Localtis

Un plan Canicule 2020 à l'ombre du Covid-19

Une réunion s'est tenue au ministère de la Santé ce 26 juin pour la préparation de la période estivale dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Olivier Véran a annoncé que le plan Canicule, simplement adapté cette année dans le cadre de la crise sanitaire, "évoluera prochainement vers un plan de gestion des vagues de chaleur qui s’appuiera sur une gouvernance territoriale renforcée".

Comme chaque année, le plan canicule est activé depuis le 1er juin, même si aucune alerte n'a encore été déclenchée. Mais ce dispositif, mis en place après la crise sanitaire de 2003 – avec 15 à 20.000 décès provoqués par une canicule de plus de quinze jours – intervient cette année dans le contexte très particulier du Covid-19 et de l'état d'urgence sanitaire, qui doit s'achever le 10 juillet mais sans que la menace soit définitivement écartée. Olivier Véran a donc réuni, le 26 juin, les représentants "des professionnels des solidarités et de la santé et les acteurs mobilisés pendant la période estivale dans le contexte du Covid-19".

Le plan 2019 reconduit, en attendant des changements

L'objet de cette réunion était de procéder à un "état des lieux des ressources et des moyens mobilisés depuis plusieurs semaines par les acteurs du sanitaire, du médicosocial et du social, afin que le système de santé et de cohésion sociale soit en capacité de répondre aux situations spécifiques de la période estivale". Après avoir appelé "à la vigilance de chacun", le ministre des Solidarités et de la Santé a précisé que les ARS (agences régionales de santé) ont d'ores et déjà été sollicitées pour identifier les besoins des établissements en termes de lits d'hospitalisation, garantir le fonctionnement des lignes des Smur et prendre en compte les surcroîts d'activité́ face à la période estivale. Il ne s'agit au demeurant là que de la procédure normale, réitérée chaque année. Olivier Véran a également demandé aux directeurs généraux des ARS de communiquer en temps réel la situation des services d'urgence et toutes difficultés rencontrées sur l'offre des secteurs sanitaire, médicosocial et social tout au long de la période estivale

En pratique, le plan Canicule 2020 est la reprise de celui de 2019, même si la direction générale de la santé (DGS) a indiqué, au cours de la réunion, que "des consignes spécifiques ont été émises pour accompagner la préparation des établissements d'hébergement pour personnes âgées". Ce plan 2020 a fait l'objet d'une instruction ministérielle du 29 mai, "relative à la gestion des épisodes de canicule durant la prochaine saison estivale dans un contexte de pandémie Covid-19". Cette circulaire précise notamment que "la saison estivale 2020 fera l'objet d'une gestion conservatoire du risque canicule", autrement dit reconduit en l'état les plans précédents et, plus précisément, l'instruction interministérielle du 22 mai 2018 relative au plan national Canicule 2017, reconduit en 2018 et 2019. Lors de la réunion, Olivier Véran a toutefois indiqué que le plan Canicule "évoluera prochainement vers un plan de gestion des vagues de chaleur qui s'appuiera sur une gouvernance territoriale renforcée".

De nouveaux outils à disposition

En attendant, le plan Canicule 2020 prévoit la mise à disposition de nouveaux outils d'information et de sensibilisation. Le ministère et Santé publique France ont ainsi réalisé un spot généraliste et deux affiches "canicule et Covid-19" (en français et en anglais), diffusés dans les lieux de passages touristiques, une affiche étant plus spécifiquement destinée à une diffusion dans les transports en commun,

En outre, un dossier de presse sonore, composé d'interviews radio d'experts d'une durée de 1'30, "répond à une volonté de développer l'approche affinitaire, afin que chacun prenne conscience que la canicule, à des degrés variés, touche l'ensemble de la population". Enfin, deux spots TV et deux spots radios, sur les gestes de prévention et sur les signaux d'alerte, seront diffusés en cas d'épisodes de canicule.

Par ailleurs, l'information du public est également assurée par la carte de vigilance de Météo-France, mise à jour au moins deux fois par jour à 6h et 16h, et par la plateforme téléphonique d'information "Canicule", accessible au 0.800.06.66.66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France). Celle-ci est activée par la DGS à compter du premier épisode de canicule, afin de répondre aux questions et d'informer sur les recommandations sanitaires à suivre en période de fortes chaleurs.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page