Localtis
Lucas Boncourt / EVS pour Localtis

Très haut débit - L'Amel de la Côte-d'Or, premier à être officialisé par l'État

Infrastructures numériques, données

Le département de la Côte-d'Or a obtenu le feu vert de l'Arcep pour son appel à manifestation d'engagements locaux (Amel), ce qui en fait le premier à être officialisé par l'État. C'est la proposition d'Altitude infrastructure qui a été retenue par le conseil départemental pour la desserte de 57.000 foyers en FTTH (1). L'opérateur s'engage, sous le contrôle de l'Arcep,  à financer sur fonds propres un déploiement permettant de couvrir 100% des locaux, chantier qui devra être achevé au plus tard fin 2022. À l'occasion de la conférence annuelle des "territoires connectés", organisés par l'Arcep le 26 mars à Paris, l'autorité a annoncé être en phase d'instruction des dossiers sans en préciser le nombre. "Nous sommes vigilants sur la solidité des engagements et la grille tarifaire proposés par les opérateurs" s'est contenté de préciser le responsable du service instruisant les dossiers. Lors d'une table ronde consacrée au THD fixe, Orange de son côté a affirmé avoir candidaté pour 14 Amel, procédure louée par l'opérateur pour sa "souplesse". L'un des plus gros Amel devrait être celui de la région Paca où quelques 800.000 prises devraient être installées par SFR collectivités en lieu et place d'une DSP en affermage. "Nous constations des retards importants dans les déploiements sur certaines portions de notre territoire. Nous avons examiné tous les scénarios possibles et, après six mois de réflexion, nous avons opté pour un Amel. Au total 420 millions d'euros devraient être économisés pour le contribuable. Ça a du sens !" s'est félicitée Françoise Bruneteaux, vice-présidente du syndicat mixte Sud-Paca THD. La collectivité attend désormais que l'Arcep valide son dossier.

(1) de l'anglais : Fiber to the Home, ce qui signifie "fibre optique jusqu'au domicile"

Haut de page