. Autre point important, nous travaillons avec un prestataire de référence sur le marché, OVH, dont les données sont stockées en France, point crucial. De plus, comme dans le monde bancaire très sécurisé, nous réalisons un certain nombre de traitements informatiques et de tests d’intrusion dans nos systèmes, ce qui reste peu pratiqué dans les startups. Enfin, concernant la RGPD, nous avons été audités à plusieurs reprises pour nous assurer d’une parfaite conformité . Nous intégrons également un certain nombre de règles de la profession notariale et nous avons lancé le processus de labellisation par le Conseil Supérieur du Notariat.

En quoi cette plateforme est-elle innovante ?

Julien Letourneux : Pour illustrer, FoxNot permet l’accès direct à son notaire depuis son canapé, quand on veut et où on veut. C’est une plateforme de relation client qui vise à fluidifier et à simplifier les échanges entre un client et son notaire. Cela repose sur deux principes : la collecte de données et de documents entre le client, le notaire et les différents intervenants du dossier comme l’agent immobilier ou le syndic de copropriété par exemple ; et le traitement de la donnée pour l’intégrer, sans couture, aux logiciels métiers des notaires. C’est une vraie innovation. Ce qui fait aussi notre différence sur le marché, c’est que cette plateforme permet de traiter tout type de dossiers : successions, ventes immobilières, dossiers liés à la famille… Concrètement, tout démarre par un questionnaire intelligent adapté au dossier à remplir par le client. C’est simple et rapide.

Michaël Dadoit : Il n’y a plus de ressaisie et donc plus de risque d’erreur. L’information est sécurisée d’autant plus qu’il n’y a pas d’échanges d’emails ou de courriers, tout est digitalisé sur la plateforme. Côté client, nous avons beaucoup de félicitations. Pour eux, le notariat a changé d’ère !

Pour aller plus loin