Un GIE facilite l'approvisionnement en produits bio du restaurant scolaire de Muël (35)

Publié le
dans

Environnement

Energie

Ille-et-Vilaine

Avec l'ouverture en avril 2015 de son nouveau restaurant scolaire en matériaux écologiques, la commune de Muël a décidé de servir des repas bio et locaux. Un projet rendu possible et sans surcoût grâce à un approvisionnement local déjà bien organisé.

Une visite a tout d’abord été organisée, par l'intermédiaire de l’association Bretagne rurale et rurbaine pour un développement durable (Bruded) pour observer une initiative similaire à Langouët. "Cela fait dix ans que cette commune s'approvisionne en produits locaux et bio et elle présente des points communs avec nous : un fonctionnement en régie, un nombre similaire de repas servis -65 à 80- et une cuisinière habituée à préparer des produits frais et de saison", explique le maire de Muël (903 habitants), Marcel Minie.

D’abord un fournisseur local, puis le GIE Manger Bio 35

Cherchant à localiser au plus près la provenance des produits, la municipalité s'approvisionne en fruits et légumes en priorité chez un producteur bio installé sur Muël. Le complément est effectué auprès du GIE Manger Bio 35.

Créé en 2000, ce groupement d'intérêt économique réunit un collectif d’une trentaine de producteurs biologiques d’Ille-et-Vilaine (fruits et légumes; pain; pommes, jus de pommes et cidre; produits laitiers ; œufs et viandes). Manger Bio 35 a également un partenariat avec la plateforme des Biocoop, notamment pour compléter l’approvisionnement bio en fruits secs et les produits d'épicerie.

L’apport du GIE

"Notre projet a été facilité par la présence du GIE. Sans lui, il aurait fallu organiser nous-mêmes le réseau des fournisseurs et cela aurait pris beaucoup de temps, précise le maire. Il facilite nos démarches. Il est notre unique interlocuteur pour passer toutes nos commandes. Au final, les repas servis aux enfants sont exclusivement bio, sauf le pain, fabriqué par le boulanger local.

Peu de changement pour la cuisinière

L'organisation est bien rodée. "L'évolution vers les produits bio et locaux n'a pas beaucoup modifié les habitudes et le temps de travail de la cuisinière qui, déjà auparavant, préparait tous les aliments sur place : épluchage, préparation, cuisson, poursuit le maire." La cuisinière commande auprès du GIE chaque quinzaine sur catalogue. Elle adapte les menus en fonction de la saisonnalité et des produits disponibles.

Des menus qui ne coûtent pas plus chers

Le passage des repas en bio n'a pratiquement pas augmenté leur coût. À titre de comparaison, de septembre à décembre 2014, les dépenses d'alimentation (sans les coûts de personnel) revenaient à 1,86 euros par repas. Sur la même période en 2015, après le passage en repas bio, elles étaient de 1,88 euro. Avec les dépenses de personnel, le coût total d'un repas est revenu à 2015 à 4,35 euros. Les parents ont payé environ 2,92 euros le repas, la différence étant prise en charge par la municipalité.

La mairie a communiqué auprès des habitants et des parents via la presse municipale et locale. Au fil des semaines, certains enfants, peu habitués à certains produits servis, ont testé puis apprécié de nouveaux goûts.

 

Lucile Vilboux/magazine Village-L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Commune de Muël

Nombre d'habitants :

903

13, rue de Brocéliande
35290 Muël
mairie@muel.bzh

Marcel Minier

Maire
Haut de page