Le Pays Doubs central accompagne la rénovation de l'éclairage public (25)

Publié le
dans

Environnement

Energie

Doubs

Le Pays Doubs central accompagne, depuis 2011, 14 communes de moins de 2.000 habitants dans la rénovation de leur éclairage public. Les travaux, qui s'achèveront à l'été 2014, vont permettre de réaliser un minimum de 50% d'économie d'énergie et fournir un meilleur service aux habitants. Parmi les facteurs de réussite : la permanence du suivi technique et administratif tout au long de la démarche.

Lorsqu'en 2010 le syndicat mixte du Pays Doubs central (119 communes), embauche un conseiller en énergie partagé (CEP), celui-ci se rend compte que la question de l'éclairage public préoccupe beaucoup les élus. Avec le soutien du président du pays, il organise une conférence qui rassemble plus de 80 personnes en juin 2011. Les questions abordées touchent à la vétusté des luminaires, la pollution lumineuse, les coûts de l'éclairage public...

Diagnostic : assurer l’interface entre élus et techniciens du bureau d’études

En 2011, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) lance justement un appel à projet sur l’éclairage public, qui nécessite d’avoir évalué au préalable les gisements d’économie. Le pays propose à une quarantaine de communes de confier la réalisation d’un diagnostic à un bureau d'études spécialisé. Le pays n'étant pas propriétaire des installations, et ne pouvant donc pas porter le marché, une commune propose d’être coordinatrice et donne ensuite mandat au pays pour porter le diagnostic. Finalement, 19 communes acceptent de s'engager dans ce montage, et signent un groupement de commandes. Ce montage, a permis à l’agent CEP du pays d’assurer l'interface entre les élus et les techniciens du bureau d’étude. "Il est très important que le travail du bureau d'étude soit préparé, piloté et suivi de près par un représentant des commanditaires", insiste le conseiller en énergie partagé, Micaël Robert.

Montage de dossiers de subventions et phase travaux : cahier des charges et suivi

Le diagnostic révèle un important potentiel d’économie d’énergie : puisque 14 des 19 communes étudiées peuvent diviser par deux leur consommation liée à l'éclairage public. Pour chacune de ces communes, l’agent CEP prépare un cahier des charges qu'il fait relire au syndicat d’énergie du Doubs et à l'Ademe. Les dossiers présentés à l'Ademe en août 2012 sont tous acceptés. Les deux organismes subventionnent la rénovation jusqu’à 80% des dépenses.
Le passage à la phase travaux s'avère plus délicat car plusieurs communes souhaitent laisser l’opportunité à leur prestataire local de répondre à la consultation, ce qui n’aurait pas été possible dans le cadre d’un marché groupé. Certaines d’entre elles, appartenant au même secteur géographique, font le choix de se regrouper pour effectuer les travaux. Le pays continue à suivre les dossiers et l’agent CEP est parfois invité à participer aux commissions d'appel d'offres puis, par la suite, à effectuer le suivi des chantiers. Un suivi qui s’avère là encore essentiel, car des difficultés peuvent toujours survenir. Le bureau d’étude qui a réalisé le diagnostic n'avait, par exemple, pas anticipé une problématique liée aux spécificités du Pays Doubs central, dans lequel les orages peuvent être violents.

A l’issue des travaux :  un rapport pour l’Ademe pour percevoir la subvention

Les travaux engagés au début de l'année 2014 doivent être achevés à l'été. La mise aux normes a permis de supprimer les anciens luminaires en forme dit de "boule", ainsi que toutes les lampes à vapeur de mercure qui seront retirées de la vente en 2015. Au-delà, ce chantier de rénovation favorise également l’introduction de nouveaux équipements. Ainsi selon la législation de l’Ademe, les communes ont installé des horloges astronomiques sur les bâtiments pour réaliser, si elles le souhaitent, l’extinction de l’éclairage une partie de la nuit.
Une fois l'ensemble des travaux terminé, un rapport sera envoyé à l’Ademe afin de rendre compte des progrès réalisés. C’est sur la base de ce rapport que l’Ademe versera la subvention. Là encore le pays participera au suivi administratif et technique. Déjà certaines autres communes du Doubs central se sont portées volontaires pour participer à des opérations similaires.
Par ailleurs, dans le cadre du plan Climat-Énergie territorial (PCET), d’autres actions d’économies d’énergie seront accompagnées par le Pays notamment sur les bâtiments. Il y a une dimension collective pour un territoire comme le pays qui est intéressante à souligner. Il a montré qu’en fédérant les communes sur un projet commun on peut agir concrètement sur les économies d’énergie ce qui sera un plus pour les futures actions PCET.

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Syndicat mixte du pays Doubs central

5 rue Barbier - BP 42027
25112 Baume-les-Dames Cedex
03 81 84 42 48
03 81 84 09 43
contact@doubscentral.org
Nombre d'habitants : 34000
Nombre de communes : 119
Nom de la commune la plus peuplée : Baume-les-Dames (5427 hab.)

Arnaud Marthey

Président

Micaël Robert

Conseil en énergie partagé (CEP) jusqu'en avril 2013, puis chargé de mission Énergie-Climat (PCET)
m.robert@doubscentral.org
Haut de page