Cher

Le Pays de Vierzon s'appuie sur une GPECT pour redynamiser l'emploi local (18)

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Outil de lutte contre le chômage, la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences sur le territoire (GPECT) a été lancée en 2010 par le Pays de Vierzon. Elle vise à anticiper les évolutions des besoins des entreprises, à développer les formations et à redynamiser l’emploi local.

C’est sur la base d’un diagnostic réalisé en 2008, que le syndicat mixte du Pays de Vierzon (Cher, 25 communes, 46.800 habitants) lance en septembre 2010 une GPECT qui se poursuit cinq ans plus tard. "Cet outil est à la fois une réponse aux difficultés de l’action publique territoriale, souvent segmentée et à court terme, et une démarche d’anticipation destinée à mieux accompagner les mutations en adaptant les ressources humaines aux besoins des entreprises, souligne Frédéric Dupin, vice-président du pays. La GPECT vise également à mieux coordonner et à territorialiser les différents dispositifs existants pour développer la formation, l’emploi et l’activité économique."

Plan d’actions coordonné par une chargée de mission GPECT

Les orientations stratégiques et le plan d’actions sont définis au cours d’un comité de pilotage qui rassemble deux fois par an les partenaires de la GPECT : Pôle emploi, la mission locale, la Direccte, la sous-préfecture, la communauté de communes Vierzon Sologne Berry, la CCI du Cher, l’association régionale pour l’amélioration des conditions de travail (Aract), la région Centre, l’UIMM et des élus du Pays de Vierzon.
La mise en œuvre de ce plan d’actions est animée et coordonnée par une chargée de mission GPECT. Son poste est financé à 80% par la région et le fonds social européen (FSE), le reste est pris en charge par le pays. Elle anime les groupes de travail mensuels, évalue les actions, en propose de nouvelles et recherche les pistes d’amélioration.

Rapprochement entre Education nationale, entreprises, Club RH…

Entre 2011 et 2015, de nombreuses actions ont été conduites (voir le document bilan). Elles ont notamment consisté à rapprocher l’Education nationale et les entreprises afin de mieux prendre en compte les besoins de formation et l’orientation des élèves vers les filières de bacs professionnels comportant des débouchés sur le territoire. Des parcours de "découverte des métiers" grâce à l’organisation de visites d’entreprises pour des scolaires ou des interventions de chefs d’entreprises dans les classes ont été organisés.
En outre, un Club Ressources humaines, en 2012, permet aux responsables d’entreprises de se rencontrer tous les trois mois et d’échanger sur leurs problématiques communes. Un guide sur l’accompagnement social des salariés (addictions, surendettement…) a été conçu et mis à la disposition des entreprises. Depuis, le pays a mis à disposition des organismes de formation des locaux équipés, les sessions peuvent être désormais organisées sur le territoire, au lieu d’être centralisées à Bourges, Orléans ou Tours.

Quelques conditions essentielles au succès d’une GPECT

Aux yeux du vice-président du Pays de Vierzon, quelques conditions sont essentielles au succès d’une GPECT : "Il faut s’adapter aux particularités du territoire et toujours mettre en avant le travail des acteurs locaux, même si c’est le Pays qui impulse les actions. La GPECT permet des actions complémentaires de celles que conduisent nos partenaires, mais il ne s’agit en aucun cas de se substituer à eux."

Victor Rainaldi pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Syndicat mixte du Pays de Vierzon

28 avenue Pierre Sémard
18100 Vierzon
02 48 52 85 31
Nombre d'habitants : 46800
Nombre de communes : 25
Nom de la commune la plus peuplée : Vierzon (27000 hab.)

Frédéric Dupin

Vice-président en charge de la GPECT
dupin.fred@wanadoo.fr

Maureen Banah

Chargée de mission Emploi
gpec@smpv.fr
Haut de page