Localtis

23 nouveaux réseaux Urbact

Publié le
par
V.F.
dans

Europe et international

Le comité de suivi Urbact, le programme européen de coopération territoriale dédié à l’échange d’expériences et de bonnes pratiques entre les villes sur le développement urbain, a approuvé le 25 juin 2019 23 nouveaux réseaux, rassemblant 26 pays et 157 villes. Dans la promotion 2019, 6 des 23 chefs de file sont des villes entrantes. Avec 10 villes concernées, la France est représentée par deux villes chefs de file :

  1. Agen - qui candidatait pour la première fois, soutenue par le service d’ingénierie et d’expertise territoriale (Siet) de la Banque des Territoires et son réseau Active Citizens qui vise à repenser la place du citoyen dans la gouvernance locale dans les villes petites. 
  2. Clermont-Ferrand avec son programme Urb-En Pact, également soutenue par le Siet, qui vise à accompagner les territoires vers le “zéro énergie”.

Ainsi que huit villes partenaires : 

1.    La ville de Saint-Quentin fait partie du réseau ActiveCittizen (comme Agen) et du réseau DI4C qui porte sur l’innovation digitale, 
2.    Nantes Métropole fait partie du réseau Cities4CSR qui vise à stimuler la responsabilité des entreprises dans les zones urbaines, 
3.    L’agglomération de La Rochelle rejoint le réseau Genderedlandscape qui porte sur l’égalité entre les genres, 
4.    Nevers est partenaire du réseau IoTxChange sur la transformation digitale, 
5.    La métropole du Grand Paris rejoint le réseau Riconnect, dédié à aux infrastructures de mobilité, 
6.    Toulouse Métropole rejoint le réseau Roof sur l’hébergement des sans-abris, 
7.    Saint-Germain-en-Laye fait partie du partenariat du réseau Space4People sur la qualité des espaces publics, 
8.    Et enfin Rouen Normandie Métropole est aux côtés de Clermont-Ferrand dans le réseau Urb-En-Pact. 

Les partenaires ont jusqu’à décembre 2019 pour affiner leur problématique et stabiliser leur partenariat et leur programme de travail avant d’engager la deuxième phase de mise en œuvre des activités qui durera 24 mois. Au programme : des rencontres transnationales et l’animation d’un groupe d’action de partenaires locaux, le tout appuyé par des experts, pour aboutir à un plan d’actions concret pour le territoire.

Haut de page