28 millions d'euros débloqués d'ici trois ans pour l'emploi associatif

Gabriel Attal, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, a annoncé le 6 septembre, dans une interview accordée au journal Le Parisien, que 28 millions d'euros seraient débloqués d'ici 2022 pour soutenir l'emploi dans les associations. "Ils serviront à créer 4.000 postes, qui seront financés à hauteur de 7.000 euros par an sur trois ans, principalement dans les territoires ruraux et les quartiers prioritaires de la ville. Associations et services de l'État définiront ensemble les priorités d'affectation", a-t-il précisé. Gabriel Attal a également annoncé une rallonge de 2 millions d'euros dans le budget 2020 pour la formation des bénévoles, l'enveloppe actuelle étant de 8 millions d'euros.

Concernant les aides à l'emploi, a priori des "postes Fonjep" (fonds de coopération de la jeunesse et de l'éducation populaire), des précisions restant à apporter sur le calendrier par rapport à des annonces déjà réalisées. En 2019, la création de 760 nouveaux postes Fonjep était déjà prévue au titre de la politique de la ville (pour atteindre 1.520 postes dans les QPV, selon la circulaire dédiée), par rapport à 5.300 postes dénombrés en 2018. Par ailleurs, des créations de postes Fonjep avaient également déjà été annoncées par le secrétaire d'Etat pour encourager la mutualisation entre associations (groupements d'employeurs et pôles territoriaux de coopération associatifs, voir l'instruction).

"On est loin d'une vraie politique en faveur des associations", a réagi Philippe Jahshan, président du Mouvement associatif, ce 9 septembre dans un communiqué.  

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle