Modélisation 3D des villages détruits : un devoir et un tourisme de mémoire (54)

Mise en œuvre à l’occasion du centenaire de la déclaration de guerre, la modélisation de quatre villages de Meurthe-et-Moselle détruits entre 1914 et 1918, répond à la fois au devoir de mémoire et au besoin de maintenir actif le tourisme de mémoire en Lorraine.

« Les élus de la communauté de communes Mad & Moselle avaient une vraie volonté de poursuivre le devoir de mémoire, sachant que notre territoire et sa population ont été fortement marqués par la grande guerre de 1914, explique Jean-Pierre David, maire de Flirey et vice-président de la communauté de communes Mad & Moselle, en charge du développement économique et touristique. L’anniversaire de la déclaration de guerre a été une opportunité pour rénover les aménagements des villages détruits et les faire revivre, grâce aux technologies numériques disponibles en ce début de XXIè siècle ».

Le laboratoire de recherche de l’école d’architecture

Tout naturellement, la communauté de communes s’est tournée dès 2012 vers l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Nancy. « L’Ecole d’architecture de Nancy a toujours été en lien avec le territoire, en particulier avec Flirey reconstruit par Emile André, un architecte nancéen de l’Ecole de Nancy, fer de lance de l’Art nouveau en France». Au sein de l’Ecole, Maxime Santiago, architecte D.E. et dessinateur informatique, et Alexandra Schlicklin également architecte D.E. et historienne de l’architecture, tous deux chercheurs au laboratoire de recherche Histoire et Architecture contemporaine (LAHC), ont mené un travail intensif de recherches (archives écrites et audios, cadastre, témoignages…) pour comprendre l’architecture et la vie des villages avant leur destruction. « La complémentarité de nos spécialités, explique Maxime Santiago, nous a permis de faire une interprétation croisée des documents, puis des choix de modélisation selon la nature des informations collectées. Ici, une église modélisable dans presque tous ses détails, là les maisons et les métiers de la rue principale d’un village… À partir de cela, je créais la maquette 3D ». Chaque modélisation se décline en photographies exposées dans les villages et en vidéos disponibles sur Youtube.

Quatre villages modélisés et réaménagés

Aujourd’hui, quatre villages ont été modélisés : Flirey sur la route de Toul à Verdun (ce village a dans la réalité été reconstruit plus loin) ; Remenauville qui, n’existant plus, est rattaché à Limey-Remenauville ; Regniéville rayé de la carte et joint à Thiaucourt-Regniéville ; et enfin Secheprey, village également reconstruit sur un autre périmètre que son terrain originel. Vincent Asselot, coordinateur du projet à Mad & Moselle : « Ces modélisations numériques permettent au visiteur de s’immerger dans les modes de vie d’avant 1914. La modélisation 3D est un apport précieux en ce qu’elle grave une trace numérique de ces villages dont il ne reste rien en réalité ». Dans la réalité justement, la visite des ruines est aujourd’hui enrichie par le réaménagement complet de chaque village autour d’un thème : la suggestion des habitations au sol à Flirey ; l’ouverture des rues et la matérialisation de chaque maison avec les métiers à Remenauville ; la guerre elle-même avec ses combats et la présentation des monuments aux morts à Regniéville... « Un travail remarquable a été fait en matière de signalétique et d’informations pédagogiques », estime Jean-Pierre David.

Le tourisme de mémoire

Mais le devoir de mémoire, le souci de transmission aux jeunes générations (de nombreuses classes visitent les villages), ne sont pas les seules motivations de cet investissement « énorme à l’échelle de nos petites communes ». Jean-Pierre David : « Notre territoire a une histoire marquante avec une forte activité pendant les trois conflits : 1870, 1914-18, 1939-45. Aussi, les élus du territoire souhaitent encourager le tourisme de mémoire, déjà actif. À Flirey par exemple, je reçois très régulièrement des demandes liées à la recherche de personnes disparues. Très récemment, une association anglaise qui organise un périple cycliste sur toute la longueur du front, de la mer du Nord jusqu’en Suisse, m’a interrogé sur les sources d’intérêts mémoriels à Flirey, où nous avons trois monuments aux morts et deux stèles. »

À n’en pas douter, la qualité des aménagements et la modélisation des villages concourent à entretenir de tourisme de passionnés d’histoire et des curieux de la région.

Les chiffres clés et financement

4 villages modélisés / 40.000 € par village

  • Communes : Thiaucourt-Regniéville, Flirey, Seicheprey, Limey-Remenauville 
  • Communauté de communes Mad & Moselle
  • Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle
  • Région Grand Est
  • État : mission Histoire, labellisation sites Première Guerre mondiale
  • Programme européen Leader - l’Europe s’engage en Lorraine https://europe-en-lorraine.eu/

Le programme Leader

Leader est un programme européen visant à soutenir des projets pilotes en zone rurale. Axe du Fonds européen agricole et de développement de l'espace rural (Feader), il donne aux territoires un cadre propice à l'émergence de projets collectifs et de qualité grâce à une méthode ascendante. https://www.reseaurural.fr/territoire-leader

Mécénat :GDF Suez

Communauté de communes Mad & Moselle

Nombre d'habitants :

20430

Nombre de communes :

48
2bis rue Henri Poulet
54470 Thiaucourt-Regniéville

Vincent Asselot

Coordinateur du projet

Jean-Pierre David

Maire de Flirey, Vice-président de la communauté de communes Mad et Moselle