Logement - 1% : Action Logement préfère l'emprunt à la ponction

Au cours de la rencontre prévue mardi avec Cécile Duflot, une délégation d'Action Logement a proposé au gouvernement une alternative à la "ponction", en 2013, de 1,8 milliard d'euros, envisagée par Jérôme Cahuzac, ministre du Budget, pour financer la construction de logements sociaux et répondre ainsi à l'objectif de 150.000 logements sociaux neufs par an. 1,8 milliard d'euros, représentant la quasi totalité de sa collecte auprès des entreprises (évaluée en mai dernier à 1,7 milliard d'euros pour 2012) (*).
Les partenaires sociaux qui gèrent le 1% Logement ont proposé de "recourir à l'emprunt". Plus précisément, ils proposent d'emprunter, au cours des prochaines années, entre 600 millions et 1 milliard d'euros par an, pour augmenter la part d' "aides à la pierre" d'Action Logement. Un emprunt qui nécessite "la possibilité de recourir aux ressources des fonds d'épargne" de la Caisse des Dépôts, suggère-t-on à l'Union des entreprises et des salariés pour le logement (UESL), l'organisme qui chapeaute Action Logement.
La proposition a du faire un flop, puisque, à l'issue de cette réunion, "les partenaires sociaux n'ont obtenu aucune assurance sur le devenir d'Action Logement", déplorent-ils dans un communiqué.
La décision finale serait soumise à l'approbation du Premier ministre.

(*) La totalité de sa collecte, mais pas de ses ressources, Action Logement pouvant également compter sur les 1,7 milliard d'euros de retour sur prêts estimés pour 2012, soit un budget total d'environ 3,4 milliards d'euros.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle