Energie - 24 communes pilotes pour tester le compteur de gaz communicant

Après Linky porté par ERDF pour l'électricité, le compteur de gaz communicant Gazpar devrait faire son entrée dans les foyers dans un peu plus de deux ans. GrDF, filiale de réseau de GDF Suez, a annoncé lors du Salon des maires le 20 novembre un plan de déploiement en deux temps. Entre 2016 et 2017, 150.000 compteurs seront installés dans 24 communes* de Haute-Normandie, de Bretagne, d'Ile-de-France et de Rhône-Alpes présentant une "diversité géographique, économique et énergétique propice à cette première phase pilote". Puis le compteur sera "déployé de 2017 à 2022 sur l'ensemble des régions françaises, auprès de onze millions de clients", a indiqué GrDF.
"Grâce à un réseau de communication radio entre le compteur et le système d'information de GrDF", les clients pourront bénéficier "d'un relevé automatisé quotidien et agir sur leurs consommations d'énergie", selon le promoteur de Gazpar. Cette solution technique, qui se veut "simple" et résulte d'une "co-construction menée sous l'égide de la CRE [Commission de régulation de l'énergie], avec les autorités concédantes, les fournisseurs et les associations de consommateurs", entend répondre à deux objectifs : d'une part, "améliorer la qualité de la facturation, désormais basée sur la consommation réelle et non plus sur des estimations" ; d'autre part, "développer la maîtrise de l'énergie grâce à la mise à disposition quotidienne des données de consommation". GrDF en attend "une semaine d'économies d'énergie" par an et évalue à un milliard d'euros le montant de son investissement dans Gazpar. La CRE de son côté estime que Gazpar permettrait de réduire de 1,5% la consommation de gaz, grâce à un meilleur suivi de celle-ci. Cela devrait compenser le surcoût que représentera le nouveau compteur pour le consommateur, estimé à 2 euros par an sur la facture.
En août dernier, les ministres de l'Economie et de l'Ecologie, Pierre Moscovici et Philippe Martin, avaient déclaré soutenir "sur le principe" le déploiement de Gazpar, suivant ainsi une délibération de la CRE du 13 juin. "Les compteurs communicants figurent parmi les premières briques des réseaux énergétiques intelligents", indiquaient alors les deux ministres, après l'annonce de  la généralisation, contestée, du compteur d'électricité communicant Linky faite par Jean-Marc Ayrault en juillet. Pierre Moscovici et Philippe Martin estimaient par ailleurs que "1.000 emplois directs pourraient être créés pour les métiers de la pose, du pilotage, de la maintenance" du compteur de gaz.

Anne Lenormand

* Rueil-Malmaison, Nanterre, Puteaux, Lyon, Caluire-et-Cuire, Le Havre, Binic, Etables-sur-Mer, Hillion, Lamballe, Langueux, Plaintel, Plédran, Plérin, Ploufragan, Plourhan, Pordic, Quintin, Saint-Brandan, Saint-Briand, Saint-Julien, Saint-Quay-Portrieux, Trégueux, Yffiniac.
 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle